Share
Eurovision 2014 – Répétitions du Lundi 28 avril 2014

Eurovision 2014 – Répétitions du Lundi 28 avril 2014

La ville de Copenhague commence à s’habiller aux couleurs de l’Eurovision. Aujourd’hui 10 pays vont commencer leurs premières répétitions (l’Arménie, la Lettonie, l’Estonie, la Suède, l’Islande, l’Albanie, la Russie, l’Azerbaïdjan, l’Ukraine, et la Belgique). Tout au long de la journée, en direct de Copenhague, nous vous tiendrons informés de ce que nous voyons en direct du B&W Hallerne.

Arménie – Aram mp3 – Not Alone
La chanson commence avec une douche de lumière bleue pendant la première minute. Le visuel est plutôt réussi et continue avec une cage en fond illuminée par de nombreux éclairs. La couleur dominante sera le bleu.
Reste la prestation vocale qui a été en demi-teinte, sans réelle émotion ni performance. De plus nous avons eu droit à de nombreuses mimiques du chanteur sans réel lien avec la chanson. Espérons qu’ Aram se ménage pour le reste du concours.

Le chanteur s’est ensuite rendu dans le centre de presse pour sa rencontre avec les journalistes. Il a répondu à quelques questions, et a annoncé ses premières impressions qui étaient bonnes. Il n’a jamais chanté sur ce type de scène, mais il est très confiant bien qu’il soit plus nerveux aujourd’hui qu’il y a 6 mois. . Chanter est la chose la plus importante dans sa vie, et bien qu’il rêvait de Copenhague depuis plusieurs mois, il n’aurait jamais pu imaginer un tel engoument et une telle excitation autour de sa prestation sur scène. En Arménie, tout le monde a ses doigts croisés. Ouvrir le concours est une resposabilité pour lui, puisqu’il sera le premier il a une certaine responsabilité.

Lettonie – Aarzemnieki – Cake To Bake
Le visuel est plutôt décevant sans aucune ligne de conduite. Le groupe reste statique et aligné dans un coin avec un fond représentant des arbres éclairés par des lanternes ! Le seul moment en mouvement : lorsque le chanteur s’avance sur l’îlot central. L’esprit bon enfant et décalé de la chanson semble être resté Riga… Pas un gâteau à l’horizon !

La conférence Lettone s’est déroulée dans la bonne humeur. Jonas le chanteur est paru très à l’aise devant les journalistes. Il est très content de participer à l’Eurovision et également très heureux de sa première répétition. Le groupe a longtemps parlé de la vidéo qui a permis de les faire connaître à propos de l’ancienne monnaie du pays, le Lats qui a été remplacé par l’Euro en début d’année. Beaucoup de journalistes ont été étonnés qu’un « étranger » puisse la chanter mais les Lettons se sont montrés ravis que des étrangers puissent s’intéresser de cette façon à leur pays !

Estonie – Tanja – Amazing
Tanja est vêtue de blanc et est seulement avec un danseur sur scène. La chanson débute par une vue de haut sur les deux artistes allongés sur un parquet de bois. L’effet visuel est très réussi. Le reste de la performance est assez semblable à la selection nationale sans réelle surprise. Durant la dernière minute le fond se transforme en une multitude de balles jaunes qui s’entrechoquent. La prestation vocale est à la hauteur, malgré une chorégraphie contraignante. Merci aux choristes cachés !

La conférence de presse Estonienne a montré Tanja dans un très beau jour. Elle trouve la scène merveilleuse et s’y sent très bien. Elle a dansé toute sa vie et elle a l’habitude de performer. Elle se défend de chanter en playback, car elle déteste ça. Il y aura néanmoins trois chroristes qui l’accompagneront sur la scène bien que nous ne pourrons pas les voir. Elle se défend également d’avoir copié Loreen, qui a remporté l’Eurovision 2012. Rien n’est comparable selon la chanteuse, mise à part leur coupe de cheveux. Elle est également revenu sur ses origines Russes, indiquant que cela n’avait pas posé en Estonie de problèmes puisque tout le monde l’a soutenu et soutient encore.

Suède – Sanna Nielsen – Undo
Sanna est entourée par un cône de lumière bleue sur un fond représentant un ciel étoilé. Le sommet du cône brille comme une diamant. Dans les plans larges, la scène prends ici toute sa valeur avec un vrai jeu de lumière, l’émotion est bien au rendez-vous. Et de plus la prestation vocale est impeccable. Comme d’habitude la Suède nous dévoile un show réglé comme du papier à musique.

La conférence de presse de Sanna lui a permis d’afficher son calme par rapport à la compétition. Grâce à ses septs tentatives au Melodifestivalen, elle a acquis beaucoup de confiance en elle. Bien que seule sur scène, Sanna se sent forte et y oublie la pression du concours. Elle est aussi accompagnée de 5 choristes qui donnent le meilleur d’eux-mêmes. Les paroles de la chanson ont été très légèrement modifiées pour y ajouter deux fois le mot « love ». Cet apport permet de renforcer l’émotion de la chanson. Son premier souvenir Eurovision est la victoire suédoise de 1991 avec Carola, ce qui lui a donné envie de monter un jour sur cette scène, voilà chose faite !
Afin de ne pas trop se mettre la pression, Sanna n’a pas encore écouté les autres concurrents. Lacune qui, nous a t’on promis, sera réparée ce soir ! La Suède nous a encore démontré son professionnalisme et semble (déjà) prête pour organiser le concours l’année prochaîne.

Islande – Pollapönk – No Prejudice
Pour le moment le plus bel effet visuel des répétitions. Le groupe est aligné devant un grans nombre de cubes multicolores. Le fond derrière est très dynamique, changeant constamment de forme et dans la dominante arc-en-ciel du décors. Chaque chanteur du groupe est aussi habillé d’une couleur différente… Bref, les daltoniens n’ont qu’à bien se tenir !
La chanson en devient plus douce et légère, ce qui la rend beaucoup plus digeste… Une agréable surprise.

Les Polläponk sont apparus sur la scène pour leur conférence de presse. Ils ont rappellé pourquoi ils avaient souhaité chanter en anglais afin que leur message contre les discriminations soit compris du plus grand nombre. Nous avons appris durant cette conférence de presse qu’un des membres du groupe est député au parlement Islandais. Sa participation a fait beaucoup parlé parmi ses collègues de l’hémisicle, néanmoins, la plupart trouve cela fun
Le commentateur Australien leur a également rappellé qu’ils ressemblaient étrangement à un groupe Australien, qu’ils ne connaissent pas. Est-ce que chanter une chanson up-tempo dans une demi finale pleine de ballades est un avantage pour eux? Selon eux non dans un concours aussi imprévisible que l’Eurovision. Certains d’entre eux, qui sont professeurs, ont conscience de manquer à leurs élèves.

Albanie – Hersi – One Night’s Anger
Hersi chante toute sa chanson sur un podium blanc. Le fond bleu est lumineux et scintillant, un halo lumineux blanc vient parfaire le tout. Les musiciens et les choristes occupent toute la scène et sont mis en valeur à tour de rôle. Au fil de la chanson, le décor évolue pour représenter un ciel de nuit orageux avec sur le sol notre planète Terre. Résultat : une douce colère.

Hersi est revenue sur son parcours lors de sa conférence de presse, et a comparé sa vie à Rome et à Tirana. Pour elle, grâce à l’Eurovision, elle se retrouve dans le coeur de l’idée même du concours, qui pour elle n’est comparable à rien d’autre. Elle qui se refusait de chanter du Lady GaGa a décidé de céder et n’hésite plus à reprendre la chanteuse. Elle a confié à l’audience que la première fois qu’elle a écouté sa chanson, elle s’est mise à pleurer.

Russie – Tolmachevy Sisters – Shine

Lors de leur premières répétitions, les soeurs Tolmachevy sont apparues sur un balancier qui penchait d’un côté ou de l’autre, chacune des filles étant à une extrémité. Concernant la chorégraphie, chacune des filles étaient coordonnées. Au début de la chanson, les jumelles jouent la carte de la fusion.
A un moment de la prestation, une semble s’extraire de l’autre. Dans les derniers moments de la chanson, elles quittent le balancier qui semble se transformer en soleil. Celui-ci s’amorce manuellement par un choriste qui est obligé de rester derrière pour le tenir pendant qu’une pluie d’étincelles illumine la scène! La prestation russe semble très travaillée, et les filles sont justes vocalement.

Les soeurs Tolmachevy se sont rendues à leur conférence de presse, et furent contente de leur prestation sur scène. Elle se sont dites honorées de représenter la Russie qui célèbre cette année ses 20 ans de participation au concours. Quelques questions politiques ont été posées par des journalistes russes, rapidement balayées par la délégation russe qui n’a pas apprécié le coté patriote des journalistes sur place. La Russie présente cette année une team à l’image du concours : Européenne! En effet, sont présents à différents niveaux dans la délégation : russes, bulgares, maltais, portugais, grecs…

Azerbaïdjan – Dilara Kazimova – Start A Fire

Dilara s’est produite pour la première fois sur la scène de la B&W Hallerne. C’est une des prestations les plus justes vocalement. L’Azerbaïdjan nous avait habitué à des prestations plutôt impressionnantes et marquantes ces dernières années. Cette année, le pays a choisi de faire dans la simplicité de la chanson. La chanteuse est accompagnée sur scène avec une acrobate qui réalise de multiples acrobaties dans les airs. Le fond de lumière se trouve dans des tons proches du bleu avant de passer aux couleurs rappelant le feu.
Lors du premier refrain, c’est un fond rappellant une vieille demeure qui apparaitra. Cette prestation azérie est dans le ton dans la chanson, à la fois simple et raffinée.

Dilara a dit quelques mots sur sa prestation lors de sa conférence de presse, elle s’est dit très heureuse de participer à l’Eurovision cette année. Le choix du titre a été réalisé par un jury azéri au milieu de titres provenant d’une dizaine de pays.

Ukraine – Maria Yaremchuk – Tick Tock
Le visuel du début est assez déroutant, laissant pendant quelques instants dans l’interrogation. Finalement c’est une « roue de hamster » qui apparaît derrière la chanteuse avec un danseur dedans !
Maria commence sa chanson dans un décor à prédominance bleue, la roue se trouvant juste derrière elle. Durant toute la chanson un jeu s’installe entre la chanteuse et le danseur dans la roue, ce dernier courant et s’arrêtant à plusieurs reprises. Cela donne un rendu particulièrement efficace et novateur à l’écran. C’est définitivement la bonne surprise de la journée. L’Ukraine justifie ainsi sa position de favorite chez les bookmakers.

L’Ukraine a réalisé sa conférence de presse après une performance très remarquée lors de sa répétition. Elle s’est dite très heureuse de voir tous ces sourires et a réfuté toutes les rumeurs annonçant qu’elle souhaitait retirer sa participation du concours il y a deux mois. Il s’agit du moment le plus intense de sa vie : chanter ce titre qui raconte l’histoire d’un couple qui se bat contre le temps, pour sauver son amour. Nous avons appris que son père était un musicien très respecté en Ukraine et que la musique a été présente tout au long de sa vie. Elle n’a pas encore regardé sa performance car elle a du mal à se regarder elle même à l’écran!

 

Belgique – Axel Hirsoux – Mother
La simplicité a dominé les premières répétitions. C’est un Axel sobre qui s’est présenté à nous, entouré d’une seule danseuse, seul un ventilateur fait virevolter sa veste de costume. Le fond du décor reste identique du début à la fin, dans une dominance (encore) bleue, ce qui permet de se focaliser essentiellement sur la voix du chanteur. Dans ce contexte, la performance musicale et technique DOIT être irréprochable. Les premières répétitions nous montrent qu’Axel peut mieux faire, tant au niveau de la justesse que de la prononciation anglaise. Mais la Belgique joue ici définitivement la carte de l’authenticité, sans artifices, et nous rappelle que nous sommes tout d’abord dans un concours de… chant !

Lors de sa conférence de presse, Axel Hirsoux a rappellé qu’il n’était pas ici pour représenter les Wallons ou les Flamands mais l’ensemble de la Belgique voir même de l’Europe. Il faut rappeller qu’Axel est le premier Wallon sélectionné par la télévision flamande pour représenter le pays à l’Eurovision dans ce pays où l’alternance est de rigeur entre les deux communautés linguistiques du pays. Il a également annoncé ne pas avoir encore rencontré les auteurs et compositeurs de la chanson mais il devrait le faire très prochainement.

Laisser un commentaire