Share
Eurovision 2008 – Finale

Eurovision 2008 – Finale

53 ème Concours Eurovision : 2008 – Finale

La finale eut lieu le samedi 24 mai 2008, exactement le même jour que la toute première édition du concours, en 1956. Elle était centrée sur le thème de la confluence et dura près de trois heures et seize minutes. Vingt-cinq pays concoururent pour la victoire : le «Big Four», le pays hôte et les vingt pays qualifiés des deux demi-finales. Ce fut la toute première fois qu’une finale ne vit concourir aucune chanson en français. Même la chanson représentant la France était rédigée quasi intégralement en anglais. Cela avait suscité une telle controverse lors de sa sélection, que son auteur et interprète, Sébastien Tellier, avait dû ajouter deux phrases supplémentaires en français. Lors de sa prestation, Sébastien Tellier arriva sur scène dans une voiturette de golf, devenant le premier interprète de l’histoire du concours à recourir à un engin motorisé comme accessoire. En outre, il inhala de l’hélium avant d’entamer le deuxième couplet, déformant ainsi sa voix, autre grande première.

Ouverture : La finale débuta par une vidéo montrant un chœur interprétant a cappella le Te Deum de Marc-Antoine Charpentier. La caméra dévoila ensuite Marija Šerifovic qui interpréta une version remixée de Molitva, la chanson gagnante de l’année précédente, suivie de Tell Me Why. Elle introduisit ensuite les présentateurs qui montèrent sur scène pour les salutations d’usage.

Entracte : Le spectacle d’entracte débuta par de nouvelles images de la foule rassemblée devant la mairie de Belgrade. S’ensuivit une vidéo sur les préparatifs et la semaine des répétitions, puis un intermède musical interprété par Goran Bregovic et son groupe. Les présentateurs revinrent alors sur scène. Ils saluèrent certains des commentateurs présents dans la salle : le britannique Terry Wogan (qui officiait pour la dernière fois), la finlandaise Jaana Pelkonen (qui avait présenté le concours l’année précédente) et le français Jean-Paul Gaultier. Kristina et Bane intervinrent à nouveau depuis la green room et échangèrent quelques mots avec les représentantes allemandes, le groupe No Angels, et la représentante ukrainienne, Ani Lorak.

Vote : Les téléspectateurs votèrent par téléphone et par SMS pour leurs chansons préférées. Les votes ainsi exprimés furent agrégés en 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 10 et 12 points. Au total, huit millions de votes furent enregistrés sur l’ensemble des trois soirées, dont six rien que pour la finale. Comme l’année précédente, l’ordre de passage des pays durant la procédure de vote fut déterminé par tirage au sort. Les points de un à sept s’affichèrent automatiquement sur le tableau de vote. Les porte-paroles, contactés par satellite, énoncèrent les trois résultats principaux : « huit », « dix » et « douze points ». Pour la toute première fois, un décompte du nombre de pays ayant déjà voté fut affiché à l’écran. Le vote fut lancé par le basketteur serbe Vlade Divac au moyen d’une balle de basket et de la phrase rituelle : «Europe, start voting now !». Le temps imparti pour le télévote fut conclu par un décompte des dix dernières secondes et la phrase «Stop voting !».

La procédure de vote ne fut interrompue que par un seul incident. La porte-parole tchèque se trompa dans l’attribution des « dix points » : elle les donna à l’Arménie à la place de l’Azerbaïdjan. Elle fut interrompue par le scrutateur et corrigea son erreur en s’excusant. Durant le vote, la caméra fit systématiquement un plan sur les participants qui recevaient « douze points ». Apparurent ainsi à l’écran Kalomira, Olta Boka, Dima Bilan, Jelena Tomaševic, Sirusho, les No Angels, Elvir Lakovic, Nico et Vlad, Simon Mathew, Ani Lorak, Elnur et Samir, Rodolfo Chikilicuatre, Charlotte Perrelli, les Pirates of the Sea, Mor ve Ötesi, Maria Haukaas Storeng et Euroband. Dès le début de la procédure, la Grèce et la Russie se détachèrent. Il fallut attendre le vingt-troisième vote, le vote polonais, pour que la Russie s’empare définitivement de la tête. Suivant l’ordre de passage :

01 – Roumanie – Nico & VladPe-o margine de lume – 45 points – Classement : 20ème/25
02 – Royaume-Uni – Andy AbrahamEven If – 14 points – Classement : 25ème/25
03 – Albanie – Olta BokaZemrën e lamë peng – 55 points – Classement : 17ème/25
04 – Allemagne – No AngelsDisappear – 14 points – Classement : 23ème/25
05 – Arménie – SirushoQele Qele – 199 points – Classement : 4ème/25
06 – Bosnie-Herzégovine – Elvir LakovicPokušaj – 110 points – Classement : 10ème/25
07 – Israël – Boaz MaudaThe Fire in Your Eyes – 124 points – Classement : 9ème/25
08 – Finlande – TeräsbetoniMissä miehet ratsastaa – 35 points – Classement : 22ème/25
09 – Croatie – Kraljevi Ulice & 75 Cents Romanca – 44 points – Classement : 21ème/25
10 – Pologne – Isis Gee For Life – 24 14 points – Classement : 24ème/25
11 – Islande – EurobandThis Is My Life – 64 points – Classement : 14ème/25
12 – Turquie- Mor ve ÖtesiDeli – 138 points – Classement : 7ème/25
13 – Portugal – Vânia FernandesSenhora do mar – 69 points – Classement : 13ème/25
14 – Lettonie – Pirates of the SeaWolves of the Sea – 12 83 points – Classement : 12ème/25
15 – Suède – Charlotte PerrelliHero – 47 points – Classement : 18ème/25
16 – Danemark – Simon MathewAll Night Long – 60 points – Classement : 15ème/25
17 – Géorgie – Diana GurtskayaPeace Will Come – 11 83 points – Classement : 11ème/25
18 – Ukraine – Ani Lorak Shady Lady – 230 points – Classement : 2ème/25
19 – France – Sébastien TellierDivine – 47 points – Classement : 19ème/25
20 Azerbaïdjan – Elnur & SamirDay After Day – 132 points – Classement : 8ème/25
21 – Grèce – Kalomira Secret Combination – 218 points – Classement : 3ème/25
22 – Espagne – Rodolfo Chikilicuatre Baila el Chiki-chiki – 16 55 points – Classement : 16ème/25
23 – Serbie – Jelena Tomaševic feat. Bora Dugic Oro – 160 points – Classement : 6ème/25
24 – Russie – Dima Bilan – Believe – 272 points – Classement : 1er/25
25 – Norvège – Maria Haukaas Storeng Hold On, Be Strong – 05 182 points – Classement : 5ème/25

Controverse : Comme l’année précédente, les résultats du concours suscitèrent la controverse dans les médias des pays d’Europe de l’Ouest. Et comme l’année précédente, l’UER commanda à la compagnie Digame, une étude statistique des votes. Il apparut qu’aucune fraude, ni aucune manipulation n’avait eu lieu. La victoire de la Russie demeurait incontestable.
Le pays avait certes bénéficié de votes géographiques, mais aurait tout de même remporté le concours, si seuls les pays d’Europe de l’Ouest avaient voté. La conclusion de l’étude soulignait le facteur déterminant de la victoire russe : le pays avait reçu des points de 38 pays sur les 42 votants.

Résultats : Ce fut la première victoire de la Russie au concours. Dima Bilan reçut le trophée de la victoire des mains de Marija Šerifovic, gagnante de l’année précédente. Ce fut la huitième année consécutive qu’un pays remporta le concours pour la première fois, un record toujours inégalé. Ce fut la deuxième année consécutive que l’Ukraine termina à la deuxième place.

Enfin, ce fut la neuvième fois (après 1958, 1962, 1963, 1968, 1971, 1973, 1978 et 2001) que la chanson passée en deuxième position termina à la dernière place, un autre record inégalé.

Laisser un commentaire