Share
Eurovision 1997

Eurovision 1997

42ème Concours Eurovision : 1997

Le concours Eurovision de la chanson 1997 fut la quarante-deuxième édition du concours. Il se déroula le samedi 3 mai 1997, à Dublin, en Irlande. Il se termina par la victoire du Royaume-Uni, avec la chanson Love Shine A Light, interprétée par le groupe Katrina and the Waves, formé de l’américaine Katrina Leskanich et des britanniques Kimberley Rew, Alex Cooper et Vince de la Cruz. L’Irlande, pays hôte, termina deuxième et la Turquie, troisième, son meilleur résultat jusqu’alors. Le vote par téléphone fut introduit pour la première fois dans cinq pays (l’Allemagne, l’Autriche, le Royaume-Uni, la Suède et la Suisse).

Organisation : L’Irlande, qui avait remporté l’édition 1996, se chargea de l’organisation de l’édition 1997.

Pays participants : Suite à la controverse causée par la méthode de présélection utilisée l’année précédente, l’UER décida de réinstaurer la règle de relégation, en l’adaptant. Désormais, les pays participants seraient relégués selon la moyenne des résultats obtenus lors de leurs cinq dernières participations. Aucun pays ne pourrait être relégué plus d’une année. Enfin, l’UER rehaussa à nouveau à vingt-cinq, le nombre de pays autorisés à concourir. Vingt-cinq pays participèrent donc à la finale du quarante-deuxième concours : le pays hôte, les cinq contributeurs les plus importants au budget de l’Union, les pays absents l’année précédente et les quatorze pays ayant obtenu les meilleurs résultats entre 1992 et 1996.
Par conséquent, cinq pays firent leur retour : l’Allemagne, le Danemark, la Hongrie, l’Italie et la Russie. Trois autres durent se retirer : la Belgique, la Finlande et la Slovaquie. Initialement, Israël devait revenir, mais dut s’abstenir, la date de la finale coïncidant à nouveau avec Yom Hazikaron. Ce retrait permit à la Bosnie-Herzégovine de ne pas être reléguée.

Format : Le concours eut lieu au Point Theatre, à Dublin, pour la troisième fois en quatre ans, après 1994 et 1995. La scène comportait un podium circulaire, décoré de motifs concentriques et pourvu de quatre contreforts triangulaires. Ce podium était surmonté d’une vaste arche, composée de multiples panneaux. L’arrière-fond était, lui aussi, fait d’un assemblage ondulant de panneaux translucides, parcourus de nervures lumineuses. Au fond de la scène, au cœur des ondulations de l’arrière-fond, était installée une réplique verticale du podium. L’ensemble du décor était incrusté de dizaines d’écran de télévision. Le programme dura près de trois heures et dix minutes. L’orchestre fut dirigé par Frank McNamara. Il prit place à droite de la scène. Les présentateurs de la soirée furent Carrie Crowley et Ronan Keating. La première s’exprima en anglais, en français et en gaélique ; le second, en anglais et plus rarement en gaélique. Ronan Keating était alors membre du groupe irlandais Boyzone.

Incident : Juste avant l’ouverture de la finale, l’organisation terroriste irlandaise IRA fit parvenir un message codé au Point Theatre,
signalant qu’une bombe allait exploser dans le bâtiment. Les responsables de la sécurité se réunirent en urgence et malgré la menace, décidèrent de lancer le concours. Ils basèrent leur décision sur les résultats d’une inspection de sécurité, conduite durant l’après-midi
avec des chiens et des détecteurs à métaux et durant laquelle rien de suspect n’avait été découvert. Il s’agissait en réalité d’un coup de bluff de l’IRA. La nouvelle fut tenue secrète toute le soirée et révélée seulement le lendemain matin.

L’ouverture du concours débuta par une courte vidéo. Y apparurent Eimear Quinn, Björn Ulvaeus, Céline Dion et Morten Harket, qui tous souhaitèrent bonne chance aux participants. La caméra montra ensuite la salle et la scène. Les présentateurs entrèrent en scène pour les introductions d’usage. Ils remercièrent notamment la télévision publique norvégienne pour avoir organisé le concours en 1996. Ils saluèrent également l’orchestre et son chef, Frank McNamara.

Chansons : Vingt-cinq chansons concoururent pour la victoire. La représentante russe, Alla Pugacheva, était une très grande star dans son pays. Elle y avait déjà vendu des millions de disques et avait rencontré autant de succès au théâtre, au cinéma et dans la mode. Alla Pugacheva arriva à Dublin, certaine de sa victoire et se comporta comme une véritable diva, à la grande surprise des autres candidats. Elle commanda notamment une limousine pour ses déplacements et se fit accompagner partout par une nuée de journalistes et de photographes. Elle termina finalement quinzième. Les représentants britanniques, le groupe Katrina and the Waves, avait remporté un immense succès international en 1985, avec leur chanson Walking On Sunshine. En participant au concours, ils voulaient donner un nouvel élan à leur carrière. Pour sa prestation, Katrina porta une chemise verte, achetée pour deux euros en seconde main, sur un marché. La prestation la plus remarquée de la soirée fut celle du représentant islandais, Paul Oscar. Il utilisa comme accessoire, un sofa de cuir blanc et se fit accompagner par quatre danseuses en tenue de cuir et de latex, pour une performance sexuellement explicite. Le spectacle d’entracte fut interprété par le groupe Boyzone, accompagné par une dizaine de danseurs. Le morceau, Let The Message Run Free, avait été spécialement écrit par Ronan Keating pour l’occasion.

Durant le vote, la caméra fit de nombreux plans sur les artistes à l’écoute des résultats, dans la green room. Apparurent notamment à l’écran Debbie Scerri, Katrina and the Waves, Alla Pugacheva, Maarja-Liis Ilus, Mrs Einstein, Marc Roberts et Şebnem Paker. Suivant l’ordre de passage :

01 – Chypre – Hara & Andreas Konstantinou Mana mou – 98 points – Classement : 5ème/25
02 – Turquie – Şebnem Paker Dinle – 121 points – Classement : 3ème/25
03 – Norvège – Tor EndresenSan Francisco – 0 point – Classement : 24ème ex aequo/25
04 – Autriche – Bettina SoriatOne Step – 12 points – Classement : 21ème/25
05 – Irlande – Marc RobertsMysterious Woman – 157 points – Classement : 2ème/25
06 – Slovénie – Tanja RibičZbudi se – 60 points – Classement : 10ème/25
07 – Suisse – Barbara BertaDentro di me – 5 points – Classement : 22ème/25
08 – Pays-Bas – Mrs EinsteinNiemand heeft nog tijd – 5 points – Classement : 22ème/25
09 – Italie – JalisseFiumi di parole – 114 points – Classement : 4ème/25
10 – Espagne – Marcos LlunasSin rencor – 96 points – Classement : 6ème/25
11 – Allemagne – Bianca Shomburg Zeit – 22 points – Classement : 18ème/25
12 – Pologne – Anna Maria JopekAle jestem – 54 points – Classement : 11ème/25
13 – Estonie – Maarja-Liis IlusKeelatud maa – 82 points – Classement : 8ème/25
14 – Bosnie-Herzégovine – AlmaGoodbye – 22 points – Classement : 18ème/25
15 – Portugal – Célia LawsonAntes do adeus – 0 point – Classement : 24ème ex aequo/25
16 – Suède – BlondBara hon älskar mig – 36 points – Classement : 14ème/25
17 – Grèce – Marianna ZorbaHorepse – 39 points – Classement : 12ème/25
18 – Malte – Debbie ScerriLet Me Fly – 66 points – Classement : 9ème/25
19 – Hongrie – V.I.P.Mièrt kell, hogy elmenj? – 39 points – Classement : 12ème/25
20 – Russie – Alla PugachevaPrimadonna – 33 points – Classement : 15ème/25
21 – Danemark – Kølig KajStemmen i mit liv – 25 points – Classement : 16ème/25
22 – France – FannySentiments songes – 95 points – Classement : 7ème/25
23 – Croatie – E.N.I.Probudi me – 24 points – Classement : 17ème/25
24 – Royaume-Uni – Katrina and the Waves – Love Shine a Light – 227 points – Classement : 1ère/25
25 – Islande – Paul OscarMinn hinsti – 18 points – Classement : 20ème/25

Dans vingt pays, le vote fut décidé par un jury. Chaque jury devait attribuer 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 10 et 12 points à ses dix chansons préférées. Mais pour la toute première fois, dans cinq pays (l’Allemagne, l’Autriche, le Royaume-Uni, la Suède et la Suisse), le vote fut décidé par télévote. Les spectateurs purent décider par téléphone de leurs chansons préférées. Leurs votes ainsi exprimés furent ensuite agrégés , en 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 10 et 12 points. Chaque pays fut contacté par satellite, selon l’ordre de passage des participants. Les points furent énoncés dans l’ordre ascendant, de un à douze. L’introduction partielle du télévote fut voulue par l’UER pour rajeunir l’image du concours et faire se rapprocher les chansons gagnantes, des standards de la musique contemporaine. Le test fut considéré comme réussi et l’année suivante, le télévote fut étendu à tous les pays participants. Conséquence directe du télévote, avant le spectacle d’entracte, fut montré pour la toute première fois un récapitulatif des prestations. Le scrutateur délégué sur place par l’UER fut Marie-Claire Vionnet. Dès le vote du quatrième jury, le jury autrichien, le Royaume-Uni s’empara de la tête et mena jusqu’à la fin.

Ce fut la cinquième victoire du Royaume-Uni au concours. Le pays égala ainsi le nombre de victoires de la France et du Luxembourg.
D’autres records furent établis ce soir-là. Premièrement, en obtenant 227 points, le Royaume-Uni battit le record de 226 points, obtenu par l’Irlande en 1995. Ce record ne fut surpassé qu’en 2004, lorsque l’Ukraine obtint 280 points. Deuxièmement, le pays obtint à dix reprises la note maximale, surpassant le record précédent établi en 1982, par l’Allemagne, qui l’avait obtenu à neuf reprises. Ce record fut battu en 2009, par la Norvège qui l’obtint à seize reprises. Troisièmement et pour la deuxième fois
dans l’histoire du concours, après 1978, le Royaume-Uni obtint la note maximale à cinq reprises consécutives. Ce record tient toujours. Katrina devint la première artiste d’origine américaine à remporter le concours. Le groupe finit par se séparer, deux ans après leur victoire. Pour la première fois depuis 1983, deux pays terminèrent derniers avec « nul point » : la Norvège et le Portugal.

Laisser un commentaire