Share
Good Evening Europe – ABBA – partie 1

Good Evening Europe – ABBA – partie 1

Il était une fois ABBA, l’un des groupes musicaux les plus couronnés de succès. Leurs ventes de disques ne sont dépassées que par celles d’Elvis Presley et les Beatles. La carrière d’ABBA s’étale sur un peu plus de dix ans et elle n’est qu’une suite de succès, chacun plus grand que le précédent. Elle est aussi pleine d’amour, de passion, de drame, d’argent qui coule à flot mais aussi de travail acharné et de quelques revers de fortune. Voici un court résumé de cette histoire :

1971 : Au cours de l’été, Benny, Björn et Agnetha font ensemble une tournée en Suède, comme un pré-ABBA. Björn et Agnetha se marient. Plus tard, Frida rejoint les trois autres pour un spectacle à Göteborg, sans beaucoup de succès. Par ailleurs, Björn et Benny commencent à travailler pour Stig Andreson à Polar Music ; leur premier engagement est de produire le jeune Ted Gärdestad.

1972 : Le quatuor sort quelques 45 tours, sans avoir encore vraiment un nom. Mais She’s my kind of girl est un succès au Japon et People need love en Scandinavie, cette chanson est aussi le premier de leurs 45 tours à sortir aux Etats Unis sur label Playboy, et sous le nom de Björn, Benny and Svenska Flicka. En Suède, People need love est suivi par He is your brother.

1973 : Cette année-là, le groupe se présente et échoue aux présélections suédoises du Concours Eurovision de la Chanson avec Ring Ring. Le public adore la chanson mais le jury lui en préfère une autre et Ring Ring termine troisième dans une compétition ou seule la victoire est importante. La défaite de Ring Ring est ressentie par le public comme un outrage et la conséquence est le remplacement, l’année suivante, du système de sélection. Peu après le concours, Agnetha et Björn ont leur premier enfant, Linda.
Comme une consolation, Ring Ring devient un gros succès, pas seulement en Suède, mais également en Norvège, au Danemark, en Finlande tandis que la version anglaise se classe en Australie, en Belgique, aux Pays Bas et en Afrique du Sud. Un album suit avec le même titre, accompagné d’un nouveau 45 tours, Love isn’t easy (but it sure is hard enough). Le groupe adopte alors le nom d’ABBA, d’après les initiales de leurs prénoms : Agnetha, Björn, Benny, Anni-Frid.

..

1974 : Plus de chance cette fois ! ABBA retente sa chance aux présélections du Concours Eurovision de la Chanson, cette fois avec Waterloo. Le titre est choisi spécialement pour fonctionner à l’international. Et cette fois, ça marche ! Tout d’abord en Suède où ABBA et Waterloo battent leurs concurrents à plate couture. ABBA se rend donc à Brighton, en Angleterre pour la grande finale. Et ils ont dans leurs bagages plus d’une arme secrète : leurs costumes colorés et étincelants dans un style, plus ou moins révolutionnaire pour le concours à cette époque. ABBA introduit ainsi l’ère des paillettes à l’Eurovision. Björn complète ce style avec une guitare en forme d’étoile.
Et c’est ainsi que 500 millions de téléspectacteurs assistent à leur victoire. Waterloo devient un succès dans toute l’Europe et se classe même aux Etats Unis. En mai, sort leur deuxième album Waterloo, le premier à bénéficier d’une sortie internationale. Pour le soutenir, ABBA fait une tournée de promotion dans toute l’Europe et rend même une courte visite aux Etats Unis. Plusieurs 45 tours suivent, avec des chansons différentes selon les pays.
On peut ainsi mentionner une ressortie de Ring Ring ainsi que Hasta manana et So long. Mais tous, sans réel succès.

..

1975 : Au cours de cette année, ABBA passe beaucoup de temps sur son prochain album et Björn et Benny composent également Bang en boomerang pour leurs vieux amis Svenne et Lotta Hedlund qui s’essaient aussi au Concours Eurovision mais ne gagnent pas. Leur chanson deviendra malgré tout un gros succès avant que ABBA n’en réalise une version anglaise. L’album suivant d’ABBA s’appelle simplement ABBA et il contient des classiques comme SOS et Mamma Mia.
C’est un énorme succès en Suède avec plus de 150.000 exemplaires vendus avant que, peu de temps après, toute l’Europe suive, même au delà du rideau de fer. Lorsque SOS sort sort en 45 tours, le Royaume Uni succombe enfin. Des visites promotionnelles suivent pour les Etats Unis avant que Frida et Agnetha sortent chacune un album solo pendant que les garçons produisent d’autres artistes.

A suivre…

Laisser un commentaire