Share
Eurovision 1994

Eurovision 1994

39ème Concours Eurovision : 1994

Le concours Eurovision de la chanson 1994 fut la trente-neuvième édition du concours. Il se déroula le samedi 30 avril 1994, à Dublin, en Irlande. Il fut remporté par l’Irlande, pays hôte, avec la chanson Rock ‘n’ Roll Kids, interprétée par Paul Harrington et Charlie McGettigan. La Pologne termina deuxième et l’Allemagne, troisième.

Organisation : L’Irlande, qui avait remporté l’édition 1993, se chargea de l’organisation de l’édition 1994. L’Irlande devint ainsi le premier pays à organiser le concours deux années consécutives. En 1970, l’Espagne n’en avait pas eu l’opportunité. En 1974 et en 1980, le Luxembourg et Israël avaient renoncé, faute de moyens financiers.

Pays participants : Vingt-cinq pays participèrent au trente-neuvième concours. Pour la toute première fois, la règle de relégation fut mise en application. Les pays ayant terminé aux six dernières places de l’édition 1993, ne purent concourir. Il s’agissait de la Belgique, du Danemark, d’Israël, du Luxembourg, de la Slovénie et de la Turquie. La relégation du Luxembourg entraîna son retrait définitif du concours. Outre ces pays, l’Italie décida également de se retirer, pour ne revenir qu’en 1997. Les places ainsi libérées permirent à sept pays de faire leurs débuts : l’Estonie, la Hongrie, la Lituanie, la Pologne, la Roumanie, la Russie et la Slovaquie.
Ce fut la première fois depuis 1956 qu’autant de pays firent leurs débuts.

Format : Le concours eut lieu au Point Theatre, à Dublin, une salle de concert inaugurée en 1988. La scène représentait la ville de Dublin au XXIe siècle, entièrement transformée mais éternellement traversée par le fleuve Liffey. Le vaste podium était incrusté de spots lumineux et décoré de nombreux gratte-ciels miniatures. Ces derniers étaient illuminés et décorés de néons, certains comportant en outre des écrans vidéo intégrés. Du groupe central de gratte-ciels, sortait un sentier de damiers lumineux, figurant le Liffey et passant sous une passerelle métallique. L’arrière-fond pouvait prendre l’aspect d’un ciel au couchant ou d’un ciel étoilé. Le podium était bordé de deux rotondes formées de six colonnes supportant une architrave et soulignées de néons bleues.
La rotonde de gauche était réservée aux présentateurs. Le programme dura près de trois heures et deux minutes. L’orchestre fut dirigé par Noel Kelehan. Il prit place à droite de la scène. Etaient présents dans la salle, la présidente irlandaise, Mary Robinson, le premier ministre, Albert Reynolds, et le lord-maire de Dublin, John Gormley. Les présentateurs de la soirée furent Cynthia Ní Mhurchú et Gerry Ryan. La première s’exprima en gaélique, en anglais et en français ; le second, en anglais et en français.

L’ouverture du concours débuta par une vidéo, filmée de nuit dans les rues de Dublin. Elle mettait en scène la compagnie Macnas, spécialisée dans le théâtre de rue. Certains membres de la compagnie portaient des têtes gigantesques, caricatures d’irlandais célèbres : Oscar Wilde, James Joyce, Bob Geldof, Bono, Sinéad O’Connor, etc. D’autres étaient déguisés en animaux. Tous remontèrent le Liffey dans un drakkar, avant de danser et de chanter dans les rues de la capitale. La troupe fit ensuite son entrée sur la scène du Point Theatre, accompagnée par les porte-drapeaux des vingt-cinq pays participants. Les présentateurs entrèrent à leur tour, sur une plate-forme métallique descendue des cintres et projetant des gerbes d’étincelles. Ils firent ensuite les introductions d’usage, saluant les personnalités officielles, les sept nouveaux pays, l’orchestre et Noel Kelehan.

Incident : Un incident se produisit lors de la dernière répétition générale : la représentante polonaise, Edyta Gorniak, interpréta sa chanson en anglais. Or cette répétition était celle montrée aux jurys nationaux, celle qui leur permettait d’établir leurs notations.
Six pays introduisirent une plainte officielle auprès de l’UER et demandèrent la disqualification immédiate de la Pologne. Cependant, pour que pareille demande aboutisse, il fallait qu’elle soit signée par treize pays. La plainte fut donc classée sans suite par l’UER.

Chansons : Vingt-cinq chansons concoururent pour la victoire. La chanson irlandaise, Rock ‘n’ Roll Kids, s’attira dès sa sélection les plaisanteries des commentateurs et des experts. Ceux-ci jugèrent que l’Irlande s’était choisi la chanson la moins susceptible de gagner, pour éviter d’avoir à organiser le concours une troisième fois. Les bookmakers les suivirent sur cette voie, estimant qu’il était impossible pour un pays de remporter le concours trois années consécutives et que jamais aucun duo masculin n’avait décroché le grand prix. L’une des membres du groupe allemand MeKaDo, Melanie Bender, n’était autre que la fille de Steve Bender. Ce dernier faisait partie du groupe Dschinghis Khan, qui avait représenté l’Allemagne en 1979 et fini quatrième. La prestation la plus remarquée et la plus commentée de la soirée, fut celle de la représentante russe, Youddiph. Elle avait en effet revêtu une robe rouge modulable dont elle changea l’apparence au fil de sa chanson. La représentante française, Nina Morano, (photo) fut la première artiste de l’histoire du concours à jurer durant sa prestation.

La chanson irlandaise fut la première de l’histoire du concours à ne recourir ni à l’orchestre, ni à une bande-son. La partition fut intégralement interprétée par les deux représentants, au piano et à la guitare, en acoustique. Durant le vote, la caméra fit de nombreux plans sur les artistes à l’écoute des résultats, dans la green room. Apparurent notamment à l’écran Friderika Bayer, Paul Harrington, Charlie McGettigan, Edyta Górniak, le groupe Tublatanka et Toni Cetinski. Suivant l’ordre de passage :

01 – Suède – Marie Bergman & Roger PontareStjärnorna – 48 points – Classement : 13ème/25
02 – Finlande – Cat-CatBye Bye Baby – 11 points – Classement : 22ème/25
03 – Irlande – Paul Harrington & Charlie McGettigan – Rock ‘n’ Roll Kids – 226 points – Classement : 1er/25
04 – Chypre – Evridiki Ime anthropos ki ego – 51 points – Classement : 11ème/25
05 – Islande – SiggaNætur – 49 points – Classement : 12ème/25
06 – Royaume-Uni – Frances RuffelleWe Will Be Free (Lonely Symphony) – 63 points – Classement : 10ème/25
07 – Croatie – Toni Cetinski Nek’ti bude ljubav sva – 27 points – Classement : 16ème/25
08 – Portugal – Sara TavaresChamar a música – 73 points – Classement : 8ème/25
09 – Suisse – DuilioSto pregando – 15 points – Classement : 19ème/25
10 – Estonie – Silvi VraitNagu merelaine – 2 points – Classement : 24ème/25
11 – Roumanie – Dan BittmanDincolo de nori – 14 points – Classement : 21ème/25
12 – Malte – Chris & MoiraMore than Love – 97 points – Classement : 5ème/25
13 – Pays-Bas – Willeke AlbertiWaar is de zon? – 4 points – Classement : 23ème/25
14 – Allemagne – MeKaDoWir geben ‘ne Party – 128 points – Classement : 3ème/25
15 – Slovaquie – Tublatanka Nekonečná pieseň – 15 points – Classement : 19ème/25
16 – Lituanie – Ovidijus VyšniauskasLopsine mylimai – 0 point – Classement : 25ème/25
17 – Norvège – Elisabeth Andreassen & Jan Werner DanielsenDuett – 76 points – Classement : 6ème/25
18 – Bosnie-Herzégovine – Alma & DejanOstani kraj mene – 39 points – Classement : 15ème/25
19 – Grèce – Kostas Bigalis & The Sea LoversTo trehandiri – 44 points – Classement : 14ème/25
20 – Autriche – Petra FreyFür den Frieden der Welt – 19 points – Classement : 17ème/25
21 – Espagne – Alejandro AbadElla no es ella – 17 points – Classement : 18ème/25
22 – Hongrie – Friderika BayerKinek mondjam el vétkeimet? – 122 points – Classement : 4ème/25
23 – Russie – YouddiphVechny strannik – 70 points – Classement : 9ème/25
24 – Pologne – Edyta GórniakTo nie ja! – 166 points – Classement : 2ème/25
25 – France – Nina MoratoJe suis un vrai garçon – 74 points – Classement : 7ème/25

Le vote fut décidé entièrement par un panel de jurys nationaux. Chaque jury devait attribuer 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 10 et 12 points à ses dix chansons préférées. Les points furent énoncés dans l’ordre ascendant, de un à douze. Pour la toute première fois, les jurys furent contactés par satellite, selon l’ordre de passage des pays participants. Les téléspectateurs purent par conséquent voir à l’écran, le visage des porte-paroles. Le scrutateur délégué sur place par l’UER fut Christian Clausen. Avant le début de la procédure, il monta sur scène pour saluer Cynthia Ní Mhurchú et Gerry Ryan. Dès le début du vote, la Hongrie s’empara de la tête, recevant la note maximale à trois reprises consécutives. Mais après le vote du jury croate, elle fut dépassée par l’Irlande, qui mena ensuite le vote jusqu’à la fin.

Ce fut la sixième victoire de l’Irlande au concours. Plusieurs records furent établis ce soir-là. Premièrement, l’Irlande devint le premier pays à remporter le concours une sixième fois. Deuxièmement, elle devint le premier pays à le remporter trois années consécutives. Ces deux premiers records tiennent toujours. Troisièmement, Charlie McGettigan, qui avait quarante-quatre ans, devint le vainqueur le plus âgé du concours. Ce record fut battu en 2000 par les Olsen Brothers, alors âgés de cinquante et quarante-six ans. Quatrièmement, ce fut la première fois que le concours fut remporté par un duo masculin et par une chanson acoustique.
Cinquièmement, l’Irlande, en obtenant 226 points, battit le record de 187 points, établi par elle-même, l’année précédente. Ce record fut à son tour battu en 1997, lorsque le Royaume-Uni obtint 227 points. Paul Harrington et Charlie McGettigan reçurent le trophée de la victoire des mains de Niamh Kavanagh, gagnante de l’année précédente. Ils continuèrent à se produire ensemble pendant une année, avant de reprendre leur carrière solo respective. La Lituanie devint le sixième pays de l’histoire du concours à terminer dernier lors de ses débuts, après l’Autriche, en 1957 ; Monaco, en 1959 ; le Portugal, en 1964 ; Malte, en 1971 et la Turquie, en 1975.

Laisser un commentaire