Share
Eurovision In Concert 2017 : Le Concert

Eurovision In Concert 2017 : Le Concert

Après les meetings de Riga, Londres et Tel Aviv, la neuvième édition de l’Eurovision in Concert a eu lieu ce samedi 9 avril 2017 à Amsterdam. Cette rencontre a connu un incroyable succès : les places se sont vendues en moins de 30 minutes !
Pour la première fois, tous les représentants du Big 5 y étaient présents. Au total 34 pays ont fait le déplacement, ce qui constitue un record pour un événement pré-eurovision. Ce concert, organisé par René Romkes et son équipe prend ainsi un nouveau tournant et se voit propulsé comme une étape incontournable pour les artistes. Et comme chaque année, l’équipe concours-eurovision.fr était sur place pour vous rendre compte de cette journée exceptionnelle.

Place à la musique !
Les portes de l’habituelle salle du Melweg se sont ouvertes aux alentours de 19h pour laisser les 1 500 spectateurs se précipiter devant la scène afin de partager un moment privilégié de proximité et de complicité avec les artistes.

Le concert s’ouvre par la prestation de Selma Björnsdóttir, représentante de l’Islande en 1999 et en 2005 qui interprète ses deux titres : All out of luck et If I Had Your Love. Conrad Maas la rejoint ensuite sur scène pour présenter la soirée. L’irlandais ouvre le bal avec son enivrante ballade Dying to try, suivi de l’espagnol Manel Navarro, quelque peu sifflé !
Puis de la Géorgienne, Tako Gachechiladze, qui quasiment d’emblée tend le micro au public pour chanter en cœur avec elle, mais encore faudrait-il qu’il y ait un refrain bien défini … Un flop pour la chanteuse aux accents James Bondien…

..

Que retenir de la soirée ?
Les problèmes techniques rencontrés par l’Albanaise Lindita et la Macédonienne Jana Burčeska les ont obligé à reprendre leur prestation depuis le début, la régie ayant envoyé leur version studio. Ce dysfonctionnement nous aura fait douter de leurs capacités vocales. Impossible de nouveau de passer à côté de la tenue légère de l’albanaise, moulée dans un body très échancré, et son long moment de solitude face à une audience ravie de pouvoir admirer ses jolies gambettes (si ce n’est plus) avant l’envoi de la bonne bande son. Mauvaises langues s’abstenir !

Le suédois Robin Bengtsson nous a offert une belle prestation à la hauteur de son physique mais toutefois sans âme. Comme quoi, sans un bon dispositif scénique, un excellent titre ne pourra jamais prétendre à un bon classement.
Le hongrois Joci Pápai a, quant à lui, enivré le public par son interprétation d’Origo, en langue hongroise.
Queen Eurovision, alias Valentina Monetta et son cher (et tendre ?) bodybuildé Jimmie Wilson se sont donnés à fond pour séduire leurs admirateurs et la Tchèque Martina Bárta nous a livré une prestation pleine de classe.
Alma, de son côté, a captivé la salle avec ses Embrasse-moi, dis moi que tu m’aimes repris en cœur par le public tombé sous son charme.

Les artistes les plus attendus n’auront pas déçu l’assistance. On ne peut que constater l’engouement pour le jeune bulgare Kristian Kostov, qui n’a pas résisté à l’appel de son traditionnel selfie avec le public.
Gros succès également pour le couple roumain, Ilinca et Alex Florea, dont l’entêtant Yodel It ! a été scandé par toute la salle. Même la présentatrice s’y est essayé, reconnaissant toutefois ne pas être à la hauteur.
Mais l’artiste le plus attendu de la soirée était incontestablement l’italien Francesco Gabbani. Ce dernier a mis le feu à la salle qui n’a pas pu résister à la danse du Gorille, jusqu’aux hôtes qui se sont affublés d’un masque de singe. Au vu de l’enthousiasme pour l’artiste et son titre riche de 89 millions de vues sur youtube au 9 avril, une défaite à Kiev n’est pour le moment pas envisageable.

La soirée s’est achevée avec le trio néerlandais O’G3NE, sous un tonnerre d’applaudissement, les trois sœurs étant les régionales de l’étape. On regrettera toutefois l’absence du couple estonien et de la représentante belge, Blanche, qui nous aura fait faux bond au dernier moment. Un show immortalisé par notre photographe Farouk Vallette :

Laisser un commentaire