Share
Eurovision 2014 – Répétitions du Mardi 29 avril 2014

Eurovision 2014 – Répétitions du Mardi 29 avril 2014

La ville de Copenhague continue peu à peu de s’habiller aux couleurs de l’Eurovision : les affiches commencent à fleurir un peu partout . Aujourd’hui 11 pays vont commencer leurs premières répétitions (la Moldavie, Saint-Marin, le Portugal, les Pays-Bas, le Monténégro, la Hongrie, Malte, Israël, la Norvège, la Gerogie, et la Pologne). Tout au long de la journée, en direct de Copenhague, nous vous tiendrons informés de ce que nous voyons en direct du B&W Hallerne.

Moldavie – Cristina Scarlat – Wild Soul

Cristina est présente sur scène avec deux danseurs en début de chanson, qui dansent ensemble dans son ombre tandis qu’elle est plutôt statique sur la scène. Les tons lumineux oscillent dans des couleurs plutôt sombres avec un fond qui rappelle les arbres d’une foret. Les couleurs évoluent ensuite vers des tons rouges tandis que 3 autres danseurs, habillés tous de noir pour le moment tandis que la robe de Cristina est également dans des tons foncés. Le tout est juste vocalement.

Lors de sa conférence de presse, Cristina nous a confirmé qu’elle était très heureuse de participer à cet événement. Elle avait un peu peur de la sonorité de cette grande salle mais le son était parfait. Sa chanson lui ressemble en tous points : être une femme du 21ième siècle avec ses challenges pour mener de front carrière et vie de famille. Cristina a été élevée par des parents artistes qui lui ont inculqué la valeur de la famille avant tout. Son mari et ses enfants, une fille de 5 ans et un fils de 9 ans, la supportent dans ce concours. Le chorégraphe est aussi présent sur scène parmi les danseurs ce qui lui donne encore plus confiance en chantant. Des danseurs vus comme satellites afin de permettre à Christina de mieux délivrer son message et laisser l’émotion prendre le dessus.

 

Saint Marin – Valentina Monetta – Maybe

Valentina Monetta est apparue sur la scène du B&W Hallerne vêtue de blanc, à l’image de sa prestation sur scène. La chanteuse apparaît sur une estrade noir sur laquelle elle ne bouge pas. Un drap géant a été installé sous la forme d’un coquillage éclairé par des projecteurs jaune rappelant le soleil et qui se trouve juste derrière la chanteuse. Cela permet d’apporter une véritable occupation de la scène par l’artiste qui utilisera une fumée proche du sol pour accentuer l’effet de la couleur blanche. C’est la première fois en trois participations que la chanteuse sera quasiment seule sur scène, les choristes étant, comme pour beaucoup d’autres artistes, cachés. Seul un pianiste est présent sur le catwalk, c’est d’ailleurs sur ce dernier qu’a été fixé l’avant dernier plan caméra.

La délégation de Saint Marin s’est ensuite rendue à sa séance Meet & Greet. Séance durant laquelle elle a déclaré que l’Eurovision est comme une famille et lui apporte un lot d’émotion incomparable. La chanteuse a évolué depuis ses début à Bakou où elle a chanté sa chanson dédidée au réseau social Facebook, une opportunité qui s’est décidé en une nuit selon la chanteuse. Elle remercie énormément Ralph Siegel qui lui a permis de donner le meilleur d’elle même. Aujourd’hui, pour son troisième Eurovision elle interprêtera une chanson au texte poétique. Elle est moins nerveuse qu’auparavant, la chanteuse semblait d’ailleurs très à l’aise et a beaucoup amélioré son anglais! Elle a reconnu qu’elle ne pouvait pas chanter dans son style de prédilection, le jazz, car ce n’est pas un style qui est apprécié par tout le monde. En revanche, elle va essayer de mettre son emprunte sur « Maybe » afin de l’interpréter dans un style qui se rapproche du jazz.

Portugal – Suzy – Quero Se tua
La chanson commence par la vue de deux énormes tambours. Les couleurs du décor sont le jaune, rouge et vert, dans le lignée du drapeau portugais. La chanteuse reste plutôt statique sur scène, ce sont les danseurs et les choristes qui remplissent l’espace. Le résultat est assez frais et entraînant. Reste encore à Suzy de peaufiner sa prestation vocale en ne laissant pas ses choristes prendre trop le dessus.

La conférence presse a été très suivie. Suzy a expliqué que sa chanson bien que chantée en Portugais, était universelle car c’était la musique ici qui était en vedette et non les paroles. Des sons d’accordéon, de samba et de tambours, hérités de l’histoire coloniale du Portugal, permettent de faire passer un vrai message de joie et de bonne humeur. Lors de ses concerts promotionnels, elle a été surprise de voir le public danser de si bon coeur.
Suzy a été aussi influencée par des sons Nord Américain comme le R&B, ayant une mère originaire du Canada.
Le Portugal cherche toujours sa première victoire et y travaille: l’accent a été mis tout spécialement sur la promotion cette année avec une première participation du Portugal aux concerts d’Amsterdam et de Londres.

Pays-Bas – The common Linnets – Calm After the Storm
La chanson commence par une vue de haut sur le sol représentant une route qui défile. Ce n’est qu’après quelques secondes que les deux chanteurs apparaissent au milieu de la scène face à face. Ils le resteront jusqu’à la fin de la chanson. Le décor quant à lui, évolue dans des nuances grises sans véritable éclat. Un show gentillet quasiment identique du début jusqu’à la fin.

Durant leur conférence de presse, les Common Linnets sont parus très à l’aise et très heureux d’être ici. Ils ne sont pas du tout stressés et pensent pouvoir accéder à la finale. Ils ont découvert la réalité de la scène, et du travail qui a été réalisé depuis plusieurs mois pour arriver à ces trois minutes sur scène. Ils veulent être eux-même et ressentent déjà une très bonne connection avec le public. lls ont remercié Anouk, dont la performance et l’audace leur a permis de pouvoir participer au concours cette année.

Monténégro – Sergej Ćetković – Moj Svijet

Le chanteur Monténégrin, Sergej, a fait sa première apparition sur scènedans un costume noir. Le début de la chanson, qui comporte une longue introduction à la flûte, semble être filmé de manière large. Le chanteur apparaît ensuite seul, habillé en noir. Il est ensuite rejoint au moment du refrain par une danseuse, sur patins à roulettes, qui traverse l’ensemble du catwall et accompagne le chanteur sur scène et réalisant des chorégraphies. Ce sont ensuite trois choristes, qui font leur apparition sur la scène afin d’accompagner le chanteur. Tout le monde semble être vêtu de noir. Sergej a beaucoup travaillé sa prestation qui semble juste vocalement bien chorégraphiée. La scène comporte des couleurs bleu et violet, avec un fond ressemblant à une cascade.

Pour la conférence de presse, la bonne humeur était de mise. Sergej a directement commencé par s’extasier sur la beauté de la présentatrice, lui promettant une quirielle de prétendants au Monténégro!
Le chanteur est très fier d’être le seul représentant cette année pour les pays balkaniques, c’est pourquoi ils ont décidé d’interpréter leur chanson en yougoslave. Le titre de la chanson change donc un petit peu pour devenir « Mon Monde » au lieu de « Mon Amour » comme dans la première version anglaise. Sergej est très confiant quant à sa qualification en finale et vise ouvertement la victoire ! Le choix d’avoir quelqu’un patinant sur des roulettes est seulement dû au fait qu’ils seraient les seuls à le faire pendant le concours !

 

Hongrie – Andras Kally-Saunders – Running
Le chanteur commence assis dans un décor sur fond bleu avec un piano a l’opposé. Dès qu’arrive le premier refrain, Andras court vers le devant de la scène et continue à avancer au milieu de la green room. La pianiste se fait rejoindre par un danseur et le duo continue à danser ensemble et à tourner autour du piano. Après cela le décor se transforme en une multitude de flash multicolores accentuant le rythme déjà soutenu de la chanson. Andras reste alors au milieu de la scène pour finir sa chanson. Un très bon rendu.

La conférence de presse Hongroise a présenté le chanteur Andras, qui était plutôt stressé. Il a annoncé combien il voulait que la Hongrie soit fier de lui et il veut pouvoir capter l’affection des gens. Son mélange de culutre entre l’Europe et les Etats-Unis lui a permis de mixer les genres. Depuis qu’il a participé à des télé-crochets, il chante de manière plus détendue.

Malte – Firelight – Coming home

C’est tout en couleur que Malte ouvrira la deuxième demi finale. La configuration du groupe est proche de ce qui a été réalisé en sélection nationale au mois de février dernier puisque les artistes sont alignés et reste au même endroit durant toute la chanson. Une prestation dynamique et tout en couleur puisque le groupe a choisi des lumière jaunes et de présenter des images de la campagne. L’échafaudage en LED présente de temps en temps des photos de famille, ce qui donne un côté attachant à la prestation. Encore une fois, l’île de Malte joue la carte de la positivité et de la bonne humeur!

Durant leur conférence de presse, le groupe Firelight est apparu serein et décontracté. Leur chanson est dédiée à toutes les personnes loin de chez eux, vivant dans un pays étranger. Le leader du groupe à notamment vécu à Londres pendant 3 ans où il a participé à l’émission X-Factor. Quatre des six membres du groupe sont de la même fratrie ce qui simplifie beaucoup les choses pour l’entente et la bonne humeur au sein du groupe. Leur seul but est de faire apprécier leur musique et plaisir au plus grand nombre.

Israël – Mei Feingold – Same Heart
Le show commence avec une vue de haut sur un genre de damier noir et blanc. Mei commence sa chanson seule dos à la scène avec le public derrière elle. Pour le premier refrain elle sera rejointe par deux danseuses. Le fond du décor évolue dans des teintes bleues, jaunes et rouges. Pendant le pont, la chanteuse s’allonge sur le sol. Jusqu’à la fin de la chanson, Mei marche en s’avançant jusqu’au devant de la scène sur un podium, tout au bout du chemin passant pas la green room. Un visuel à la hauteur de son statut d’outsider.

 

Norvège – Carl Espen – Silent Storm
Le premier plan est celui d’un clavier de piano qui s’élargit pour terminer sur le chanteur. Carl apparaît sobre, avec un brouillard à ses pieds. Le fond du décor scintille pour doucement se transformer en éclairs. Lors du deuxième couplet, 4 violonistes arrivent sur une rampe derrière le chanteur. La chanson monte doucement en puissance pour finir avec un sol rempli d’éclairs. Juste avant la fin de la chanson, le silence musical de Carl se combine avec un noir total à l’écran. Bref, un show simple mais très efficace qui laisse la part belle à l’émotion.

Pendant sa conférence de presse, Carl a confirmé qu’il se sentait en confiance sur scène. C’est en général difficile pour une ballade d’occuper tout l’espace sur scène mais comme toute l’attention se porte sur lui, il se concentre seulement sur sa performance vocale. Le compositeur connait Carl depuis qu’elle est née et a vraiment écrit cette chanson pour lui afin de refléter son âme.
Nous avons aussi appris que la pêche est sa deuxième passion mais restera définitivement un hobby. Ses deux favorite sont les Pays-Bas et la Finlande.
Malgré la pression sur ses épaules, il garde son calme et semble même s’habituer aux journalistes et aux caméras, apparaissant beaucoup plus serein qu’à Amsterdam.
Il est évident que Carl est quelqu’un avec une sensibilité à fleur de peau, ce qui est en général la marque des artistes.

Géorgie – The Shin & Mariko – Three minutes to earth

La prestation Géorgienne sera dans le ton du clip de la chanson : décalée. La disposition des artistes sera proche de celle du clip. Un des membres du groupe sera en parachute pendant la prestation en train de taper sur un tambour. Chaque artiste détient un pied micro ce qui signifie qu’ils seront globalement statiques. Les couleurs restent globalement chaleureuses, le fond de l’écran comportera des nuages et de la fumée au sol permettra de donner du coté 70s à la chanson. Le tout est malgré tout bien chanté. Le jury pourrait apprécier la chanson.

Pologne – Cleo & Donatan – My Słowianie/Slavic Girls

Cleo a épaté le centre de presse avec son staging! La chanteuse est présente sur scène accompagnée de trois danceuses et d’une quatrième fille, présente dans le clip, qui va nettoyer du linge sur le catwalk de la scène en tenue très légères tandis qu’une autre battra du beurre de l’autre coté de la scène. Elles seront habillées en tenues tradtionnelles. Le centre de presse a applaudi ce moment, tout comme la prestation qui a été la plus applaudie de la journée. Le visuel est proche du clip et compte des éléments traditionnels et ethniques du pays (dont des images du clip). Vocalement la prestation est très bonne, et le staging de la scène reste original et peut marquer le public pour une qualification éventuelle! Dernier bon point pour le pays : une majorité de la chanson sera interprété en Polonais contrairement au clip qui a été rendu disponible sur eurovision.tv.

La Pologne est la dernière délégation à se présenter en conférence de presse aujourd’hui. Ce sont eux qui ont reçu le plus d’applaudissements de la part des journalistes. La Pologne est de retour après trois ans d’absence et est très impressionnée par le gigantisme de la scène. La chanson parle des stéréotypes et de la beauté des filles polonaises. Le clip vidéo est là pour rappeler aux jeunes générations l’histoire de leur mères et grand-mères.
La chanson est partiellement chantée en anglais pour permettre au plus grand nombre de comprendre leur message.
Le costume des danseuses ne représente pas une région spécifique mais plutôt un mix de leurs différents costumes régionaux existants.

Laisser un commentaire