Share
Eurovision 2004 – Une année de préparation

Eurovision 2004 – Une année de préparation

49 ème Concours Eurovision : 2004 – Une année de préparation

Le concours Eurovision de la chanson 2004 fut la quarante-neuvième édition du concours. Il se déroula les mercredi 12 et samedi 15 mai 2004, à Istanbul, en Turquie. Il fut remporté par l’Ukraine, avec la chanson Wild Dances, interprétée par Ruslana.

Organisation : La Turquie, qui avait remporté l’édition 2003, se chargea de l’organisation de l’édition 2004. La production hésita à propos de la ville où se tiendrait le concours. Après avoir envisagé un temps Ankara, la capitale du pays, elle opta finalement pour Istanbul. Cela lui permit de mettre l’accent sur la symbolique de la ville-pont, reliant deux continents. Ensuite, la production retint comme salle le Mydonose Showland, puis se ravisa pour l’Abdi Ipekçi Arena. Cette dernière, qui avait été inaugurée en 1986 et accueillait des compétitions de basket, fut retenue, car plus vaste et plus pratique pour un évènement de cette importance.
Face au nombre croissant de pays souhaitant concourir, l’UER décida de supprimer le système des relégations et d’introduire une demi-finale, afin de déterminer les finalistes. Désormais, seraient qualifiés d’office pour cette dernière : les quatre contributeurs financiers les plus importants de l’Union (le « Big Four » – l’Allemagne, l’Espagne, la France et le Royaume-Uni) ainsi que les dix autres pays ayant terminé en tête du classement (ce compris le pays vainqueur). Tous les autres pays devraient passer par la demi-finale, organisée le mercredi précédent la finale et au terme de laquelle dix autres pays se qualifieraient.

Pays participants : Trente-six pays participèrent au quarante-neuvième concours, un nouveau record rendu possible par l’introduction de la demi-finale. Les cinq pays relégués l’année précédente firent leur retour. Il s’agissait du Danemark, de la Finlande, de la Lituanie, de la Macédoine et du Portugal. Après 25 années d’absence et une dernière participation en 1979, Monaco fit également son retour. Enfin, quatre pays firent leurs débuts : l’Albanie, Andorre, la Biélorussie et la Serbie-et-Monténégro.

esc_logo_2004Format et Thème : Le scrutateur délégué sur place par l’UER fut Svante Stockselius. Pour la toute première fois, un DVD fut publié après le concours, contenant l’intégralité de la demi-finale et de la finale.
En outre, le site Internet www.eurovision.tv fut officiellement repris par l’UER et devint ainsi la plate-forme de communication privilégiée de l’Union. Afin de lui donner une identité plus permanente et durable, l’UER décida de doter le concours d’un logo générique. Celui-ci reprenait le mot «Eurovision» sous une forme stylisée. La lettre « v », centrale, avait la forme d’un cœur, encadrant le drapeau national du pays organisateur.
Le slogan retenu fut «Under The Same Sky» (« Sous le même ciel »). Il servit d’inspiration à la conception de la scène. Celle-ci se composait de deux niveaux encastrés l’un dans l’autre. Le niveau inférieur, de forme ovoïdale, comportait un écran incrusté dans le sol. Le niveau supérieur qui s’avançait vers le public, comportait trois podiums circulaires de couleur noire possédant un écran incrusté dans leur face supérieure. Le décor consistait en une forme organique opaque surplombant la scène et dotée en son sommet d’une coupole lumineuse. L’arrière-fond était fait d’écrans LED.

Présentateurs : Les présentateurs des deux soirées furent Meltem Cumbul et Korhan Abay. Ils s’exprimèrent en anglais, en français et en turc.eurovision2004

Laisser un commentaire