Share
Eurovision 2008 – Une année de préparation

Eurovision 2008 – Une année de préparation

53 ème Concours Eurovision : 2008 – Une année de préparation

Le concours Eurovision de la chanson 2008 fut la cinquante-troisième édition du concours. Il se déroula les mardi 20, jeudi 22 et samedi 24 mai 2008, à Belgrade, en Serbie. Il fut remporté par la Russie, avec la chanson Believe, interprétée par Dima Bilan.

La Serbie, qui avait remporté l’édition 2007, se chargea de l’organisation de l’édition 2008. Les préparatifs du concours furent un temps suspendus par la déclaration unilatérale d’indépendance du Kosovo, le 22 février 2008. Belgrade fut secouée par des troubles et des émeutes, au point que l’UER remit en cause la tenue du concours dans la capitale serbe. L’Union finit par obtenir la garantie expresse du gouvernement serbe que la sécurité de l’évènement serait assurée. Les délégations albanaises, croates et israéliennes bénéficièrent de mesures de protection supplémentaires. Au final, aucun incident ne fut déploré. Le concours eut lieu à la Belgrade Arena, salle omnisport inaugurée en 2004

Pays participants : Quarante-trois pays participèrent au cinquante-troisième concours, battant ainsi le record de 2007. Ce nombre record fut égalé en 2011, mais n’a toujours pas été surpassé. L’Autriche se retira, suite à la controverse des résultats de l’année précédente ; l’Azerbaïdjan et Saint-Marin firent leurs débuts.

Nouvelles règles : Le nombre croissant de pays participants et la controverse sur les résultats de l’édition 2007 poussèrent l’UER à modifier les règles du concours. Le principe d’une demi-finale unique, utilisé depuis 2004, fut supprimé et remplacé par celui de deux demi-finales, organisées le mardi et le jeudi précédant la finale. Désormais, seuls cinq pays seraient automatiquement qualifiés pour la finale : le pays hôte (vainqueur de l’édition précédente) et le «Big Four» (les quatre plus importants contributeurs financiers de l’Union – l’Allemagne, l’Espagne, la France et le Royaume-Uni), les autres pays participants devant décrocher leur qualification via une des deux demi-finales.
Chaque pays serait donc inscrit dans une demi-finale, qu’il aurait l’obligation de diffuser en direct et pour laquelle il obtiendrait un droit de vote. Il lui serait impossible de voter au cours de l’autre demi-finale, dont la diffusion lui serait de toute façon optionnelle. Quant aux cinq pays qualifiés d’office, ils obtiendraient chacun, un droit de vote pour l’une des demi-finales. Les résultats de ces demi-finales seraient décidés selon une nouvelle clé de répartition entre les votes du public et les votes des jurys de substitution. Le public continuerait de voter (par téléphone et SMS), lors du direct et les jurys, lors de la dernière répétition générale. Les neuf chansons arrivées en tête du vote du public, se qualifieraient automatiquement pour la finale. La dixième chanson serait décidée par les jurys : il s’agirait de celle la plus haut placée dans leur classement et qui n’aurait pas été qualifiée par le vote du public.

Tirages au sort : Les tirages au sort des ordres de passage se déroulèrent en plusieurs étapes. Premièrement, le partenaire commercial de l’UER pour le télévote, l’entreprise allemande Digame, effectua des recherches statistiques préalables sur les récurrences des votes échangés par les pays participants. Digame répartit par conséquent les demi-finalistes en six lots, selon leur historique de vote et leur proximité géographique.

Lot 1 : Albanie, Bosnie-Herzégovine, Croatie, Macédoine, Monténégro, Slovénie
Lot 2 : Danemark, Estonie, Finlande, Islande, Norvège, Suède
Lot 3 : Belgique, Bulgarie, Chypre, Grèce, Pays-Bas, Turquie
Lot 4 : Andorre, Irlande, Lettonie, Lituanie, Portugal, Roumanie
Lot 5 : Arménie, Biélorussie, Géorgie, Israël, Moldavie, Russie, Ukraine
Lot 6 : Azerbaïdjan, Hongrie, Malte, Pologne, République tchèque, Saint-Marin, Suisse

Le 28 janvier 2008, fut procédé au tirage au sort des ordres de passage pour les demi-finales. Pour chaque lot, trois pays furent inscrits dans la première et trois autres, dans la deuxième. Les pays surnuméraires des lots 5 et 6 furent inscrits respectivement dans la première et la deuxième demi-finale. Concernant les finalistes automatiques, l’Allemagne et l’Espagne furent inscrites dans la première ; la France, le Royaume-Uni et la Serbie, dans la deuxième. Enfin, trois wildcards furent accordées pour la première demi-finale : elles allèrent à l’Azerbaïdjan, la Grèce et la Russie. Trois wildcards furent accordées pour la deuxième demi-finale : elles allèrent au Danemark, à la Macédoine et au Portugal. Une wildcard fut accordée en finale : elle alla à la Serbie.

eurovision_2008-logoFormat et thème : Le scrutateur délégué sur place par l’UER fut Svante Stockselius. Le slogan retenu fut «Confluence of Sound» («Confluence des sons»). La source d’inspiration de l’identité visuelle fut trouvée dans la géographie de la capitale serbe, Belgrade étant située au confluent de la rivière Save et du fleuve Danube. Slogan, scène et animations devaient symboliser la rencontre des nations, des cultures, des énergies, des musiques, des couleurs.
La scène se composait d’un podium surélevé et bordé de spots de couleur. Ce podium comportait un élément central de couleur noire et de forme ovoïde, qui était entouré par des écrans LED. Ces écrans formaient un confluent : ils se rejoignaient devant l’élément central et s’avançaient jusque dans la public. Ils étaient en outre prolongés, à l’arrière de la scène, par deux écrans verticaux, dans une fausse perspective. La branche gauche, illuminée de rouge, symbolisait la Save ; la branche droite, illuminée de bleu, symbolisait le Danube. Enfin, l’arrière-fond consistait en deux arches blanches soulignées d’une bande en métal argenté et d’un vaste écran LED concave. Pour la première fois, fut créé un trophée générique, destiné à remplacer les différents modèles utilisés antérieurement. Son design fut confié à l’artiste verrier suédois Kjell Engman. Celui-ci conçut un modèle en forme de microphone classique, coulé dans du verre solide translucide.

Présentateurs : Les présentateurs des deux soirées furent Jovana Jankovic et Željko Joksimovic. Ils s’exprimèrent en anglais et en français, ajoutant quelques mots en serbe. Tous deux furent secondés dans leur tâche par Kristina et Bane, présents dans la green room. Željko Joksimovic avait déjà représenté son pays au concours, en 2004, et avait alors terminé deuxième. En outre, il avait écrit et composé la chanson ayant représenté la Bosnie-Herzégovine au concours, en 2006, et qui avait terminé troisième. Le choix de Željko Joksimovic suscita une certaine controverse lorsqu’il apparut qu’il était également l’auteur de la chanson représentant la Serbie, cette année-là. Le débat fut alors lancé sur la totale impartialité du présentateur. Afin d’éviter toute controverse récurrente, l’UER décida de modifier les règles du concours et d’interdire à l’avenir le cumul des fonctions de présentateur et d’auteur.

Cartes postales : Les cartes postales mettaient en scène des habitants de Belgrade. Chacun exerçait sa spécialité (personnelle, professionnelle, artistique ou sportive), faisant apparaître progressivement à l’écran le drapeau national du pays participant. Durant cette animation, s’inscrivait en surimpression, un message écrit par l’un des membres de la délégation du pays, adressé à ses proches dans sa langue maternelle. Les cartes postales se concluaient par le collage et l’oblitération d’un timbre virtuel.

2008

Laisser un commentaire