Share
Eurovision 2015 – La Frenchie Interview d’Anne-Marie DAVID & de Jacqueline BOYER

Eurovision 2015 – La Frenchie Interview d’Anne-Marie DAVID & de Jacqueline BOYER

Anne-Marie David et Jacqueline Boyer, lauréates du concours Eurovision de la chanson respectivement en 1973 pour le Luxembourg et en 1960 pour la France ont été invitées par OGAE-Autriche afin de se produire à l’Eurofan Café, au cours de la semaine qui précède l’Eurovision. Nous les avons rencontrées dans leur hôtel pour une courte interview, ce jeudi 21 mai 2015.

Pour Anne-Marie David, il y a un côté magique dans le concours, car, quand elle y a participé pour la première fois, en 1973 (NDLR : Elle a participé une seconde fois en 1979 pour la France, et termina 3ème cette année-là), c’était, certes, un évènement important, mais elle n’imaginait pas que 42 ans après, elle se retrouverait à Vienne, pour fêter les 60 ans du concours, comme elle a participé aux 50 ans et aux 35 ans, ajoutant Je me demande dans quel état je serai pour les 70 ans.
Anne-Marie David, est revenue sur sa participation au concert anniversaire des 60 ans, à Londres, il y a deux mois, auquel elle est fière d’avoir participé. Elle a vu le concours évoluer. Ça ne lui plaît pas toujours, car elle estime que l’esprit a été un peu dénaturé, Mais, pour autant, ajoute-t-elle, Quand on voit l’engouement de tous ces gamins qui viennent du monde entier pour participer à la plus extraordinaire fête de la musique qui existe, je trouve que ça mérite quand même de la considération, et je me dis que sans eux ça n’existerait plus. Anne-Marie était très émue la veille, car après sa prestation sur scène, elle dit à son public Aujourd’hui on fête les 60 ans, et quand je ne serai plus là, grâce à vous je serai encore là, et elle considère que c’est un très beau cadeau, le plus beau cadeau qu’on puisse faire à un artiste, que lui font les amateurs du concours. Cet amour la touche beaucoup. Ça montrera plus tard aux nouvelles générations, qui elle, et les artistes de son époque, ont été, et comment l’Eurovision s’est construite.
Sur le concours de cette année, Anne-Marie nous a confié que peu de chansons lui plaisent. Elle précise que certaines chansons ont les ingrédients pour que ça marche mais que ça lui semble mal construit, parfois pas abouti, et porté par des chanteurs qui ne sont que des chanteurs et pas des interprètes. Anne-Marie aimerait bien apporter son expérience à ces jeunes artistes et pourquoi pas leur donner quelques conseils.

..

Jacqueline Boyer, est la seconde lauréate Française du concours, (André Claveau étant le premier gagnant). Elle ajoute qu’elle a participé un an après Jacques Pills, son père, qui concourait pour Monaco. Elle est ravie d’être à Vienne pour les 60 ans du concours. Quand j’ai gagné l’Eurovision je ne pensais pas que ça durerait aussi longtemps, c’est extraordinaire. L’émulation et l’effervescence qu’elle a remarquées tout autour du concours ici à Vienne, elle trouve que c’est fantastique et regrette qu’on ne voit pas ça en France. Pour Jacqueline, L’Eurovision est une carte de visite importante, car même si vous ne gagnez pas, il y a tellement de gens qui vous regardent, dans tant de pays, que ça peut vous ouvrir une carrière, ou un parcours dans un ou plusieurs pays, évoquant, entre autres, ses succès en Allemagne.

L’Eurovision est pour elle une grande famille. Elle a gardé des contacts très amicaux avec Anne-Marie David, mais aussi Séverine, Isabelle Aubret, Marie Myriam ainsi que Frida Boccara à l’époque. Nous les filles de l’Eurovision, on est copines, nous dit-elle. Elle n’a pas entendu beaucoup de chansons de cette année, mais elle est très contente que Lisa Angell représente la France, Une excellente interprète, une voix magnifique, et la chanson est très bonne ajoute-t-elle.

..

Laisser un commentaire