Share
Eurovision 2016 – Répétitions du lundi 02 mai 2016

Eurovision 2016 – Répétitions du lundi 02 mai 2016

Les répétitions commencent à l’heure pour la Finlande, suivie par la Grèce qui est malheureusement passée inaperçue à cause d’un problème technique (coupure de la retransmission sonore dans le Press Center). Toutefois, la mise en scène a été remarquée et la qualification de la Grèce en finale est désormais envisageable. Le son a été rétabli pour la Moldavie (qui a recyclé le costume du cosmonaute du Monténégro en 2013). La Hongrie continue la répétition avant la pause déjeuner, mais une deuxième coupure son vient (encore) perturber la retransmission.

Après la pause, c’est la Croatie qui continue les répétitions. D’un avis général, si Nina garde la même robe pour la demi-finale, nous risquons d’avoir une favorite pour le Barbara Dex Award… Au tour de Douwe Bob, le hollandais de répéter. Une prestation bien en place pour la seule chanson country du concours. Juste avant le 2ème break, Iveta monte sur scène, sa mise en scène comporte un effet visuel très remarqué et composé d’hologrammes. Ce fut la première fois aujourd’hui qu’une performance est applaudie dans le Press Center.

Après le break de l’après-midi, c’est San Marin qui enchaîne. Rarement une prestation a été si peu suivie. Il faut dire que la production n’a pas fait de cadeau en plaçant Saint-Martin entre deux mastodontes du concours, l’Arménie et la Russie. Nous terminons cette première journée par la prestation sûrement la plus attendue de la journée : la Russie avec Sergey Lazarev ! Lors de sa première répétition, il est tombé lourdement sur scène, en escaladant l’écran derrière lui. Le show est bien préparé avec beaucoup d’effets visuels très réussis. Une prestation complexe nécessitant encore beaucoup de perfectionnement, notamment au niveau des éclairages et de son placement sur scène. … Rien n’est encore joué !

.

Pendant sa conférence de presse, la chanteuse finlandaise est apparue radieuse. Elle est infirmière dans la vie civile. Elle a arboré un sourire éclatant et une bonne humeur communicative. La Grèce a continué ce Meet and Greet en nous délivrant un message très positif : il ne faut jamais abandonner et croire que nous pouvons tous trouver en nous notre monde utopique. La chanteuse Lidia enchaîne ensuite pour la Moldavie. Sa carrière musicale a commencé à 13 ans en chantant des chansons d’Edith Piaf. Elle parle aussi un français remarquable et nous avons eu droit à un extrait de Non, rien de rien. Juste avant le break, c’est la Hongrie qui arrive au centre de presse, Freddie est très confiant et nous a parlé de son passé de basketteur professionnel.

Après une pause d’une heure, la Croatie entre en scène pour son Meet and Greet. Nina est apparue fatiguée par rapport à ses précédentes apparitions. Concernant sa robe, elle a besoin d’une personne dédiée seulement pour son transport car celle-ci pèse plus de 20 kg ! Les Pays-Bas enchaînent, Bob est apparu très relax un peu trop peut-être. Selon lui bien que sa chanson ne soit pas très Eurovision,  le style country revient à la mode. Juste avant le deuxième break de l’après-midi, c’est l’Arménie qui se présente devant nous. La chanteuse croit beaucoup au pouvoir des pierres énergétiques pour faciliter sa créativité et gérer son stress.

Pour les deux derniers pays de la journée, voici en premier San Marin. Le chanteur a fait des études de dentisterie, tout comme Amir. La rythmique de sa chanson a été orientée par les amateurs du concours, qui préféraient la version disco. Le dernier concurrent de la journée, le plus attendu : Sergey Lazarev ! Le chanteur Russe est apparu modeste, se considérant comme un candidat comme les autres, bien qu’il soit une énorme star en Russie. Il est impatient de faire sa deuxième répétition, et nous d’y assister. Inutile de dire que cette dernière conférence de presse fut la plus suivie de la journée et qu’il y avait une longue fil d’attente pour interviewer quelques instants celui qui fait office de favori du concours 2016.

 

pausefeta

Tout au long de cette quinzaine, nous découvrons le rituel de la pause Fika, très répandue en Suède. Chaque jour vers 16 heures,  nous recevons des gâteaux cuisinés par Christina Igevik et son assistante Åsa Roseń. Tout est fait maison. Christina cuisine depuis des années et puise son inspiration dans différentes cultures. En général, elle choisit une idée de base et l’améliore selon ses goûts. Cette équipe est responsable de la cuisine de tous les événements qui se produisent au Globen et au Hovet.

Laisser un commentaire