Share
Eurovision 1976

Eurovision 1976

21ème Concours Eurovision : 1976

Le concours Eurovision de la chanson 1976 fut la vingt-et-unième édition du concours. Il se déroula le samedi 3 avril 1976, à La Haye, aux Pays-Bas. Il fut remporté par le Royaume-Uni, avec la chanson Save Your Kisses for Me, interprétée par Brotherhood of Man.

Organisation : Les Pays-Bas, ayant remporté l’édition 1975, se chargèrent de l’organisation de l’édition 1976.

Pays Participants : Dix-huit pays participèrent au vingt-et-unième concours. L’Autriche et la Grèce firent leur retour. La Turquie se retira par mesure de protestation envers la participation de la Grèce. Malte se retira également, pour ne revenir qu’en 1991. Une vive polémique éclata en Suède sur la participation du pays à l’Eurovision. Il y eut plusieurs manifestations d’opposition au concours, jugé trop commercial. De plus, la télévision publique suédoise estima n’avoir plus les moyens d’organiser une nouvelle édition, en cas de victoire du pays. La Suède se retira alors. L’UER décida en conséquence de modifier les règles de financement du concours : désormais, chaque télédiffuseur devrait payer une quote-part. Cela permit de ne plus faire assumer l’intégralité des frais d’organisation par le télédiffuseur hôte. Le Liechtenstein souhaita faire ses débuts et sélectionna pour le représenter la chanson Little Cowboy, interprétée par Biggi Bachmann. Mais à l’époque, la principauté ne possédait pas encore de télédiffuseur public. Sa candidature fut donc refusée par l’UER.

Format : Le concours eut lieu au Nederlands Congresgebouw, à La Haye. Rebaptisé entre-temps World Forum Convention Center, il s’agit d’un centre de conférence, inauguré en 1969. Une règle importante du concours fut modifiée : pour la toute première fois, le playback instrumental fut autorisé. Mais à condition que certains passages de la composition ne puissent être reproduits par l’orchestre. Comme en 1970, le décor fut conçu par Roland de Groot. L’orchestre était installé au pied de la scène et entouré d’une enceinte lumineuse. Le tableau de vote et le pupitre du scrutateur étaient installés à droite de la scène. Celle-ci combinait trois éléments distincts. Premièrement, au sol : un gigantesque cercle, de couleur noire et d’aspect mat. La moitié avant du cercle était fixe et décorée d’un cercle rouge plus petit. La moitié arrière comportait trois parties mobiles, rétractables dans le plancher et bordées chacune d’un bandeau lumineux. Ces trois parties pouvaient s’élever indépendamment, afin de créer un podium d’une, deux ou trois marches. Deuxièmement, suspendus : quatre barres verticales de forme rectangulaire, sept barres horizontales de forme trapézoïdale, un demi-cercle et un disque. Les quatre barres verticales formaient l’encadrement de la scène. Les sept barres horizontales et le demi-cercle s’assemblaient pour créer une forme ovoïdale. Tous ces éléments étaient articulés, mobiles et éclairés de l’intérieur. Pour chaque prestation, ils formèrent des figures différentes et prirent des couleurs nouvelles. Troisièmement, un arrière-fond neutre qui prit lui-aussi des couleurs différentes à chaque prestation. Le programme dura près de deux heures et onze minutes. La vidéo introductive montra des vues touristiques de La Haye, entrecoupées de panneaux de signalisation indiquant la direction de la ville, d’avions, de trains et de bus s’y dirigeant et finalement, d’épisodes de la vie sociale et culturelle. Fut également montrée l’arrivée en carrosse de la reine Juliana à l’ouverture annuelle du Parlement. La vidéo se conclut sur plusieurs vues extérieures et intérieures du Congresgebouw.

Les cartes postales montrèrent les artistes déambulant dans des endroits touristiques de leur pays, généralement la capitale. Toutes les vidéos comportaient en outre un plan de profil des participants.

La présentatrice de la soirée fut Corry brokken (photo) , la gagnante de l’édition 1957. Elle s’adressa aux téléspectateurs en néerlandais, en anglais et en français. Ce fut la toute première fois qu’une ancienne participante et une ancienne gagnante présenta le concours.L’orchestre était dirigé par Jan Steulen.

Tous les participants reçurent des fleurs à la fin de leur prestation. Le spectacle d’entracte fut fourni par le Dutch Swing College Band, un groupe de jazz néerlandais. Ils interprétèrent plusieurs morceaux instrumentaux, tandis que derrière eux, les mobiles s’animaient.

Chansons : Dix-huit chansons concoururent pour la victoire. Un tiers des participants décidèrent de chanter en anglais, pour accroître leur chance de remporter le concours. Les représentants allemands, Les Humphries Singers, étaient un groupe de seize chanteurs, originaires de différents pays. Les règles du concours n’autorisant qu’un nombre limité de personnes sur scène, seuls six d’entre eux purent concourir.

Les participantes israéliennes, Yardena Arazi, Ruthie Holzman et Leah Lupatin, s’étaient rencontrées lors de leur service militaire, obligatoire en Israël. Après leur démobilisation, elles décidèrent de se lancer dans la chanson et formèrent le groupe Chocolat Menta Mastik (Chocolat, Menthe, Gomme). La chanson grecque, interprétée par Mariza Koch, parlait d’une terre brûlée par le napalm, plantée de tentes et de croix. Il s’agissait d’une allusion et d’une protestation à l’invasion de l’île de Chypre par la Turquie, en 1974. La représentante italienne Romina Power n’était autre que la fille de l’acteur américain Tyrone Power. Elle chantait en duo avec son mari Al Bano. L’un des quatre choristes qui accompagnaient la représentante française Catherine Ferry, était le chanteur Daniel Balavoine, alors au tout début de sa carrière.

Pour la première fois dans l’histoire du concours, les artistes furent interviewés dans les coulisses. Durant l’entracte, le présentateur Hans von Willigenburg leur posa deux questions, souhaitant savoir s’ils étaient satisfaits de leur prestation et quelle chanson ils préféraient. Tous les artistes se déclarèrent heureux de leur prestation. Catherine Ferry accorda sa faveur au Royaume-Uni. Ruthie Holzman et Braulio avaient trouvé toutes les chansons très belles et ne purent se décider. Waterloo & Robinson penchaient en faveur de la Yougoslavie. Enfin, Pierre Rapsat hésitait entre Monaco, la France, le Portugal et la Grèce. Durant le vote, la caméra fit plusieurs gros plans sur les artistes. Apparurent notamment Catherine Ferry, Brotherhood of Man, Mariza Koch, Mary Christy, Al Bano et Romina Power. Suivant l’ordre de passage :

1 – Royaume-Uni – Brotherhood of ManSave Your Kisses for Me – 164 points – Classement : 1er/18
2 – Suisse – Peter, Sue & MarcDjambo – 91 points – Classement : 4ème/18
3 – Allemagne – Les Humphries Singers Sing, Sang, Song – 12 points – Classement : 15ème/18
4 – Israël – Chocolate Menta MastikEmor Shalom – 77 points – Classement : 6ème/18
5 – Luxembourg – Jürgen Marcus Chansons pour ceux qui s’aiment – 17 points – Classement : 14ème/18
6 – Belgique – Pierre RapsatJudy et Cie – 68 points – Classement : 8ème/18
7 – Irlande – Red HurleyWhen – 54 points – Classement : 10ème/18
8 – Pays-Bas – Sandra ReemerThe Party’s Over – 56 points – Classement : 9ème/18
9 – Norvège – Anne-Karine Strøm Mata-Hari – 7 points – Classement : 18ème/18
10 – Grèce – Mariza Koch Panagia mou, Panagia mou – 20 points – Classement : 13ème/18
11 – Finlande – Fredi & YstävätPump-Pump – 44 points – Classement : 11ème/18
12 – Espagne – BraulioSobran las palabras – 11 points – Classement : 16ème/18
13 – Italie – Al Bano & Romina PowerNoi lo rivivremo di nuovo – 69 points – Classement : 7ème/18
14 – Autriche – Waterloo & RobinsonMy Little World – 80 points – Classement : 5ème/18
15 – Portugal – Carlos do CarmoUma flor de verde pinho – 24 points – Classement : 12ème/18
16 – Monaco – Mary ChristyToi, la musique et moi – 93 points – Classement : 3ème/18
17 – France – Catherine FerryUn, deux, trois – 147 points – Classement : 2ème/18
18 – Yougoslavie – AmbasadoriNe mogu skriti svoju bol – 10 points – Classement : 17ème/18

Le vote fut décidé entièrement par un panel de jurys nationaux. Les différents jurys furent contactés par téléphone, selon l’ordre de passage des pays participants. Chaque jury devait attribuer dans l’ordre 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 10 et 12 points à ses dix chansons préférées. Les résultats furent énoncés oralement, selon l’ordre de passage des pays participants. Le scrutateur délégué sur place par l’UER fut Clifford Brown. Durant la première moitié du vote, la France mena en tête, avant d’être dépassée par le Royaume-Uni. Ce fut la troisième victoire du Royaume-Uni au concours. Ce fut la deuxième année consécutive que la chanson interprétée en premier lieu remporta la victoire et la troisième année consécutive qu’un groupe gagna le concours. Brotherhood of Man reçut la médaille du grand prix des mains de Getty Kaspers, chanteuse du groupe Teach-In, qui avait remporté le concours l’année précédente. Save Your Kisses for Me se vendit à plus de six millions d’exemplaires, devenant la chanson gagnante la plus vendue de l’histoire du concours. Elle fut numéro un des ventes dans trente-quatre pays et demeura six semaines en tête des classements anglais. En 2005, lors de l’émission spéciale Congratulations, elle fut élue cinquième meilleure chanson à jamais avoir été présentée au concours.

Laisser un commentaire