Share
La France à l’Eurovision depuis 1977 a failli gagner 2 fois !

La France à l’Eurovision depuis 1977 a failli gagner 2 fois !

Si tout le monde se souvient que Marie Myriam est la dernière représentante de la France à avoir remporté le concours Eurovision de la chanson, moins de personnes se remémorent que notre pays a fini deux fois d’affilée à la deuxième place dans les années 90.

En 1990, Joëlle Ursull fait sensation avec White & Black Blues écrite par Serge Gainsbourg. C’était la troisième participation de Serge Gainsbourg au concours, après sa victoire en 1965, avec Poupée de cire, poupée de son, et sa cinquième place en 1967, avec Boum Badaboum. Mais c’était sa première participation pour la France, les deux précédentes étant respectivement pour le Luxembourg et pour Monaco. Il y avait eu cette année-là, un changement de direction à la tête du département des divertissements de la télévision publique française. La nouvelle directrice, Marie-France Brière, au vu des mauvais résultats français des années précédentes, avait initialement décidé d’un retrait d’Antenne 2. Mais après réflexion, elle opta pour une approche professionnelle. Ce fut elle qui décida Serge Gainsbourg et Joëlle Ursull. La France termine à la deuxième place.

..

L’année suivante, la France envoie à l’Eurovision Le dernier qui a parlé, d’Amina. La victoire échappe à la France, ex aequo en nombre de points avec la suède. En 1991, pour la deuxième fois dans l’histoire du concours, après 1969, le vote se conclut sur un ex aequo.
La France et la Suède avaient en effet obtenu chacune 146 points. Le superviseur décida alors de mettre en application la règle ad hoc, introduite en 1989. Il fit procéder au décompte des douze points. Il apparut alors que la France et la Suède en avaient reçu chacune quatre. Le superviseur décompta alors les dix points. La France en avait reçu deux et la Suède, cinq. Par conséquent, la Suède fut proclamée vainqueur. Ce fut la toute première fois que le vainqueur fut désigné en recourant à la règle des ex aequo.
Après le concours, de nombreuses rumeurs de fraude se répandirent dans les médias. La délégation française en demeura convaincue et estima imméritée la victoire suédoise. La controverse trouve en réalité son origine dans la nouvelle règle de l’ex aequo, instaurée en 1989 sans la moindre publicité.

..

1 Comment on this Post

  1. quelle honte! un vrai massacre, tous ces pays qui ont tellement peur de perdre se permettent de chanter en anglais ont-ils si honte de leur propre langue? de toute façon c’est magouille et compagnie, bonjour la politique de m……! »

    Répondre

Laisser un commentaire