Share
Eurovision 2016 – Répétitions du jeudi 05 mai 2016

Eurovision 2016 – Répétitions du jeudi 05 mai 2016

Nous avons remarqué qu’une erreur grossière s’est glissée dans le programme officiel. Ce n’est bien évidemment pas pour pour la Lettonie mais bien pour la Lituanie que Donny Montell a concouru en 2012. Du côté de l’Euroclub, il y avait un peu plus de monde hier soir. Le traditionnel karaoké est dorénavant ouvert, pour le plus grand plaisir de nos oreilles… Le buzz du jour revient à Bob Douwe qui a diffusé sur les réseaux sociaux, une photo de lui entièrement nu ! Tous les moyens sont bons pour attirer l’attention !

La Slovénie avec ManuElla entame cette quatrième journée de répétitions. La chanteuse est accompagnée d’un danseur qui tourne autour d’un petit mât chinois. Il y a peu d’effets visuels, excepté quelques jets pyrotechniques à la fin de la chanson. Pour son Meet and Greet, la chanteuse slovène était très souriante. Elle est bien évidemment très heureuse d’être à l’Eurovision et prépare un nouvel album aux tendances pop et folk. Le danseur nous a confié en aparté que le mât n’était pas bien fixé, ce qui entraîne des irrégularités dans la rotation de ses mouvements.

Poli Genova, qui représente la Bulgarie, arrive sur scène. Tout est réussi et la chanteuse occupe bien l’espace. Son costume quant à lui s’illumine pendant sa prestation. A la fin de la chanson, cinq choristes la rejoignent sur scène. Ce passage fut très applaudi au centre de presse. Poli était sereine pendant sa conférence de presse. Elle est heureuse de pouvoir revenir à l’Eurovision après son passage en 2011 et est très fière d’être entourée d’une équipe de vrais professionnels. Pour son retour à la compétition, la Bulgarie a envoyé une chanson qui peut potentiellement gagner. Entre autres choses, la chanteuse a été choisie pour doubler la voix de la Schtroumpfette dans la version bulgare du film.

Le groupe Lighthouse X passe à leur tour. Les trois danois ont eu quelques problèmes techniques au début. Visiblement, ils n’avaient pas reçu le bon micro. L’ensemble est transparent. Lors du Meet and Greet, le groupe est apparu confiant. Ils sont tous les trois acteurs et ont travaillé chez Disney. Une expérience qui leur a permis de gagner en professionnalisme et en confiance sur scène. Le message de leur chanson est un message d’amour, ce qui dans le contexte géo-politique actuel, est plus que jamais utile.

eurovision-2016-roumanie-0505-1

Au centre de presse, la chanteuse Moldave, Lidia Isac, accompagnée de journalistes et de fans de tous les pays, ont rendu hommage au chanteur roumain Ovidiu Anton, en interprétant, a capella, sa chanson Moment of Silence. En effet, la Roumanie a été exclue du concours pour les dettes accumulées depuis dix ans à l’UER. L’annonce a été faite quelques jours seulement avant le début des répétitions.

Jamala pour l’Ukraine enchaîne avant la pause déjeuner. La mise en scène est très réussie. La chanteuse est seule au coeur de la scène mais cela ne dessert pas sa prestation. Un passage très applaudi dans le centre de presse. Au cours du Meet and Greet, Jamala a évoqué le message de sa chanson. Selon elle, on peut participer à l’Eurovision avec des chansons ayant du fond et qui parlent de la vraie vie. Ses goûts musicaux sont très éclectiques c’est pour cela que ses quatre albums sont de styles très différents (pop, jazz, funk ou électro).

Au tour de la Norvège de monter sur scène. Agnete est accompagnée d’une danseuse et la mise en scène est sobre. Mais c’est une déception dans le centre de presse, d’autant plus que sa voix n’est pas en place. La Norvège nous ayant habitué à beaucoup mieux ! La Diva norvégienne n’a pas daigné se déplacer en centre de presse. Cela aurait été excusable si cette dernière avait un minimum de savoir vivre !

La Géorgie occupe la scène du Globe Arena avec Nika Kocharov and Young Georgian Lolitaz. La mise en scène est psychédélique. Il y a des effets kaléidoscopes, et leur prestation part dans toutes les directions. L’ensemble est plutôt bien réussi, mais est-ce que cela sert vraiment la chanson ? Nous aurons la réponse dans une semaine. Interrogé sur le risque à proposer une chanson décalée, Nika a répondu : Il faut savoir prendre des risques. Il assume et précise que c’est au public de décider ce qu’il aime ou pas. Il nous a aussi confié qu’une de ses chansons préférées de l’Eurovision est celle de Sébastien Tellier (France 2008).

Eneda Tarifa est l’avant dernière concurrente de la journée. La mise en scène est linéaire et le visuel quasi inexistant. L’Albanie, absente de la finale depuis 2013, risque d’encore passer son tour cette année. Devant les journalistes, Eneda nous a confié que son mari lui manque terriblement. Quand elle rentrera en Albanie, elle fêtera l’anniversaire de sa fille. Du côté artistique, elle compose aussi des chasons pour enfants.

La Belgique clôture cette quatrième journée de répétitions. Laura Tesoro est accompagnée de quatre danseurs. Ensemble ils effectuent la même chorégraphie. La mise en scène est disco et c’est un vrai coup de coeur, surtout après les prestations précédentes. Sa voix est bien en place, d’autant plus que la danse est soutenue. Laura termine sur le catwalk, au devant la scène. Il y a un vrai travail en amont, la Belgique mettant ici toutes les chances de son côté pour se qualifier en finale.

L’ensemble devrait plaire à un public jeune et moins jeune. Au centre de presse, Laura était pleine d’énergie. Bien qu’elle soit très jeune, elle possède déjà une grande expérience professionnelle. Ses chanteurs préférés sont Michael Jackson et Stevie Wonder et tous les artistes funk en général. Laura a expliqué que les couleurs de la mise en scène rappellent volontairement les couleurs du drapeau belge avec une ambiance Motown. Elle a hâte d’être sur scène jeudi prochain et de clôturer les demi-finales. Une place qui, selon elle, devrait jouer en sa faveur.

Laisser un commentaire