Share
Eurovision 2014 – Répétitions du Mercredi 30 avril 2014

Eurovision 2014 – Répétitions du Mercredi 30 avril 2014

La ville de Copenhague continue toujours à s’habiller aux couleurs de l’Eurovision : les oriflammes ont fait leur apparition. Aujourd’hui 10 pays vont commencer leurs premières répétitions (l’Autriche, la Lituanie, la Finlande, l’Irlande, le Belarus, l’Ancienne République Yougoslave de Macédoine, la Suisse, la Grèce, la Slovénie, et la Roumanie). Tout au long de la journée, en direct de Copenhague, nous vous tiendrons informés de ce que nous voyons en direct du B&W Hallerne.

Autriche – Conchita Wurst – Rise like a Phoenix
La chanson commence sur un fond noir avec Conchita seule au milieu de la scène et surplombée par un halo de lumière blanche. L’ambiance du décor évolue doucement avec des scintillements de couleur feu qui augmentent peu à peu en intensité. Ce n’est que pour le deuxième refrain que le décor s’enflamme totalement pour représenter deux énormes ailes derrière la chanteuse. Ce même visuel sera présent jusqu’à la fin de la chanson, le décor et le sol s’enflammant à tour de rôle. Dans l’ensemble une prestation assez prévisible sans véritable surprise ou innovation qui nous a laissé un peu sur notre faim et ce bien que la performance vocale aie été impeccable.

Pour le moment, c’est la conférence de presse de Conchita qui a été la plus suivie et plus applaudie ! Elle nous a confirmé que sa prestation aux répétitions avait été pour sa part remplie d’émotion car elle avait enfin réalisé que c’était pour de vrai, que son rêve devenait enfin réalité. Sa chanson est universelle car elle s’adresse à tous ceux qui combattent et continuent à évoluer dans leur vie : « l’important est de voir grand et de se créer la vie que l’on veut » .
Son costume de scène quant à lui a été dessiné par ses soins et brillera comme le soleil !
Revenant sur l’affaire Aram MP3, Conchita nous a affirmé que c’était du passé mais que la « blague » n’était pas drôle. « Il a retenu la leçon, je crois », nous a t’elle confié.
Elle est très impatiente de chanter dans la salle remplie de monde et espère que ce n’est pas la dernière fois qu’elle chante dans un endroit si grandiose et imposant.

Lituanie – Vilija Mataciunaite – Attention
Vilija apparaît accompagnée d’un seul danseur à son bras dans un décor gris bleu. Pendant tout le reste de la chanson, ce duo restera ensemble à l’écran. Durant les couplets, la scène s’illumine de plusieurs éclairs et rayons blancs. Pour le pont, le danseur se trouve aux pieds de la chanteuse mais sans réel intérêt ni beauté artistique. Prestation très décevante et ce ne sont pas les quelques jets de fumée qui jaillissent à la fin de la chanson qui pourront rehausser notre impression globale.

C’est ensuite dans la joie et la bonne humeur que la délégation Lituanienne s’est rendue à son meet and greet. Dans un anglais parfait, la chanteuse est revenue sur son parcours en quelques mots, et a présenté son équipe à l’audience. Pour elle, l’Eurovision n’était pas un rêve mais un pas important pour propulser sa carrière. Elle pense avoir ses chances de qualification mais elle sait que tout le monde veut gagner. Elle est revenue sur le processus de sélection en Lituanie qui, selon elle, lui a permis de remporter la sélection puisque c’est d’abord sa chanson qui a été sélectionnée. Elle a été très contente de cela. L’artiste a déclaré également qu’étant proches culturellement, les artistes d’Europe de l’Est avait des atomes crochus plus importants puisqu’ils parlent la même langue. Enfin, la chanteuse a déclaré que le genre de la chanson s’approchait du reggae/electro puisque cette dernière souhaitait introduire du reggae dans sa chanson en raison du thème de la chanson : l’amour. Elle étudie actuellement l’opéra afin de devenir chanteuse d’opéra classique.

Finlande – Softengine – Something Better
Le groupe Softengine occupe toute la scène et restera dans la même position tout le long de la chanson. L’ambiance du décor quant à elle, reste dans des tons blanc et bleu du début jusqu’à la fin. Pour le refrain, un plan large nous dévoile une multitude de rayons blancs tournoyant dans tous les sens accentuant l’effet rock de la chanson. Cette scène immense se porte très bien à se genre d’ambiance rythmée, donnant un bon rendu à l’écran. Reste une prestation vocale légèrement édulcorée, le chanteur criant un peu moins à la fin, ce qui n’est pas pour nous déplaire !

La conférence de presse s’est déroulée sans joie apparente des artistes. Ils sont fermés. Les Softengine sont encore salariés, et un membre du groupe est encore étudiant. Ils aimeraient vivre de leur musique. En attendant, ils ont signé chez Sony et feront une tournée cet été. Le seul moment sympa de cette conférence est venu avec la question de la journaliste, qui leur demandait s’ils se plaisaient à Copenhague, la réponse fut … non.

Irlande – Cann-Linn Feat. Kasey Smith – Heartbeat
Kasey est entourée de 2 choristes, 2 danseurs et une violoniste. La couleur dominante du décor est dorée et représente des dessins tribaux celtiques. Le décor évoluera peu durant la chanson, il n’y a qu’un ciel rempli de nuages orageux qui vient parfaire le tout. La chanteuse bouge un peu sur scène pour occuper tout l’espace mais l’ensemble semble un peu brouillon pour le moment. Le pont musical est assuré par la violoniste. Pour le moment c’est la prestation nécessitant le plus de travail car il n’y a pas de fil conducteur pouvant raconter une histoire. La prestation vocale est correcte mais sans plus.

Kasey Smith était très heureuse d’être en conférence de presse et de sa répétition. Elle est consciente d’avoir à améliorer quelques points à son show. Elle ressent une énorme pression sur les épaules en raison du nombre de victoires de l’Irlande dans le concours : sept. Elle espère pouvoir rendre le public heureux avec sa prestation. Durant sa conférence, elle est revenue sur son travail à Nashville aux USA : un travail qui lui a permis de gagner en expérience et en confiance.

Belarus – TEO – Cheesecake

Teo a réalisé une bonne prestation cet après midi au B&W Hallerne sur sa chanson « Cheesecake ». Il est accompagné de 4 choristes qui sont coordonnés dans ses pas, le tout dans une ambiance bleu/jaune. L’idée des panneaux tenus par les choristes a été abandonnées. A la fin de la chanson, les choristes se déplacent sur le catwalk tandis que le chanteur est seul sur la scène puis ces derniers reviennent. Le tout est bien chanté.

La conference de presse s’est déroulée dans la bonne humeur. Le drapeau Belarus était posé sur la table. Premier drapeau à faire son apparition. Tout est milimétré. Les questions semblaient préparées. Teo s’est prêté à la séance photo et s’amusait devant les objectifs. Il n’y a pas eu de distribution de Cheesecake (pour les habitués des conférences de presse, le Belarus apporte régulièrement des sucreries). Teo a simplement rappelé qu’au Belarus les filles appellent leur petit copain par des petits noms sirupeux. La mère de Téo s’inquiètent car il a perdu 10 kg depuis qu’il prépare le concours. Son père a dit qu’il devait faire plein de rencontre, et qu’il les invitait tous au pays.

Ancienne République de Macédoine – Tajina Dapcevic – To the Sky

Le visuel commence avec un sol noir et blanc et avec deux rayons de lumière blanche se rejoignant sur la chanteuse. Tijana est entourée sur scène d’un danseur et de 3 choristes. Durant toute la chanson, le décor reste plus au moins de la même couleur : un fond bleu avec des rayons lumineux blancs.
Sur le sol, un carré blanc centré sur la chanteuse bouge avec elle tout le long de la chanson. Petit à petit, les choristes convergent vers la chanteuse pour terminer la chanson tous unis, le regard et le doigt pointant vers le ciel. Une prestation bien en place qui devrait sortir son épingle du jeu pour se qualifier en finale.

Pendant la conférence de presse, Tijana a présenté son équipe et s’est amusée avec le présentateur en lui donnant ses lunettes. L’équipe macédonnienne semble très soudée, et la bonne humeur s’est communiquée à l’assistance. Tijana est un personnage amusant. Le contenu de la conférence de presse n’apporte pas de news importantes.

Suisse – Sebalter – Hunter of Stars

La Suisse a réalisé sa première répétition cet après midi. C’est une performance proche de celle réalisée en finale nationale, sans grande différence. Le chanteur est accompagné de choristes et musicien. Il utilise à la fin de la chanson le catwalk pour jouer du violon avant de revenir au centre. Il est à noter que comme à Amsterdam, la présence du chanteur Patrick Scott qui avait tenté de représenter la Suisse à Bakou en 2012 avec la chanson « Real love ». Sa très particulière voix se mélange aisément avec celle de SeBalter. Les couleurs de la scène sont globalement jaune.

Pas grand monde à la conférence de presse de notre ami suisse. Les journalistes ont quelque peu deserté le centre de presse. Sebalter a présenté son équipe. Il est venu tout souriant, violon à la main. Il a joué un petit morceau. Il a informé l’assistance que la chanson a été écrite pendant qu’il faisait une ballade. C’est pourquoi, il a gardé les sifflements au debut du titre. Il espère que le public sifflera avec lui pendant la demi-finale.

Grèce – Riskykidd & Freaky fortune – Rise up

La Grèce et son « Rise up » ont fait leur apparition sur la scène Danoise. Juste vocalement, leur prestation est proche de la perfection. Le groupe est très dynamique sur scène, et a emmené un trampoline sur lequel un athlète saute à la fin de la chanson avec les deux chanteurs qui parviennent à garder le rythme tout en chantant. Une répétition impressionnante pour la Grèce!

La conférence de presse était très plaisante. D’autant plus que ces jeunes grecs, en début de carrière, on profité de l’exposition médiatique, pour interpréter « Only Teardrops », « Wild Dance » and « Satelitte » . L’anniversaire de Nikolas tombant ce jour, il s’est vu offert un gâteau par le présentateur. N’ayant pas de bougies à disposition, il a sorti son briquet que Nikolas a pu souffler. Lorsqu’un journaliste demande quelle chanson Riskykidd & FreakyFortune préfère, ils ont répondu : La France ! Les Twin Twin !

Slovénie – Tinkara Kovač – Round and Round
La petite flûte traversière est bien présente. Le visuel est a dominance bleue. La chanteuse tourne et joue avec la caméra. Il n’y a pas de surprise, c’est propre, bien filmé. Un effet lumineux tourbillonant est diffusé sur le plancher avant qu’éclate de mille lumière l’ecran de fond. Et la flûte, tel un glève, est pointé sur le ciel, pendant que la chanson se termine.

Durant sa conférence de presse, la chanteuse Slovène a présenté son équipe … et sa flute! Instrument avec lequel elle joue depuis qu’elle est petite. Elle se refuse toute comparaison avec Emmelie de Forest puisqu’il ne s’agit pas du même instrument! Elle joue pour un large public c’est pour ça qu’elle est heureuse de faire l’Eurovision, concours auquel elle est d’ailleurs très fan!

Roumanie – Paula & Ovi – Miracle

Ovi commence la chanson seul, puis on aperçoit Paula avant qu’elle disparaissent en poussière. L’effet visuel est très réussi. Cependant, un fou rire s’est emparé dans la salle de presse, lorsqu’Ovi s’est invité dans un clavier de piano sphérique. Et la déception prend le dessus. La prestation qui se voulait soignée, tourne au ridicule. Il y a encore beaucoup de travail pour nos amis Roumains. Et pour finir en toute beauté, Paula & Ovi se rejoignent en se tenant la main.

Paula & Ovi lors de la conférence de presse nous ont avoués être très content de revenir au Concours. Le résultat de la dernière fois était très bon, ils souhaitent faire encore mieux. Ils nous ont précisé pour ceux qui ne le savent pas encore qu’ils ne sont pas mariés l’un à l’autre. Paula a évoqué de son aventure quand elle était jury dans X Factor, et que cette expérience a été douloureuse, car il a fallu faire de la peine aux jeunes artistes parfois.

Laisser un commentaire