Share
Eurovision 2015 – Répétitions du Lundi 11 mai 2015

Eurovision 2015 – Répétitions du Lundi 11 mai 2015

La ville de Vienne commence à s’habiller aux couleurs de l’Eurovision. Aujourd’hui 8 pays vont commencer leurs premières répétitions (la Moldavie, l’Arménie, la Belgique, les Pays-Bas, la Finlande, la Grèce, l’Estonie et l’Ancienne République Yougoslave de Macédoine). Tout au long de la journée, en direct de Vienne, nous vous tiendrons informés de ce que nous voyons en direct du Wiener Stadthalle.

Moldavie – Eduard RomanyutaI Want Your Love
Ambiance très Village People pour la Moldavie. Policiers habillés de short en cuir, et choristes en mini jupes de cuir également, occupent la scène de façon dynamique. La chorégraphie est travaillée, et réserve quelques surprises, notamment quand une danseuse enlève le T-shirt d’Eduard.
Le décor est composé d’un petit échafaudage qui permet au chanteur de se déplacer. La prestation n’a pas été applaudie en salle de presse. Rappelons qu’Eduard est Ukrainien, et la prestation est digne des plus grands moments de l’Ukraine au concours.

Durant la séance de Meet & Greet, Eduard, le chanteur Moldave, a rappelé qu’il souhaitait beaucoup de succès à tout le monde. Il souhaiterait que tout le monde puisse profiter de sa semaine Eurovision.

Arménie – GenealogyFace The Shadow
Le groupe a répété en tenue de scène. La mise en scène donne un peu le tournis. Le visuel est un arbre dont les branches et les feuilles s’agitent et sur la scène, une illustration d’une figure géométrique qui tourne. La chorégraphie est légèrement périmée et rappelle un peu les vieux concours. Les voix s’accordent au fil des répétitions.  Quelques applaudissements discrets se font entendre en salle de presse.

Les représentants arméniens souhaitent faire face à ce qu’ils ont en eux, être plus forts. Cette chanson a un message, tout le monde est lié par ses origines. Les origines permettent de rester dans la lumière et de faire face aux fantômes. Ils sont très honorés de chanter ce titre à l’Eurovision. Les membres de Genealogy ne parlent pas tous arméniens, notamment la japonaise Stephanie, et ils communiquent en anglais.

Belgique – Loïc NottetRhythm Inside

Prestation black & white pour Loïc à Vienne. Une chorégraphie proche de celle proposée sur la Une lors de The Voice Belgique. Les premiers pas de Loïc sur la scène du Wiener Stadthalle ont permis à l’artiste de prendre possession des lieux. Celui qui nous promettait une chorégraphie originale a tenu ses promesses. Accompagné de 5 choristes/danseurs, le chanteur occupe, et semble tenter de trouver ses marques  sur cette magnifique scène. Pour la première fois depuis le début de la journée, les lumières, et l’œil se sont magnifiquement illuminés…dans des tons toujours black and white.

Après avoir présenté son équipe, Loïc s’est prêté aux jeux des questions/réponses avec la presse. La chorégraphie du chanteur a été inspirée par les robots. Nicolas, un des choristes du chanteur était déjà présent pour un précédent Eurovision et a pu témoigner de son expérience passée. Pour l’artiste, c’est facile d’être sur scène, et il se sent à l’aise avec l’idée d’être sur scène. Conchita a permis au chanteur de gagner en curiosité. Si le chanteur est heureux, il va écrire quelque chose de joyeux, tout dépend de son humeur.

Pays-Bas – Trijntje OosterhuisWalk Along

Trijntje nous raconte une histoire. Interprétant la première strophe en plan rapproché avec voile de deuil. Ce voile disparaît ensuite, et la chanteuse continue de jouer avec la caméra mais, elle reste malgré tout très statique. Habillée avec une robe noire ouverte sur l’avant, l’artiste maîtrise parfaitement sa prestation. L’ensemble vocal est très réussi, et la réalisation maîtrisée.

Finlande – Pertti Kurikan NimipäivätAina mun pitää

Fond citadin pour le groupe finlandais qui a établi une performance identique à celle de la sélection nationale. La prestation vocale du chanteur étant à l’image de ces prestations précédentes.

Le groupe est très content de passer 15 jours ici, et pense pouvoir gagner le concours. Pour eux, le genre de la chanson n’est pas un problème, du punk rock peut remporter l’Eurovision. Ils sont très contents d’être ici, et ne pensaient pas pouvoir remporter la sélection. Un des membres du groupe joue depuis son enfance, et était plutôt habitué à entendre du schlager. Ils sont très contents de pouvoir représenter la Finlande et faire découvrir à l’ Europe ce genre de musique. La musique punk permet au groupe de donner son opinion, et elle est aussi amusante. Pour conclure, le groupe fera une grosse fête si il remporte le concours dans 13 jours.

Grèce – Maria Elena KyriakouOne Last Breath

Prestation bleu ciel pour Maria Elena, qui a très bien chanté cet après-midi à Vienne. La chanteuse grecque fut habillée d’une belle robe à paillette, et accompagnée d’un pianiste. Le fond de la scène formait un rond captivant pour le téléspectateur.

La chanteuse, qui nous a appris avoir expliqué à son enfant de trois ans combien l’Eurovision est important, a beaucoup de pression cette année, la Grèce s’étant qualifié tous les ans depuis que les demi finales. Elle fut très effrayée d’aller à l’Eurovision. La chanson n’a pas été écrite dans le but particulier de faire l’Eurovision. Il s’agit avant tout d’une chanson puissante et triste.

Estonie – Elina Born & Stig RästaGoodbye to Yesterday

Elina & Stig ont présenté durant leurs répétitions un ensemble différent de ce qu’on avait l’habitude de voir à la sélection nationale du pays. Fini le noir et blanc, et l’alignement du duo. Débutant la chanson seul sur scène, Stigest rejoint par Elina. Ensemble, les deux forment une ligne et se regardent, tantôt avec tristesse, tantôt avec colère. Un jeu d’ombre avec les différents écrans s’opèrent alors, et avec les différents plans caméras, apparaît alors comme très réussi, et captivant pour le téléspectateur. Prestation la mieux réussie jusqu’à maintenant.

La conférence de presse s’est déroulée sereinement. Elina et Stig ne sont pas en couple, ni parenté, simplement de bons amis. Ils ont conscience d’être parmi les favoris et se sont prêtés gentillement aux séances de dédicaces.

A.R.Y. Macédoine – Daniel KajmakoskiAutumn Leaves

Sur fond d’acropole, Daniel est accompagné par trois choristes qui le supportent sur scène tout au long de la chanson. La prestation vocale du chanteur était correcte, celui-c produisant une chorégraphie sur scène quasiment statique. En effet, le chanteur danse principalement pour lui même et exerce divers pas de dance. La prestation a globalement surpris le centre de presse, certaines chorégraphies se rapprochant plus du rap que de la chanson pop.

La dernière conférence de presse de la journée, Daniel a été incroyablement charmant. Pour lui, ça veut dire beaucoup de revenir à Vienne, car il y a passé toute son enfance. L’Eurovision signifie énormément pour lui,  c’est une tradition familiale car il porte le nom du chanteur yougoslave de 1983 (qui a fini à la 4ème place). Nous avons aussi appris que la chanson avait été originellement proposée en Anglais, et adaptée en Macédonien pour la sélection (c’est assez rare pour le mentionner). Daniel a aussi été choisi récemment par le Qatar pour chanter l’hymne de la coupe du monde de Handball. Cette expérience l’a beaucoup aidé à résister au stress inhérent à des évènements comme l’Eurovision.

Laisser un commentaire