Share
Eurovision 1985

Eurovision 1985

30ème Concours Eurovision : 1985

Le concours Eurovision de la chanson 1985 fut la trentième édition du concours. Il se déroula le samedi 4 mai 1985, à Göteborg, en Suède. Il fut remporté par la Norvège, avec la chanson La Det Swinge, interprétée par Bobbysocks. L’Allemagne termina deuxième et la Suède, pays hôte, troisième.

Organisation : La Suède, qui avait remporté l’édition 1984, se chargea de l’organisation de l’édition 1985. Pour la toute première fois, des tickets permettant d’assister aux répétitions furent mis en vente.

Pays participants : Dix-neuf pays participèrent au trentième concours. La Grèce et Israël firent leur retour. Les Pays-Bas se désistèrent car la date du concours coïncidait avec le jour de commémoration nationale des victimes de la Seconde Guerre mondiale. La Yougoslavie se désista également, le concours tombant le jour anniversaire du décès du maréchal Tito.

Format : Le concours eut lieu au Scandinavium, à Göteborg, salle de spectacle et d’évènements sportifs. Il s’agit de la plus vaste salle jamais utilisée jusqu’alors pour accueillir le concours. Pouvant aller jusqu’à 14 000, le nombre de places fut réduit à 8 000, suite à l’édification d’une vaste scène. L’orchestre était situé à gauche de la scène, sous un mur décoré de formes trapézoïdales et d’une gigantesque reproduction du logo. Le tableau de vote et le pupitre du scrutateur étaient placés à droite de la scène, sur un podium séparé. La scène elle-même, de couleur blanche, se composait de plusieurs plateaux, de formes géométriques et de hauteurs différentes, imbriqués les uns dans les autres. Ils étaient parcourus de bandes noires et de bordures lumineuses. Un large escalier, pourvu de marches lumineuses, permettait d’y accéder des coulisses. Le décor comportait deux structures principales. À gauche, une sculpture faite de trois triangles dorés et d’un grillage cubique. À droite, une structure tubulaire supportant des motifs en forme de voile de bateau et de palmiers. Des boules de plastiques lumineuses étaient suspendues ou posées un peu partout. L’ensemble du décor était parcouru par des néons aux formes et couleurs diverses. Le programme dura près de deux heures et quarante-cinq minutes. La présentatrice de la soirée fut Lill Lindfors. Elle s’adressa aux téléspectateurs presque exclusivement en anglais, ne recourant que très rarement au français. L’orchestre était dirigé par Curt-Eric Holmquist.

Ouverture : L’ouverture du concours débuta par une vidéo montrant des vues touristiques de Göteborg et se concluant par un plan large sur le Scandinavium. La caméra dévoila alors la scène et l’orchestre. Une voix annonça : « Ladies and gentlemen, Meine Damen und Herren, mesdames et messieurs, your presenter : Miss Lill Lindfors ! » Lill Lindfors descendit l’escalier et s’avança sur la scène. Elle chanta alors une composition jazz, « My Joy is Building Bricks of Music ». L’orchestre et le public applaudirent en rythme, durant sa prestation. Ce fut la première fois dans l’histoire du concours qu’une présentatrice chanta. Lill Lindfors fit ensuite les introductions d’usage, en disant : « Music knows no boundaries, and that’s especially true tonight. » Elle rappela que le concours fêtait cette année-là ses trente ans. Elle annonça que l’hôte d’honneur de l’édition 1985, était la toute première gagnante du concours, Lys Assia. La caméra fit un plan sur cette dernière, qui se leva pour saluer le public, tandis que l’orchestre jouait la partition de Refrain, la première chanson gagnante du concours. Enfin, Lill Lindfors salua les auteurs et compositeurs, assis dans le public, et en profita pour saluer de même sa mère.

Chansons : Dix-neuf chansons concoururent pour la victoire. La chanson irlandaise avait été écrite par Brendan Graham. Il était l’auteur de la chanson ayant représenté l’Irlande en 1976. Il reviendra en 1994 et remportera enfin la victoire. Quant à Maria Christian, elle fit parler d’elle dans la presse, car elle souffrait déjà à l’époque d’une maladie rare qui la rendait progressivement aveugle. Les représentants danois, Kirsten Siggard et Søren Bundgaard, se firent accompagner sur scène par la fille de ce dernier, Lea, alors âgée de huit ans. La chanson espagnole avait été écrite par Juan Carlos Calderón, l’auteur de Eres tu, qui avait terminé deuxième en 1973. Elle était donnée favorite par les parieurs, mais ne termina qu’à la quatorzième place, à la très grande déception de la délégation espagnole. L’interprète, Paloma San Basilio, porta ce soir-là une robe, dont la valeur fut estimée à 1 400 dollars.
La représentante portugaise, Adelaide, finit sa prestation, prostrée et en larmes, emportée par l’émotion. Le groupe allemand Wind avait été spécialement formé pour le concours. Il était l’autre grand favori des parieurs, mais termina à la deuxième place. La représentante anglaise, Vikki, recourut à un accessoire : une chaise qu’elle avait achetée aux puces. Les représentants du Luxembourg détiennent toujours le record du plus long nom d’artiste de l’histoire du concours.

Incident : Après l’entracte, Lill Lindfors fit son retour sur scène, vêtue d’une robe verte. Le bas de sa robe se détacha alors, la laissant en slip blanc. Le public poussa des cris de surprise. Apparemment paniquée, Lill Lindfors fit plusieurs gestes désespérés à l’attention de la régie, afin que les caméras ne cadrent que son buste. Mais soudain, elle déplia le drapé de ses épaules et se retrouva toute vêtue de blanc. Le public se mit à rire et à applaudir. S’approchant du micro, Lill Lindfors dit : « I just wanted you to wake up a little. » Il s’agissait en réalité d’une plaisanterie, demeurée secrète jusqu’au bout et qui n’avait même pas été répétée. Le bas de la robe de Lill était attaché à un fil, qui fut tiré par un technicien en coulisses. Le scrutateur de l’UER, Frank Naef, n’apprécia que fort peu cette plaisanterie. Quant à son épouse, elle en fut tout simplement choquée.

Durant le vote, la caméra fit de nombreux plans sur les artistes à l’écoute des résultats. Apparurent notamment Elisabeth Andreassen, Hanne Krogh, Kikki Danielsson, le groupe Wind, Al Bano, Romina Power, Izhar Cohen, Paloma San Basilio et Maria Christian. Dans l’ordre de passage :

01 – Irlande – Maria ChristianWait Until the Weekend Comes – 91 points – Classement : 6ème/19
02 – Finlande – Sonja LummeEläköön elämä – 58 points – Classement : 9ème/19
03 – Chypre – Lia Vissi To katalava arga – 15 points – Classement : 16ème/19
04 – Danemark – Hot EyesSku’ du spørg’ fra no’en? – 41 points – Classement : 11ème/19
05 – Espagne – Paloma San BasilioLa fiesta terminó – 36 points – Classement : 14ème/19
06 – France – Roger BensFemme dans ses rêves aussi – 56 points – Classement : 10ème/19
07 – Turquie – MFÖ Didai didai dai – 36 points – Classement : 14ème/19
08 – Belgique – Linda LepommeLaat me nu gaan – 7 points – Classement : 19ème/19
09 – Portugal – AdelaidePenso em ti (eu sei) – 9 points – Classement : 18ème/19
10 – Allemagne – WindFür alle – 105 points – Classement : 2ème/19
11 – Israël – Izhar CohenOlé, Olé – 93 points – Classement : 5ème/19
12 – Italie – Al Bano & Romina PowerMagic Oh Magic – 78 points – Classement : 7ème/19
13 – Norvège – Bobbysocks – La det swinge – 123 points – Classement : 1ère/19
14 – Royaume-Uni – Vikki Love Is – 100 points – Classement : 4ème/19
15 – Suisse – Mariella Farré & Pino GaspariniPiano, piano – 39 points – Classement : 12ème/19
16 – Suède – Kikki DanielssonBra vibrationer – 103 points – Classement : 3ème/19
17 – Autriche – Gary Lux Kinder dieser Welt – 60 points – Classement : 8ème/19
18 – Luxembourg – Margo, Franck Olivier, Diane Solomon, Ireen Sheer, Chris & Malcolm RobertsChildren, Kinder, Enfants – 37 points – Classement : 13ème/19
19 – Grèce – Takis BiniarisMiazoume – 15 points – Classement : 16ème/19

Le vote fut décidé entièrement par un panel de jurys nationaux. Les différents jurys furent contactés par téléphone, selon l’ordre de passage des pays participants. Chaque jury devait attribuer dans l’ordre 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 10 et 12 points à ses dix chansons préférées. Les points furent énoncés dans l’ordre ascendant, de un à douze. Le scrutateur délégué sur place par l’UER fut Frank Naef. Pour la première fois, le tableau indiqua la position des pays durant le vote, à l’aide d’une case supplémentaire, placée entre le drapeau et le nom des pays. L’Allemagne s’empara rapidement de la tête et mena durant les trois premiers quarts. Le vote fut totalement renversé par les cinq derniers jurys. Trois d’entre eux n’attribuèrent aucun point à l’Allemagne. La Norvège passa alors brusquement en tête, lorsque les jurys suédois et autrichiens lui attribuèrent leurs « douze points », et décrocha finalement la victoire.

Ce fut la première victoire de la Norvège au concours. Ce fut également la première victoire au concours d’une chanson en norvégien. Le score final de 123 points demeure le plus bas jamais obtenu par une chanson gagnante, dans le cadre de ce système de vote. La Norvège obtint la note maximale de huit pays (soit 96 points), mais les dix autres pays ne lui attribuèrent au total que 27 points. Le pays ne reçut ni « huit », ni « dix points ». Les Bobbysocks reçurent la médaille du grand prix des mains des frères Herreys, gagnants de l’année précédente. L’auteur de la chanson, Rolf Løvland, jeta son bouquet de roses dans l’orchestre. Après les avoir invité à reprendre La Det Swinge, Lill Lindfors leur dit : « I must say I am honestly very happy that this happened because Norway has been last on so many times that you really deserve it. » Ce à quoi, Hanne Krogh répliqua : « You’re happy? What do you think we are? », et Elisabeth Andreassen : « I’m so happy. » Elles firent alors leur reprise en norvégien et en anglais et reçurent une ovation debout du public dans la salle.

 

Laisser un commentaire