Share
Good Evening Europe – ABBA – partie 2

Good Evening Europe – ABBA – partie 2

Il était une fois ABBA, l’un des groupes musicaux les plus couronnés de succès. Leurs ventes de disques ne sont dépassées que par celles d’Elvis Presley et les Beatles. La carrière d’ABBA s’étale sur un peu plus de dix ans et elle n’est qu’une suite de succès, chacun plus grand que le précédent. Elle est aussi pleine d’amour, de passion, de drame, d’argent qui coule à flot mais aussi de travail acharné et de quelques revers de fortune. Voici la suite d’un court résumé de cette histoire :

1976 : Cette année commence avec un N°1 au Royaume Uni : Mamma Mia, vite suivi de Fernando. Ces deux chansons explosent aussi en Australie et Fernando restera même là-bas N°1 pendant 11 semaines. ABBA se rend donc en visite promotionnelle au pays des kangourous et apparaît dans un show télévisé dont on dira plus tard qu’il a réuni plus de téléspectateurs que le premier pas sur la lune. ABBA commence aussi à travailler sérieusement sur une idée : les films promotionnels, ancêtres du vidéo-clip, qui font aujourd’hui partie intégrante de toute sortie de single.
ABBA commence aussi à devenir des voyageurs réguliers vers la Grande Bretagne pour des apparitions télévisées, comme au Top of the Pops. En mars sort une compilation Greatest Hits avec des titres extraits de leurs trois premiers albums plus leur nouveau tube Fernando. En juin, ils participent à un événement exceptionnel, un gala préparé pour la future reine de Suède, Sylvia. Ils y interprètent leur dernière chanson Dancing queen, un titre parfait pour la circonstance !
A l’automne sort leur quatrième album, Arrival qui contient entre autres Dancing queen, le succès mondial qui atteindra le sommet des classements aux Etats Unis, en Angleterre, aux Pays Bas, en Belgique, en Allemagne, en Australie, en Italie, en Suède, au Danemark, en Norvège, en Finlande, en Autriche et en Suisse. ABBA commence aussi à rencontrer le succès derrière le rideau de fer, ce qui entraînera quelques complications avec les paiements car les pays de l’est n’ont rien d’autre que leurs monnaies locales et elles n’ont aucune valeur en dehors de leurs frontières.

1977 : Le grand événement de cette année est la grande tournée mondiale. La première partie, en Europe, a lieu au printemps avec deux concerts au Royal Albert Hall de Londres. La seconde partie les emmène en Australie où une vraie ABBA-mania fait rage. La tournée australienne devient aussi le sujet principal du film ABBA – The movie, un vrai film de concert qui les présente sur scène avec de nombreuses chansons.
Mais pour éviter la sècheresse du documentaire, on y ajoute l’histoire d’un présentateur de radio qui essaie de décrocher une interview avec le groupe. La première du film a lieu la même année en Scandinavie et l’année suivante, dans le monde entier. En 1977 également, ABBA continue d’ajouter des N°1 à sa collection parmi lesquels The name of the game et Knowing me, knowing you. Des choses ont lieu aussi sur le plan personnel : Agnetha et Björn ont un second enfant, Christian tandis que Frida retrouve son père allemand, Alfred Haase.

..

1978 : Cette année commence avec la sortie de The album. Ce 33 tours atteint le statut de disque de platine en Grande Bretagne, avec uniquement les pré commandes. Il restera N°1 des ventes d’album pendant 9 semaines et la moitié de l’année parmi les 10 premiers. Il contient une sorte d’expérience : trois chansons de la mini comédie musicale The girl with the golden hair que ABBA a présenté sur scène, au cours de la tournée internationale de l’année suivante. ABBA décide également de se consacrer au marché américain qu’ils ont eu jusqu’ici du mal à pénétrer malgré leurs succès dans le reste du monde. Ils s’y rendent donc pour plusieurs apparitions télévisées avant d’aller au Japon pour d’autres apparitions télévisées !
A l’automne, ils enregistrent et sortent leur succès disco Summer night city, une chanson qui comme Fernando n’apparaîtra pas sur un album original avant les éditions remasterisées des années 90. Enfin, Frida et Benny finissent par se marier. Le programme plus que chargé de leurs carrières aura repoussé leur projet de mariage pendant neuf longues années !

1979 : Frida et Benny sont à peine mariés qu’Agnetha et Björn déclarent que leur union est terminée et qu’ils se séparent. Mais ce n’est pas la fin d’ABBA, Björn et Agnetha décident de continuer à travailler ensemble malgré leur divorce. L’un des plus grands moments d’ABBA pour cette année est leur apparition au concert de l’UNICEF. Organisé par le groupe américain, les Bee Gees, il réunit plusieurs autres grands noms aux côtés d’ABBA comme Rod Stewart, Earth Wind and Fire, Donna Summer et Olivia Newton-John. Le gala est diffusé dans plus de 70 pays.
Chacun des interprètes se produit bénévolement et offre aussi une chanson. La contribution d’ABBA est Chiquitita qui sort peu après en 45 tours. En mai, sort le nouvel album Voulez-Vous avec Chiquitita ainsi que le nouveau 45 tours Does your mother know et d’autres succès à venir. L’album présente un son moderne, orienté vers le disco. Plus tard dans l’année, Chiquitita est aussi enregistré en espagnol et devient ainsi un énorme succès dans les pays hispanophones. Puis à l’automne, ABBA part en tournée, d’abord au Canada et aux Etats Unis, puis en Europe avec pour finir, six concerts à guichets fermés à Wembley, en Angleterre. Une compilation sort également sous le titre de Greatest Hits vol. 2 avec une nouvelle chanson Gimme Gimme Gimme.

..

1980 : Deux albums sortent cette année-là.
Le premier, Gracias por la musica (Thank you for the music) est une compilation de chansons d’ABBA en espagnol. C’est surtout là un travail pour les filles et Move on deviendra par exemple Al andar sans l’introduction parlée de Björn. A la fin de l’année, sort un second album Super trouper, précédé du 45 tours The winner takes it all.
Il est d’abord prévu de prendre la photo de la pochette à Piccadilly Circus, au cœur de Londres mais les autorités policières de la ville refusent de donner leur accord et la photo sera finalement prise dans un entrepôt des environs de Stockholm où les membres d’un cirque encadrent ABBA. L’album présente entre autres Happy new year, plutôt sombre malgré son titre et le rocker On and on and on.

1981 : Dick Cavett rencontre ABBA est la dernière grande émissions d’ABBA ; elle est enregistrée au début de l’année, constituée d’une longue interview avec le groupe et d’un concert en studio. Au début de cette même année, Benny et Frida annoncent leur divorce. Les histoires d’amour qui sont à l’origine d’ABBA sont définitivement terminées mais cela n’empêche pas le groupe de continuer à travailler ensemble et entre autres de terminer ce qui deviendra leur dernier album The visitors, un disque dont les textes sont plus profonds et plus sombres que jamais. Parmi ceux-ci se trouvent When all is said and done, Soldiers et The visitors.

1982 : Cette année marque la fin d’ABBA en tant que groupe. Quelques 45 tours sortent encore mais ce qui devait devenir un double album avec des chansons nouvelles et des enregistrements live, ne sera finalement qu’une compilation de plus avec seulement deux chansons nouvelles Under attack et The day before you came, cette dernière étant accompagnée d’une des vidéos les plus élaborées de leur carrière. Chacun des membres décide maintenant de se lancer sur des chemins séparés. Frida et Agnetha reprennent leurs carrières de chanteuses en solo tandis que Björn et Benny continuent à collaborer ensemble, avec un projet de comédie musicale.

1987 : Sort un album live avec ABBA et le début des années 90 voit arriver de nouvelles compilations avec le célèbre Gold et son compagnon More Gold. Ce dernier album contient des chansons moins connues dont un inédit I am the city. La fin des années 90 et le début du nouveau millénaire est surtout l’occasion de voir arriver des DVDs avec concerts, vidéos et le film ABBA – The movie.

A suivre…

Laisser un commentaire