Share
Eurovision 2003

Eurovision 2003

48 ème Concours Eurovision : 2003

Le concours Eurovision de la chanson 2003 fut la quarante-huitième édition du concours. Il se déroula le samedi 24 mai 2003, à Riga, en Lettonie. Il fut remporté par la Turquie, avec la chanson Everyway That I Can, interprétée par Sertab Erener. La Belgique termina deuxième et la Russie, troisième.

Organisation : La Lettonie, qui avait remporté l’édition 2002, se chargea de l’organisation de l’édition 2003. La télévision publique lettonne rencontra de nombreux défis financiers et techniques dans la production de cet évènement. Elle parvint à les surmonter, grâce à l’aide des télévisions publiques estonienne et suédoise. De son côté, l’UER modifia la règle en matière d’ex aequo. Désormais, si deux ou plusieurs pays obtenaient le même score final, serait déclaré vainqueur, le pays ayant reçu des points du plus grand nombre de pays participants. En cas de nouvelle égalité, il serait alors procédé au décompte des douze points, puis des dix, etc.

Pays participants : Vingt-six pays participèrent à la finale du quarante-huitième concours, un nouveau record qui ne sera égalé qu’en 2012. Cinq pays furent relégués : le Danemark, la Finlande, la Lituanie, la Macédoine et le Portugal. Six pays firent leur retour : l’Islande, l’Irlande, la Norvège, les Pays-Bas, la Pologne et la Suisse. Initialement, seuls vingt-cinq pays devaient concourir. Mais l’UER décida ultérieurement d’intégrer l’Ukraine, qui fit ainsi ses débuts. Ce fut la toute dernière fois que le système des relégations fut employé. Dès l’année suivante, il fut remplacé par celui des demi-finales.

Format : Le concours eut lieu au Skonto Hall, salle omnisport située à Riga. La scène se composait d’un podium circulaire principal de couleur noire, bordé d’un autre espace de couleur blanche. Le sol de ce podium comportait un écran géant incrusté. Deux arches lumineuses surmontaient l’ensemble, l’inférieure étant brisée. Un mobile fait de trois arcs métallique servait de décor. L’arrière-fond était composé d’une toile de couleur sombre, illuminée de milliers d’ampoules. Étaient en outre suspendus au-dessus de la scène, six écrans mobiles. Un podium secondaire, situé au milieu du public, servit aux présentateurs pour le vote. Le programme dura près de trois heures et neuf minutes. Ce fut la dernière fois qu’une édition du concours se déroula sur une seule soirée.

Thème : Le slogan retenu fut «Magical Rendez-vous» («Rendez-vous magique»). Le logo était inspiré par les côtes de la Lettonie. Il se composait de trois arcs imbriqués, surmonté d’un soleil.

Les présentateurs de la soirée furent Marie N et Renars Kaupers. Ils s’exprimèrent en anglais et en français. Marie N avait remporté la victoire l’année précédente, et Renars Kaupers avait représenté son pays, en 2000, avec son groupe Brainstorm. Il avait alors terminé à la troisième place. Marie N et Renars Kaupers firent les salutations d’usage et remercièrent l’Estonie pour avoir accueilli le concours l’année précédente. S’ensuivit une vidéo de présentation de Riga, dont les guides étaient Marie N et Renars Kaupers. Ces derniers furent ensuite mis en communication satellite avec Lys Assia, depuis Nicosie. Ils échangèrent quelques mots :
Marie N : – Lys, please, can you tell us how it was, the first Eurovision song contest ?
Lys Assia : – It was fun, I won !
Ensuite, ils joignirent la Station Spatiale Internationale. Les cosmonautes Ed Lu et Yuri Malenchenko souhaitèrent bonne chance à tous les concurrents. Enfin, ils parlèrent avec Elton John, depuis Vienne, où se tenait un bal de charité en faveur des victimes du sida. Elton John en profita pour appeler à la solidarité de tous.

Chansons : Vingt-six chansons concoururent pour la victoire. Avant le concours, la chanson russe était donnée favorite. Au final, elle ne termina que troisième du classement général. Le représentant autrichien, Alf Poier, était un comédien fort connu dans son pays. Sa chanson, Weil der Mensch zählt, était un hymne à l’individualisme. Pour sa prestation, il se fit accompagner sur scène par quatre figures de carton, représentant des têtes d’animaux sur des corps humains. La représentante turque, Sertab Erener, était déjà une très grande star dans son pays. Elle avait été choisie par la télévision publique turque, suite à un processus de sélection interne. Mais elle dut batailler pour imposer ses choix. Tout d’abord, elle choisit de chanter en anglais. Elle devint ainsi la première représentante turque à ne pas chanter en turc. Ensuite, insatisfaite de sa chanson, elle en fit remixer la bande-son avant la finale, afin de la rendre plus attractive au grand public. Enfin, elle décida de se faire accompagner sur scène par quatre danseuses découvertes par elle dans une école de danse du ventre à Vienne. Les représentants polonais, le groupe Ich Troje, avaient tenté de représenter deux pays à la fois et s’étaient inscrits aux sélections nationales polonaise et allemande. Ils remportèrent la première mais ne terminèrent que sixième à la seconde. La chanson belge, Sanomi, fut la toute première chanson de l’histoire du concours a être écrite dans un langage imaginaire.

Controverses : Les représentantes russes étaient le groupe t.A.T.u., qui avait déjà remporté un grand succès commercial en 2002, avec All The Things She Said. Il s’agissait d’un duo composé des chanteuses Lena Katina et Julia Volkova, supposées entretenir une relation homosexuelle. Tout cela n’était en fait qu’une ruse commerciale, inventée par leur manager Ivan Shapovalov. Durant la semaine des répétitions, Katina et Volkova se signalèrent par leur comportement capricieux, notamment en arrivant en retard à certaines répétitions, en en manquant d’autres et en boycottant les conférences de presse. Leur manager annonça en outre qu’elles s’embrasseraient sur la bouche durant leur prestation. Elles durent cependant y renoncer, après que l’UER les eut menacées de disqualification. Une des membres du groupe belge Urban Trad, Soetkin Collier, ne put accompagner ses collègues à Riga. La rumeur circula qu’elle avait appartenu à un groupe d’étudiants d’extrême droite et que la télévision publique belge, sur avis des services de sécurité, avait préféré lui retirer son accréditation. Collier et le groupe démentirent vivement ces accusations.

Green room : Pour la toute première fois, la green room était située juste derrière la scène. À la fin de l’entracte, la cloison séparant les deux se releva et les spectateurs dans la salle purent alors voir directement les artistes et les délégations étrangères. Durant le vote, la caméra fit systématiquement un plan sur les participants qui recevaient « douze points ». Apparurent ainsi à l’écran Jostein Hasselgård, Sertab Erener, Mija Martina, Birgitta Haukdal, Beth, t.A.T.u., Mando, Ich Troje, Nicola, Urban Trad, Mickey Harte, Stelios Constantas et Fame. A nouveau, Ilze Jaunalksne et Divs Reiznieks firent une apparition, Jaunalksne interviewant brièvement Sertab Erener.

Vote : Dans vingt-trois pays, les téléspectateurs votèrent par téléphone et par SMS pour leurs chansons préférées. Les votes ainsi exprimés furent agrégés en 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 10 et 12 points. Dans trois autres pays, (la Bosnie-Herzégovine, l’ Irlande et la Russie), le vote fut décidé par un jury, qui attribua 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 10 et 12 points à ses dix chansons préférées. Chaque pays fut contacté par satellite, selon l’ordre de passage des participants. Les points furent énoncés dans l’ordre ascendant, de un à douze. Le scrutateur délégué sur place par l’UER fut Sarah Yuen. Pour la toute première fois, le tableau de vote se présenta sous une forme dynamique. Les noms de pays y évoluaient sur deux colonnes, au fur et à mesure des résultats. Le pays en tête apparaissait en haut de la colonne de gauche et le pays en dernière position, en bas de la colonne de droite. Le vote ne connut qu’un seul hiatus, lors de l’annonce des points de la Bosnie-Herzégovine. La porte-parole bosnienne attribua cinq points à la Croatie, puis sept points à la Roumanie.
Marie N l’interrompit pour lui demander à qui étaient attribués les six points. La porte-parole répondit alors : «I think I made a little bit… a little mistake.» Elle attribua alors cinq points à l’Autriche et six points à la Croatie. Les présentateurs lui demandèrent alors de reprendre l’attribution des points depuis le début. La porte-parole enchaîna aussitôt et fut à nouveau interrompue par Renars Kaupers, qui lui demanda d’attendre que le tableau des votes soit prêt. La porte-parole meubla l’intervalle en disant : «One big, big hello from Sarajevo !», ce qui entraîna les rires et les applaudissements du public. Le vote débuta par un certain flottement. Mais après le huitième vote, le vote croate, trois pays émergèrent : la Belgique, la Russie et la Turquie. La suite ne fut plus qu’un long et intense suspense, ces trois pays se disputant la tête du classement. Après l’avant-dernier vote, le vote suédois, la Belgique était à 162 points, la Turquie à 157 et la Russie à 152. Ce fut le dernier vote, le vote slovène, qui s’avéra décisif, le pays attribuant trois points à la Belgique, dix points à la Turquie et douze points à la Russie. Les trois pays terminèrent alors le vote, à peine séparés par trois points : la Turquie à 167, la Belgique à 165 et la Russie à 164. Enfin, ce fut la toute première fois que Chypre attribua des points à la Turquie.

01 – Islande – Birgitta Haukdal Open Your Heart – 81 points – Classement : 8ème/26
02 – Autriche – Alf PoierWeil der Mensch zählt – 101 points – Classement : 6ème/26
03 – Irlande – Mickey HarteWe’ve Got The World – 53 points – Classement : 11ème/26
04 – Turquie – Sertab Erener – Everyway That I Can – 167 points – Classement : 1ère/26
05 – Malte – Lynn Chircop To Dream Again – 4 points – Classement : 25ème/26
06 – Bosnie-Herzégovine – Mija MartinaNe brini – 27 points – Classement : 16ème/26
07 – Portugal – Rita GuerraDeixa-me sonhar – 13 points – Classement : 22ème/26
08 – Croatie – Claudia BeniViše nisam tvoja – 29 points – Classement : 15ème/26
09 – Chypre – Stelios ConstantasFeeling Alive – 15 points – Classement : 20ème/26
10 – Allemagne – Lou Let’s Get Happy – 53 points – Classement : 12ème/26
11 – Russie – t.A.T.u. – Nje vjer, nje bojsa – 164 points – Classement : 3ème/26
12 – Espagne – Beth Dime – 81 points – Classement : 8ème/26
13 – Israël – Lior Narkis Words For Love – 17 points – Classement : 19ème/26
14 – Pays-Bas – Esther HartOne More Night – 45 points – Classement : 13ème/26
15 – Royaume-Uni – JeminiCry Baby – 0 point – Classement : 26ème/26
16 – Ukraine – Oleksandr Ponomariov Hasta la vista – 30 points – Classement : 14ème/26
17 – Grèce – MandoNever Let You Go – 25 points – Classement : 17ème/26
18 – Norvège – Jostein Hasselgård I’m Not Afraid To Move On – 123 points – Classement : 4ème/26
19 – France – Louisa BaïlecheMonts et merveilles – 19 points – Classement : 18ème/26
20 – Pologne – Ich TrojeKeine Grenzen – zadnych granic – 90 points – Classement : 7ème/26
21 – Lettonie – F.L.Y. Hello From Mars – 5 points – Classement : 24ème/26
22 – Belgique – Urban Trad Sanomi – 165 points – Classement : 2ème/26
23 – Estonie – RuffusEighties Coming Back – 14 points – Classement : 21ème/26
24 – Roumanie – NicolaDon’t Break My Heart – 73 points – Classement : 10ème/26
25 – Suède – FameGive Me Your Love – 107 points – Classement : 5ème/26
26 – Slovénie – Karmen Stavec Nanana – 7 points – Classement : 23ème/26

Résultats : Ce fut la première victoire de la Turquie au concours. Ce fut la première fois qu’un pays remporta le concours en passant en quatrième place. Sertab Erener reçut le trophée de la victoire des mains du maire de Riga, Gundars Bojars, et de Sarah Yuen.
En 2005, lors de l’émission spéciale Congratulations, Everyway That I Can fut élue neuvième meilleure chanson à jamais avoir été présentée au concours. Pour la toute première fois, le Royaume-Uni termina à la dernière place avec « nul point ». Les représentants britanniques, le groupe Jemini, donnèrent comme cause de ce résultat, les problèmes techniques rencontrés avec leurs écouteurs tout au long de leur prestation.

Laisser un commentaire