Share
Eurovision 1992

Eurovision 1992

37ème Concours Eurovision : 1992

Le concours Eurovision de la chanson 1992 fut la trente-septième édition du concours. Il se déroula le samedi 9 mai 1992, à Malmö, en Suède. Il fut remporté par l’Irlande, avec la chanson Why Me?, interprétée par Linda Martin. Le Royaume-Uni termina deuxième et Malte, troisième.

Organisation : La Suède, qui avait remporté l’édition 1991, se chargea de l’organisation de l’édition 1992.

Mascotte : Pour la deuxième fois, après 1990, le concours fut doté d’une mascotte. Il s’agissait cette fois d’un oiseau anthropomorphe au plumage bleu, nommé Eurobird. Il fut présenté durant l’ouverture et apparut ensuite dans toutes les cartes postales.

Pays participants : Vingt-trois pays participèrent au trente-septième concours, un nouveau record. Les Pays-Bas firent leur retour. Pour permettre à Malte de continuer à concourir, le nombre maximum de pays participants fut élargi à vingt-trois par l’UER.
Ce fut la dernière participation de la Yougoslavie au concours, avant un retrait définitif causé par les sécessions de ses républiques constituantes et les guerres conséquentes.

Format : Le concours eut lieu au Malmömässan, à Malmö, salle omnisports inaugurée en 1970. La scène était composée d’un vaste podium de forme hexagonale, sur le sol duquel était reproduit le logo de l’Eurovision. De part et d’autre du podium, partaient deux escaliers qui se rejoignaient en leur sommet et qui comportaient chacun une entrée à leur premier palier. Le décor en fond de scène reproduisait la proue d’un drakkar viking. Cette proue comportait dix boucliers illuminés d’ampoules et une tête de dragon dont la gueule laissait échapper de la fumée. Au-dessus de la scène, était suspendu un élément décoratif figurant le pont de l’Øresund, qui relie Malmö à Copenhague. L’orchestre prit place à gauche de la scène et les présentateurs, à droite, sur un podium séparé, pourvu d’un mur d’écrans. Le programme dura près de trois heures et neuf minutes. L’orchestre était dirigé par Anders Berglund.
Les présentateurs de la soirée furent Lydia Cappolicchio et Harald Treutiger. Ils s’exprimèrent principalement en suédois, ne recourant à l’anglais et au français que durant les salutations d’ouverture et la procédure de vote.
L’ouverture du concours débuta par une animation vidéo. La caméra partit de Rome et du Colisée, contourna la Tour de Pise, survola les Alpes, alla jusqu’à Paris et la Tour Eiffel, puis longea le littoral européen jusqu’à Malmö. S’ensuivit une vidéo présentant des vues touristiques de la Suède et de Malmö. La caméra dévoila ensuite la scène sur laquelle des danseuses exécutèrent un court ballet sur la
partition de Fångad av en stormvind, la chanson gagnante de l’année précédente. Les présentateurs firent leur entrée et prononcèrent les introductions d’usage. Ils firent allusion aux changements politiques contemporains et à l’apparition de nouveaux pays européens. Lydia Cappolicchio (dont le micro rencontra quelques problèmes techniques) dit à ce propos : « Quand l’Est n’est plus l’Est et que l’Ouest n’est plus l’Ouest, les conditions sont réunies pour que l’espace européen devienne encore plus vaste. »
Les présentateurs rappelèrent que ce jour-là, le 9 mai, était la journée de l’Europe. Cette séquence se termina sur deux courtes vidéos : la première montrant une victoire suédoise à une compétition de hockey sur glace ; la seconde montra la victoire de Carola à Rome, au précédent concours. Carola monta alors sur scène et interpréta All the Reasons to Live. A la fin de sa prestation, elle fut rejointe par vingt-trois danseuses portant chacune le drapeau d’un des pays participants.

Chansons : Vingt-trois chansons concoururent pour la victoire. Le représentant espagnol, Serafín Zubiri, fut le tout premier artiste non voyant à participer au concours. La chanson israélienne, Ze rak sport, avait été inspirée à son auteur, Ehud Manor, par les Jeux olympiques de Barcelone qui devaient se tenir du 25 juillet au 9 août de la même année. Ce fut la toute première fois que la chanson représentant la France fut interprétée dans une autre langue que le français, en l’occurrence le créole. Il s’agissait en fait de la langue maternelle du chanteur Kali, qui était originaire de La Martinique. À l’origine, la chanson devant représenter la Suisse était Soleil, Soleil, interprétée par Géraldine Olivier. Mais après la finale nationale suisse, il apparut que Soleil, Soleil en avait enfreint le règlement. En effet, la chanson avait été préalablement soumise au télédiffuseur suisse francophone, qui l’avait refusée. Son auteur l’avait alors traduite et présentée au télédiffuseur suisse germanophone qui la retint. Ce procédé étant interdit, Soleil, Soleil fut disqualifiée. Et c’est finalement la chanson ayant terminé en deuxième position, Mister Music Man, interprétée par Daisy Auvray, qui concourut à Malmö. La chanson autrichienne, Zusammen geh’n, avait été écrite par Dieter Bohlen, membre de Modern Talking. Bohlen et sa fiancée rencontrèrent des difficultés à entrer sur le territoire suédois, à cause du chien de cette dernière. Par conséquent, Bohlen demeura injoignable et arriva en retard aux répétitions, ce qui suscita la colère de l’interprète autrichien, Tony Wegas. Au final, Zusammen geh’n termina à la dixième place. Dix ans plus tard, Bohlen la réutilisa comme générique de la version allemande de La Nouvelle Star. La chanson rencontra alors un succès commercial bien plus grand que lors de sa sortie originale.
La chanson irlandaise, Why Me?, avait été écrite et composée par Johnny Logan, qui avait déjà remporté le concours en 1980 et 1987. De son côté, l’interprète, Linda Martin, avait terminé deuxième, en 1984, avec Terminal 3, une chanson dont l’auteur n’était autre que Johnny Logan.

Durant le vote, la caméra fit de nombreux plans sur les artistes à l’écoute des résultats, dans la green room. Apparurent notamment à l’écran Mary Spiteri, Michael Ball, Dafna Dekel, Mia Martini, Linda Martin et Christer Björkman.
La caméra enregistra également un léger incident. Le dossier du fauteuil de Carola se déboîta et la chanteuse tomba alors brusquement à la renverse. Dans l’ordre de passage :

01 – Espagne – Serafín Zubiri Todo esto es la música – 37 points – Classement : 14ème/22
02 – Belgique – MorganeNous, on veut des violons – 11 points – Classement : 20ème/22
03 – Israël – Dafna DekelZe rak sport – 85 points – Classement : 6ème/22
04 – Turquie – Aylin Vatankos Yaz bitti – 17 points – Classement : 19ème/22
05 – Grèce – CleopatraOlou tou kosmou i elpida – 94 points – Classement : 5ème/22
06 – France – KaliMonté la riviè’ – 73 points – Classement : 8ème/22
07 – Suède – Christer BjörkmanI morgon är en annan dag – 9 points – Classement : 22ème/22
08 – Portugal – DinaAmor d’água fresca – 26 points – Classement : 17ème/22
09 – Chypre – EvridikiTeriazoume – 57 points – Classement : 11ème/22
10 – Malte – Mary SpiteriLittle child – 123 points – Classement : 3ème/22
11 – Islande – Heart 2 HeartNei eða já – 80 points – Classement : 7ème/22
12 – Finlande – Pave MaijanenYamma, yamma – 4 points – Classement : 23ème/22
13 – Suisse – Daisy AuvrayMister Music Man – 32 points – Classement : 15ème/22
14 – Luxembourg – Marion Welter Sou fräi – 10 points – Classement : 21ème/22
15 – Autriche – Tony Wegas Zusammen geh’n – 63 points – Classement : 10ème/22
16 – Royaume-Uni – Michael BallOne Step Out of Time – 139 points – Classement : 2ème/22
17 – Irlande – Linda Martin – Why me? – 155 points – Classement : 1ère/22
18 – Danemark – Kenny Lübcke & Lotte NilssonAlt det som ingen ser – 47 points – Classement : 12ème/22
19 – Italie – Mia MartiniRapsodia – 111 points – Classement : 4ème/22
20 – Yougoslavie – Extra NenaLjubim te pesmama – 44 points – Classement : 13ème/22
21 – Norvège – Merethe TrøanVisjoner – 23 points – Classement : 18ème/22
22 – Allemagne – WindTräume sind für alle da – 27 points – Classement : 16ème/22
23 – Pays-Bas – Humphrey CampbellWijs me de weg – 67 points – Classement : 9ème/22

Le vote fut décidé entièrement par un panel de jurys nationaux. Les différents jurys furent contactés par téléphone, selon l’ordre de passage des pays participants. Chaque jury devait attribuer 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 10 et 12 points à ses dix chansons préférées. Les points furent énoncés dans l’ordre ascendant, de un à douze.
Le scrutateur délégué sur place par l’UER fut Frank Naef. Les présentateurs rappelèrent qu’il officiait depuis quinze ans, puis annoncèrent qu’il prenait sa retraite cette année-là. Frank Naef les remercia et confirma que l’Eurovision demeurerait mais s’adapterait pour accueillir de nouveaux pays désireux de participer. Il félicita ensuite très chaleureusement la télévision publique suédoise pour son efficacité et son accueil. Il conclut en remerciant ses deux plus proches collaborateurs, qui l’avaient secondé depuis 1977 : Marie-Claire Vionnet et Brian Fraser. Il reçut alors un bouquet de fleurs des mains de Carola. Dès le début du vote, Malte s’empara de la tête. Elle fut dépassée par le Royaume-Uni, suite au vote du jury turc. Après un certain flottement, l’Irlande s’empara définitivement de la tête suite aux résultats du jury maltais, et mena le vote jusqu’à la fin.

Ce fut la quatrième victoire de l’Irlande au concours. Ce fut la toute première fois que trois chansons en anglais terminèrent aux trois premières places. Ce fut la troisième victoire de Johnny Logan au concours. Il l’avait déjà remporté en 1980, comme interprète, et en 1987, comme auteur et interprète. Une fois revenue sur scène, Linda Martin déclara : « I’m too excited to speak. I’m thrilled, absolutely thrilled. Thank you all very very much ! And on behalve of the Ireland, thank you ! » Johnny Logan, lui, remercia tous ceux qui avaient voté pour eux et salua ses parents, en Australie. Il conclut par une adresse à Shay Healy, l’auteur de la chanson gagnante de 1980. Logan et Martin reçurent le trophée de la victoire des mains de Carola.

Laisser un commentaire