Share
Eurovision 2000

Eurovision 2000

45ème concours eurovision : 2000

Le concours Eurovision de la chanson 2000 fut la quarante-cinquième édition du concours. Il se déroula le samedi 13 mai 2000, à Stockholm, en Suède. Il fut remporté par le Danemark, avec la chanson Fly on the Wings of Love, interprétée par les Olsen Brothers.

Organisation : La Suède, qui avait remporté l’édition 1999, se chargea de l’organisation de l’édition 2000. Dans la perspective du nouveau millénaire et pour lui éviter de se démoder, les organisateurs suédois décidèrent de moderniser le concours. Ils créèrent un logo innovant, optèrent pour une salle pourvue des derniers développements technologiques et investirent le nouveau média du moment : Internet.

Logo : Le logo de l’édition 2000 était une paire de lèvres entrouvertes. Ses concepteurs la décrivirent comme une bouche sensuelle et stylisée et comme la représentation confondue des concepts de chanson, de discours et de dialogue. Ce logo rencontra un vif succès, au point d’entrer en lice trois ans plus tard, pour devenir le logo officiel du concours. Il dut cependant s’incliner face à l’actuel, au motif central en forme de cœur.

Pays participants : Vingt-quatre pays participèrent à la finale du quarante-cinquième concours. Cinq pays furent relégués : la Bosnie-Herzégovine, la Lituanie, la Pologne, le Portugal et la Slovénie. Cinq pays firent leur retour : la Finlande, la Macédoine, la Roumanie, la Russie et la Suisse. Deux places supplémentaires furent ouvertes. La vingt-quatrième fut attribuée à la Lettonie, qui fit ainsi ses débuts. La vingt-cinquième devait revenir à la Grèce, mais celle-ci se désista au dernier moment. L’UER n’eut pas le temps de trouver un remplaçant. La Slovaquie et la Hongrie qui furent approchées, refusèrent en effet de faire leur retour, pour des raisons financières.

Le concours eut lieu au Globen, à Stockholm, salle de spectacle pouvant contenir 13 000 spectateurs. Elle détint pour un an, le record de la plus vaste salle ayant jamais accueilli le concours. La scène se composait d’un podium circulaire de couleur blanche, bordé de rectangles lumineux. Deux écrans géants encadraient le podium : celui de gauche, de forme rectangulaire, montra les cartes postales, les prestations des artistes et le tableau de vote ; celui de droite, de forme circulaire, montra le logo aux couleurs du drapeau national du pays participant et les porte-paroles nationaux. Sur le podium même, se dressaient cinq piliers blancs, mobiles et rotatifs. Leur face avant était pourvue d’un écran vertical permettant de projeter des images durant les prestations. Ce fut d’ailleurs la toute première fois que les prestations des artistes furent personnalisées au moyen de vidéos illustrant le thème de chaque chanson.
Ces cinq piliers pouvaient être réunis pour former un troisième écran géant. Enfin, au-dessus du podium, était suspendue une toile circulaire blanche et derrière, se dressaient trois rangées de rectangles lumineux. Le programme dura près de trois heures et deux minutes. Pour la toute première fois, le concours fut diffusé en direct sur Internet.

Les présentateurs de la soirée furent Kattis Ahlström et Anders Lundin. Ils s’exprimèrent principalement en anglais, ne recourant que rarement au français et au suédois. L’ouverture du concours débuta par une vidéo sur la Suède contemporaine. La bouche du logo, en surimpression sur les images, énonça les noms des vingt-quatre pays participants. La vidéo se termina par une vue aérienne du Globen. La caméra montra alors l’intérieur de la salle plongée dans la pénombre, puis fit un plan rapproché sur la scène. Caroline Lundgren, premier violon de l’Orchestre Symphonique des Jeunes de Stockholm, vêtue d’un costume traditionnel suédois, apparut et s’écria : « Welcome Europe ! » La scène s’illumina alors et les spectateurs se mirent applaudir. Les cinq piliers décoratifs s’écartèrent pour laisser le passage à Kattis Ahlström et Anders Lundin. Ils conclurent l’ouverture par les salutations d’usage, qu’ils prononcèrent en mêlant les langues nationales de pays participants.

Chansons : Vingt-quatre chansons concoururent pour la victoire. Pour la toute première fois, les vingt-quatre chansons furent éditées sur une compilation officielle, mise en vente avant la finale. Cette tradition perdure toujours à l’heure actuelle. Avant la finale, les chansons estoniennes, néerlandaises et britanniques étaient les favorites des fans, des parieurs et des premiers sondages sur Internet. Mais elles ne terminèrent respectivement que quatrième, treizième et seizième au classement général.
La représentante néerlandaise, Linda Wagenmakers, eut recours à un accessoire vestimentaire qui fut très remarqué : un vaste manteau noir et blanc, s’évasant en crinoline. Arrivée au refrain, elle le retira, révélant au public les deux danseurs qui étaient dissimulés en dessous. La représentante britannique, Nicki French, avait déjà rencontré un grand succès commercial en 1995, avec sa reprise du Total Eclipse of the Heart de Bonnie Tyler. Le représentant allemand, Stefan Raab, avait déjà concouru en 1998, mais en tant qu’auteur et compositeur. Il avait écrit la chanson Guido hat euch lieb !, qui avait terminé à la septième place.
La chanson suédoise, When Spirits are Calling my Name, était un manifeste en faveur des populations autochtones dépossédées de leurs territoires ancestraux et de leur culture séculaire. Pour mieux illustrer le thème du morceau, son interprète, Roger Pontare, se fit accompagner sur scène par un Sami de Norvège, un Inuit du Groenland et un Cri d’ Amérique du Nord.

Première controverse : La prestation des représentants israéliens, le groupe Ping Pong, suscita une vive controverse dans leur pays. Arrivés au refrain, les deux membres masculins du groupe s’embrassèrent sur la bouche. Puis, au dernier couplet, ils brandirent des drapeaux syriens. Le groupe souhaitait en fait promouvoir la paix entre Israël et la Syrie.

Incident : Ce soir-là, les Pays-Bas furent frappés par une catastrophe majeure. Une usine de feux d’artifice située à Enschede prit feu et explosa, tuant 23 personnes et en blessant 947 autres. La télévision publique néerlandaise interrompit la retransmission du concours, afin de pouvoir diffuser en direct les nouvelles relatives au désastre. Les lignes téléphoniques destinées à recueillir les votes des téléspectateurs néerlandais furent réaffectées aux secours et à l’aide aux victimes. Par la suite, les responsables de la NOS expliquèrent avoir estimé inappropriée la retransmission d’un spectacle de divertissement en pareilles circonstances.

Pause commerciale : Durant la pause commerciale, fut projetée une vidéo de moments et de prestations marquantes du concours. L’on vit ainsi Anaid Iplicjian lancer la toute première procédure de vote (1957), Katie Boyle présenter le tableau de vote du concours 1960, Ingvild Bryn dans la première blue room (1996), Marie Myriam et Céline Dion pleurer à l’annonce de leur victoire (1977 et 1988), Johnny Logan et Carola Häggkvist bondir de joie (1987 et 1991), Timur Selçuk diriger l’orchestre (1989), Dana International chuter lors de la remise du trophée (1999) et Lill Lindfors perdre le bas de sa robe (1985).

Durant le vote, la caméra fit systématiquement un plan sur les participants qui recevaient « douze points ». Apparurent ainsi à l’écran les Olsen Brothers, Pınar Hayan, le groupe Brainstorm, Alsou, Stefan Raab, August & Telma, le groupe Taxi et Roger Pontare.

01 – Israël – Ping PongSameyakh – 22 points – Classement : 7ème/24
02 – Pays-Bas – Linda WagenmakersNo Goodbyes – 40 points – Classement : 13ème/24
03 – Royaume-Uni – Nicki FrenchDon’t Play That Song Again – 28 points – Classement : 16ème/24
04 – Estonie – InesOnce in a Lifetime – 98 points – Classement : 4ème/24
05 – France – Sofia Mestari On aura le ciel – 5 points – Classement : 23ème/24
06 – Roumanie – Taxi The Moon – 25 points – Classement : 17ème/24
07 – Malte – Claudette PaceDesire – 73 points – Classement : 8ème/24
08 – Norvège – CharmedMy Heart Goes Boom – 57 points – Classement : 11ème/24
09 – Russie – AlsouSolo – 155 points – Classement : 2ème/24
10 – Belgique – Nathalie SorceEnvie de vivre – 2 points – Classement : 24ème/24
11 – Chypre – VoiceNomiza – 8 points – Classement : 21ème/24
12 – Islande – August & Telma Tell Me! – 45 points – Classement : 12ème/24
13 – Espagne – Serafín ZubiriColgado de un sueño – 18 points – Classement : 18ème/24
14 – Danemark – Olsen Brothers – Fly on the Wings of Love – 195 points – Classement : 1er/24
15 – Allemagne – Stefan RaabWadde hadde dudde da? – 96 points – Classement : 5ème/24
16 – Suisse – Jane BogaertLa vita cos’è? – 14 points – Classement : 20ème/24
17 – Croatie – Goran KaranKad zaspu anđeli – 70 points – Classement : 9ème/24
18 – Suède – Roger PontareWhen Spirits Are Calling My Name – 88 points – Classement : 7ème/24
19 – Macédoine – XXL100% te ljubam – 29 points – Classement : 15ème/24
20 – Finlande – Nina ÅströmA Little Bit – 18 points – Classement : 18ème/24
21 – Lettonie – BrainstormMy Star – 136 points – Classement : 3ème/24
22 – Turquie – Pınar Ayhan & The SOSYorgunum Anla – 59 points – Classement : 10ème/24
23 – Irlande – Eamonn ToalMillennium of Love – 92 points – Classement : 6ème/24
24 – Autriche – The Rounder GirlsAll To You – 34 points – Classement : 14ème/24

Les téléspectateurs des pays participants votèrent par téléphone pour leurs chansons préférées. Les votes ainsi exprimés furent agrégés en 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 10 et 12 points. Chaque pays fut contacté par satellite, selon l’ordre de passage des participants. Les points furent énoncés dans l’ordre ascendant, de un à douze. Dans quatre pays cependant, (la Macédoine, la Roumanie, la Russie et la Turquie), le vote fut décidé par un jury, qui attribua 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 10 et 12 points à ses dix chansons préférées.
Initialement, les Pays-Bas devaient recourir eux aussi au télévote. Mais suite à la catastrophe d’Enschede, les lignes furent suspendues. Les votes du jury de substitution furent employés à la place. Le scrutateur délégué sur place par l’UER fut Christine Marchal-Ortiz. Le Danemark mena le vote du début à la fin, parfois talonné par la Russie, mais sans jamais en être menacé.

Ce fut la deuxième victoire du Danemark au concours. Ce fut la première fois depuis 1984 et le groupe Herreys, que des frères remportèrent le concours. Deux records furent établis par les Olsen Brothers. Premièrement, ils devinrent les artistes les plus âgés à décrocher le grand prix : Jørgen avait alors 51 ans et Niels, 47. Ils battirent ainsi le record de Charlie McGettigan, âgé de 44 ans lors de sa victoire en 1994. Deuxièmement, ils permirent au Danemark de gagner à nouveau le concours, 37 ans après sa première victoire de 1963. Ces 37 années demeurent toujours le plus long délai ayant séparé deux victoires d’un pays participant. Revenus sur scène, les Olsen Brothers remercièrent la télévision et le public suédois pour leur accueil et leur soutien. Ils reçurent le trophée de la victoire des mains de Caroline Lundgren et furent rejoints pour leur reprise par les danseurs de l’entracte. Par la suite, Fly on the Wings of Love rencontra un très grand succès commercial dans les pays scandinaves et germanophones. Le single se vendit à 100 000 exemplaires au Danemark (un record absolu pour l’époque) et fut numéro un des ventes en Suède. En 2005, lors de l’émission spéciale Congratulations, Fly on the Wings of Love fut élue sixième meilleure chanson à jamais avoir été présentée au concours.

Seconde controverse : Durant leur prestation, les Olsen Brothers eurent recours à un vocodeur, qui modifia électroniquement la voix de Jørgen Olsen. La délégation russe introduisit une plainte pour infraction au règlement devant l‘UER et demanda la disqualification du Danemark. Cette plainte fut cependant classée sans suite.

Laisser un commentaire