Share
Eurovision in Concert 2018 – Avant le concert !

Eurovision in Concert 2018 – Avant le concert !

Pour fêter leur jubilé, le 10ème anniversaire de l’évènement, Eurovision In Concert avait donné rendez-vous aux eurofans dans un nouvel endroit l’AFAS Live situé au sud d’Amsterdam à côté de l’immense Arena Park, le stade de l’Ajax d’Amsterdam, le mythique club de football de la capitale hollandaise.

Depuis les deux dernières années on se sentait un peu à l’étroit au Melkweg avec ses 1500 places. Il était temps de migrer vers un endroit plus grand. Et comme plus de 4000 personnes avaient acheté leur ticket pour cette année on réalise que ce changement était bien nécessaire.

Avant le spectacle du soir, où 32 artistes devant concourir au Concours Eurovision 2018 allaient se succéder sur la scène, un rendez-vous avait été donné à la presse pour un Meet & Greet de deux heures environ dans l’AFAS Live. C’était l’occasion pour les journalistes pros ou semi-pros de rencontrer les artistes pour de petites interviews.

Chaque artiste était installé à une table avec son entourage, une pancarte sur la table indiquant son nom et son pays. Les journalistes faisaient la queue pour pouvoir échanger avec les artistes. L’entretien de quelques minutes était filmé ou enregistré avec un dictaphone. Parfois certains journalistes travaillaient à l’ancienne avec carnet et prise de notes.

Parmi les artistes les plus recherchés l’Israélienne Netta Barzilai, les Bulgares Equinox, l’Australienne Jessica Mauboy, mais aussi le Français Jean-Karl, le Monsieur du duo Madame Monsieur. Emilie alias Madame, souffrante, était restée à Paris. N’oublions pas le régional de l’étape le Néerlandais Waylon.

Avant que les journalistes n’aient accès aux artistes, une petite cérémonie d’ouverture s’est organisée. Cornald Maas, présentateur attitré du show depuis des années, a pris la parole et présenté tous les artistes un par un, en leur demandant de le rejoindre sur une estrade disposée au fond de la salle. Estrade qui s’est trouvée rapidement bondée.

Certains artistes ont été interrogés par Cornald. D’abord Waylon évidemment, mais aussi la Slovène Lea Sirk, l’Israélienne Netta Barzilai ravie que sa chanson ait touché tant de monde, l’Australienne Jessica Mauboy, la Finlandaise Saara Alto, la Britannique SuRie qui a surpris tout le monde annonçant que le soir même elle remplaçait Emilie et allait chanter avec Jean-Karl.

Puis Cornald a cédé la parole aux deux officiels invités. Mark Herberts, Secrétaire d’état à la justice et à la sécurité, qui a souhaité la bienvenue à tous les artistes et à tous les membres de la presse. Il a indiqué qu’en tant que responsable de la sécurité il avait en charge ce qui touchait aux migrations et que l’Eurovision, le Concours comme le spectacle du soir, faisait partie de ses attributions. Du second degré ? Peut-être quand il a évoqué cette migration des eurofans à travers le continent pour aller voir leur concours préféré. Mais s’il a été envoyé ce serait aussi parait-il parce qu’il est le plus grand fan du Concours au sein du gouvernement. Et si E.I.C. fête ses dix ans cette année, pour Mark c’est aussi un anniversaire car il a regardé son premier Concours il y a quarante ans tout juste, même si ses parents l’ont envoyé au lit avant qu’il ne connaisse le résultat.

Puis ce fut le tour de Jon Ola Sand, Superviseur Exécutif du Concours. Lui aussi a félicité tous les artistes pour leur présence ajoutant que Eurovision In Concert était le seul meeting officiel d’avant concours. Jon Ola s’est aussi félicité que le Concours ait voyagé aux quatre coins de l’Europe et se retrouve cette année au Portugal. C’est l’une des identités fortes du Concours ajoute-t-il. Que celui qui gagne organise l’année d’après. Si tu gagnes, tu l’accueilles dit-il. Et il a souligné le challenge proposé à chaque vainqueur : Avoir moins d’un an pour organiser l’évènement. Il a conclu en souhaitant à tous les artistes le meilleur pour la compétition.

Après la photo de groupe chacun s’est dirigé vers l’artiste qu’il souhaitait rencontrer en premier. Si les files d’attentes sont restées importantes pour certains artistes, pour d’autres elles se sont vite réduites. Parallèlement à ce Meet & Greet les artistes s’éclipsaient un petit quart d’heure pour leur soundcheck, leur répétition, avant de revenir retrouver la presse.

Deux heures ça passe très vite. Et l’équipe organisatrice a pris la parole vers 15h30 pour annoncer que le Meet & Greet se terminait. Chacun s’est dirigé vers la sortie où des spectateurs commençaient déjà à faire la queue pour le spectacle du soir.

Laisser un commentaire