Share
Eurovision 2010 – Finale

Eurovision 2010 – Finale

55 ème Concours Eurovision : 2010 – Finale

La finale eut lieu le samedi 29 mai 2010 et dura près de trois heures et vingt minutes. Vingt-cinq pays concoururent pour la victoire : le «Big Four», le pays hôte et les vingt pays qualifiés des deux demi-finales. La chanson britannique avait été écrite et composée par Pete Waterman. Ce dernier, membre du trio Stock Aitken Waterman, avait connu de très grands succès commerciaux, en produisant notamment Kylie Minogue, Rick Astley et Bananarama. La représentante allemande, Lena Meyer-Landrut, avait été sélectionnée au terme d’un télécrochet intitulé Unser Star für Oslo. Cette émission était une idée originale de Stefan Raab, qui prit place parmi les membres du jury. Raab avait représenté l’Allemagne au concours, en 2000, où il avait terminé cinquième. Il était également l’auteur des chansons allemandes de 1998 et 2003, qui avaient terminé respectivement septième et huitième. Comme en 1986 et en 1996, des membres de la famille royale norvégienne étaient présents dans la salle. Il s’agissait cette fois de la princesse héritière Mette-Marit et de ses enfants, Marius Borg Høiby et Ingrid Alexandra.

Ouverture : La finale débuta par une vidéo retraçant brièvement l’histoire du concours. La caméra entra dans une maison, à Lugano, en Suisse, où une famille, devant sa télévision, s’apprêtait à regarder la toute première édition du concours, en 1956. La bande-son joua le Te Deum de Marc-Antoine Charpentier. Les sphères du logo se matérialisèrent, puis se rassemblèrent dans le ciel de Lugano. Elles se mirent à parcourir le temps et l’espace : Vienne en 1967 (la bande-son joua Puppet on a String) ; Brighton en 1974 (la bande-son joua Waterloo) ; Paris en 1978 (la bande-son joua A-Ba-Ni-Bi) ; Bruxelles en 1987 (la bande-son joua Hold Me Now) et Moscou en 2009 (la bande-son joua Fairytale). Les sphères se rassemblèrent au-dessus de la Telenor Arena. La caméra montra alors l’intérieur de la salle. Les sphères formèrent le slogan «Share The Moment», au-dessus de la scène. Elles furent remplacées par le logo et la bande-son joua à nouveau le Te Deum.

De courtes vidéos furent projetées sur un rideau dissimulant la scène. Il s’agissait d’encouragements de la part de familles de chaque pays participant et qui étaient filmées en direct, par webcam, depuis leur salon. La dernière vidéo montra le vainqueur de l’année précédente, Alexander Rybak. À la fin de son message, il apparut sur le podium secondaire pour la reprise de sa chanson gagnante, Fairytale. Les présentateurs entrèrent finalement en scène pour les présentations d’usage. Ils débutèrent leur intervention par la phrase rituelle : «Good evening Europe !»

Incident : La prestation du représentant espagnol, Daniel Diges, fut perturbée par un incident rarissime. En plein milieu de sa chanson, un individu monta sur scène et se glissa parmi ses danseurs. Il s’agissait de Jimmy Jump, un streaker qui s’était fait connaître par de nombreuses actions similaires. Daniel Diges et ses danseurs continuèrent imperturbablement leur numéro, tandis que la sécurité appréhendait Jimmy Jump. Le scrutateur permit aux membres de la délégation espagnole de présenter leur morceau une seconde fois, après le passage de tous les autres pays participants. Nadia Hasnaoui réapparut sur scène, après la huitième chanson, pour annoncer la décision aux téléspectateurs. Ce fut la deuxième fois dans l’histoire du concours qu’une finale se trouva perturbée par l’irruption d’un intrus. En 1964, un activiste était monté sur la scène, en portant une banderole dénonçant les dictatures des généraux Franco et Salazar. Ce fut aussi la deuxième fois dans l’histoire du concours qu’une chanson dut être rejouée à la fin d’une finale. En 1958, la retransmission de la chanson italienne avait connu des difficultés techniques et celle-ci n’avait pu être entendue convenablement par tous les jurés. Le représentant italien, qui n’était autre que Domenico Modugno, dut alors interpréter une seconde fois son célèbre Nel blu dipinto di blu.

Entracte : Rassemblement devant l’écran géant installé par la NDR à Hanovre, ville natale de Lena Meyer-Landrut. Le spectacle d’entracte débuta par une vidéo montrant la fête organisée en l’honneur des délégations étrangères à l’hôtel de ville d’Oslo. Les présentateurs se mêlèrent aux participants et échangèrent quelques mots avec eux dans leurs langues maternelles respectives. S’ensuivit une flash mob, sur la chanson Glow, interprétée par le groupe Madcon et qui réunit des milliers de participants à travers toute l’Europe. La caméra montra tout d’abord le groupe dans la salle, entourés des premiers danseurs. Ensuite, furent présentées des vidéos tournées à L’Alfàs del Pi, Reykjavík, Ljubljana, Göteborg, Vilnius, Londres, Düsseldorf et Dublin. La caméra revint dans la salle et montra tous les spectateurs en train de danser, puis les familles européennes dans leur salon, la princesse Mette-Marit et ses enfants, des danseurs en direct depuis Hambourg et finalement, les participants dans la green room.

Vote : Les résultats du vote furent déterminés moitié par les téléspectateurs, moitié par les jurys nationaux. Les téléspectateurs votèrent par téléphone et par SMS pour leurs chansons préférées. Les votes ainsi exprimés furent agrégés en 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 10 et 12 points. Les jurys classèrent de même leurs chansons préférées. Les deux classements furent combinés pour donner les résultats finaux. L’ordre de passage des pays durant la procédure de vote fut déterminé par tirage au sort. Les points de un à sept s’affichèrent automatiquement sur le tableau de vote. Les porte-paroles, contactés par satellite, énoncèrent les trois résultats principaux : « huit », « dix » et « douze points ». Le vote fut lancé par les présentateurs au moyen de la phrase rituelle : «Europe, you can start voting now !». Le temps imparti pour le télévote fut conclu par un décompte des dix dernières secondes et la phrase «Stop voting now !». Durant le vote, la caméra fit systématiquement un plan sur les participants qui recevaient « douze points ». Apparurent ainsi à l’écran Chanée et N’evergreen, Tom Dice, Vukašin Brajic, Yórgos Alkéos, Safura, maNga, Milan Stankovic, Lena Meyer-Landrut, Eva Rivas, Daniel Diges, Jon Lilygreen et The Islanders, Sopho Nizharadze, Peter Nalitch, Juliana Pasha, Paula Seling et Ovi Martin, ainsi que 3+2. Le Danemark, la Belgique et la Grèce menèrent brièvement le vote à leur tour. Mais après le septième vote, le vote croate, l’Allemagne s’empara de la tête et mena ensuite jusqu’à la fin. Suivant l’ordre de passage :

01 – Azerbaïdjan – Safura Drip Drop – 145 points – Classement : 5ème/25
02 – Espagne – Daniel DigesAlgo pequeñito – 68 points – Classement : 15ème/25
03 – Norvège – Didrik Solli-Tangen My Heart Is Yours – 35 points – Classement : 20ème/25
04 – Moldavie – SunStroke Project & Olia TiraRun Away – 27 points – Classement : 22ème/25
05 – Chypre – Jon Lilygreen & The IslandersLife Looks Better In Spring – 27 points – Classement : 21ème/25
06 – Bosnie-Herzégovine – Vukašin BrajicThunder And Lightning – 51 points – Classement : 17ème/25
07 – Belgique – Tom DiceMe and My Guitar – 143 points – Classement : 6ème/25
08 – Serbie – Milan StankovicOvo je balkan – 72 points – Classement : 13ème/25
09 – Biélorussie – 3+2 feat. Robert WellsButterflies – 18 points – Classement : 24ème/25
10 – Irlande – Niamh Kavanagh It’s For You – 25 points – Classement : 23ème/25
11 – Grèce – Yórgos Alkéos & Friends ÓPA – 140 points – Classement : 8ème/25
12 – Royaume-Uni – Josh Dubovie That Sounds Good To Me – 10 points – Classement : 25ème/25
13 – Géorgie – Sopho Nizharadze Shine – 136 points – Classement : 9ème/25
14 – Turquie – maNgaWe Could Be The Same – 170 points – Classement : 2ème/25
15 – Albanie – Juliana PashaIt’s All About You – 62 points – Classement : 16ème/25
16 – Islande – Hera Björk – Je ne sais quoi – 41 points – Classement : 19ème/25
17 – Ukraine – AlyoshaSweet People – 108 points – Classement : 10ème/25
18 – France – Jessy MatadorAllez ola olé – 82 points – Classement : 12ème/25
19 – Roumanie – Paula Seling & OviPlaying With Fire – 162 points – Classement : 3ème/25
20 – Russie – Peter Nalitch and FriendsLost And Forgotten – 90 points – Classement : 11ème/25
21 – Arménie – Eva RivasApricot Stone – 141 points – Classement : 7ème/25
22 – Allemagne – Lena – Satellite – 246 points – Classement : 1ère/25
23 – Portugal – Filipa AzevedoHá dias assim – 43 points – Classement : 18ème/25
24 – Israël – Harel SkaatMilim – 71 points – Classement : 14ème/25
25 – Danemark – Chanée & N’evergreenIn a Moment Like This – 149 points – Classement : 4ème/25

Résultats : Ce fut la deuxième victoire de l’Allemagne au concours. Le pays devint le premier des «Big Four» (les quatre plus importants contributeurs financiers de l’UER – l’Allemagne, l’Espagne, la France et le Royaume-Uni) à l’emporter, depuis l’instauration de la règle en 1999.

Lena Meyer-Landrut reçut le trophée de la victoire des mains d’Alexander Rybak, gagnant de l’année précédente. Après le concours, sa chanson rencontra un très grand succès commercial partout en Europe. La Belgique termina à la sixième place. Ce fut le meilleur résultat obtenu par la télévision publique flamande, chargée cette fois de la sélection belge, depuis 1958. Cette année-là, Bob Benny avait également finit sixième. Ce fut la troisième fois en sept ans que le Royaume-Uni termina à la dernière place, après 2003 et 2008. Au total, l’édition 2010 fut suivie par 108,2 millions de téléspectateurs et par 290.000 personnes sur Internet.

Laisser un commentaire