Share
Eurovision 1965

Eurovision 1965

10ème Concours Eurovision : 1965

Le concours Eurovision de la chanson 1965 fut la dixième édition du concours. Il se déroula le samedi 20 mars 1965, à Naples, en Italie. Il fut remporté par le Luxembourg, avec la chanson Poupée de cire, poupée de son, interprétée par France Gall.

Organisation : L’Italie, qui avait remporté l’édition 1964, se chargea de l’organisation de l’édition 1965.

Pays Participants : Dix-huit pays participèrent au dixième concours, un nouveau record. La Suède, qui s’était s’abstenue l’année précédente, suite à une grève des artistes, revint et l’Irlande fit ses débuts.

Format : Le concours eut lieu dans la Sala di Concerto della RAI, la salle de concert des studios napolitains de la télévision italienne. L’orchestre était placé au centre de la scène, les artistes à gauche et le tableau de vote à droite. Derrière les artistes, était placé en arrière-fond un agrandissement du sigle de l’Eurovision. Le programme dura près d’une heure et trente-huit minutes. Pour la toute première fois, il fut diffusé dans les pays d’Europe de l’Est, par le biais du réseau Intervision. Son audience potentielle fut estimée à 150 millions de téléspectateurs, un record pour l’époque. Pour la toute première fois de l’histoire du concours, les répétitions furent interrompues par un incident, qui se produisit entre l’orchestre et la délégation luxembourgeoise. Les musiciens n’apprécièrent guère l’attitude à leur égard de l’auteur-compositeur de la chanson de Serge Gainsbourg. Certains comparèrent alors sa partition au bruit du galop d’un cheval et d’autres le huèrent. Gainsbourg, furieux, claqua la porte des répétitions et menaça de retirer sa chanson du concours. Un compromis finit par être trouvé mais une certaine tension persista, qui se refléta dans l’attitude et la prestation de France Gall, déstabilisée par l’incident.

Le concours s’ouvrit sur un gros plan de l’orgue de la salle de concert. Le plan, allant en s’élargissant, dévoila l’orchestre. Celui-ci était dirigé par Gianni Ferrio, qui fit alors son entrée sous les applaudissements du public. L’orchestre joua une courte introduction musicale. La présentatrice de la soirée fut l’actrice Renata Mauro. Elle s’exprima principalement en italien, mais également en anglais et en français. Elle introduisit elle-même les participants, expliquant la signification de leurs chansons.

Chansons : Dix-huit chansons concoururent pour la victoire. Comme l’année précédente, le représentant autrichien, Udo Jürgens, s’accompagna au piano durant sa prestation. Le représentant italien, Bobby Solo, fut le seul concurrent à s’accompagner de choristes. Pour la toute première fois de l’histoire du concours, un participant interpréta sa chanson dans une autre langue que la langue nationale de son pays. Il s’agit du représentant suédois, Ingvar Wixell, qui chanta en anglais. Cette démarche, non prévue par le règlement et vivement contestée, conduisit à une modification des règles du concours et, dès l’année suivante, à l’interdiction de ce procédé. Le spectacle d’entracte fut fourni par le chanteur Mario del Monaco. Il interpréta deux chansons napolitaines traditionnelles. Dans l’ordre de passage :

1 – Pays-Bas – Conny Van Den Bos Het is genoeg – 5 points – Classement : 11ème/18
2 – Royaume-Uni – Kathy Kirby I Belong – 26 points – Classement : 2ème/18
3 – Allemagne – Ulla WiesnerParadies, Wo Bist Du? – 0 point – Classement : 15ème ex aequo/18
4 – Irlande – Butch MooreWalking the Streets in the Rain – 11 points – Classement : 6ème/18
5 – Espagne – Conchita BautistaQué bueno, qué bueno – 0 point – Classement : 15ème ex aequo/18
6 – Autriche – Udo Jürgens Sag Ihr, Ich Lass’ Sie Grüßen – 16 points – Classement : 4ème/18
7 – Norvège – Kirsti SparboeKarusell – 1 point – Classement : 13ème/18
8 – Belgique – Lize Marke Als het weer lente is – 0 point – Classement : 15ème ex aequo/18
9 – Monaco – Marjorie NoëlVa dire à l’amour – 7 points – Classement : 9ème/18
10 – Suède – Ingvar Wixell Absent Friend – 6 points – Classement : 10ème/18
11 – France – Guy MardelN’avoue jamais – 22 points – Classement : 3ème/18
12 – Portugal – Simone De OliveiraSol de inverno – 1 point – Classement : 13ème/18
13 – Italie – Bobby SoloSe piangi, se ridi – 15 point – Classement : 5ème/18
14 – Danemark – Birgit BrüelFor din skyld – 10 points – Classement : 7ème/18
15 – Luxembourg – France Gall – Poupée de cire, poupée de son – 32 points – Classement : 1ère/18

16 – Finlande – Viktor Klimenko Aurinko laskee länteen – 0 point – Classement : 15ème ex aequo/18
17 – Yougoslavie – Vice VukovCežnja – 2 points – Classement : 12ème/18
18 – Suisse – YovannaNon, à jamais sans toi – 8 points – Classement : 8ème/18

Le vote fut décidé entièrement par un panel de jurys nationaux. Les différents jurys furent contactés par téléphone, selon l’ordre de passage des pays participants. Une seule modification fut apportée au système de vote : les jurys se composaient désormais de dix personnes. Chaque juré disposait de trois votes. Il pouvait attribuer ceux-ci aux trois chansons qu’il estimait les meilleures. Il pouvait également les attribuer à une seule ou à deux chansons. Les votes des jurés étaient ensuite additionnés. Les trois chansons ayant obtenu le plus de votes obtenaient un, trois et cinq votes de la part du jury. Si une seule chanson recevait tous les votes des jurés, elle obtenait neuf votes. Si deux chansons seulement se partageaient tous les votes des jurés, elles obtenaient trois et six votes. Les résultats des votes furent annoncés oralement, selon l’ordre croissant des votes : un, trois puis cinq votes. Le tableau de vote employé était identique à celui de l’année précédente : les résultats y étaient indiqués sous forme de flèches graduées et non pas sous forme de chiffres.

A nouveau, le scrutateur délégué par l’UER fut Miroslav Vilcek. Il fut aidé dans sa tâche par cinq assistants. C’est lui qui donna le signal de départ du vote et autorisa Renata Mauro à poursuivre, après le décompte des votes de chaque jury national. Il n’intervint qu’à une seule reprise, pour demander au porte-parole du jury espagnol de répéter ses votes. Le Luxembourg mena le vote du début à la fin. Le Luxembourg remporta le concours pour la deuxième fois, obtenant à quatre reprises la note maximale. Seuls dix des dix-huit pays participants lui attribuèrent des votes.

France Gall et Serge Gainsbourg reçurent leur médaille des mains de Mario del Monaco. Leur chanson rencontra un immense succès partout en Europe et pour la première fois de l’histoire du concours, dans le monde entier. Lors de l’émission spéciale Congratulations, elle fut élue quatorzième meilleure chanson à avoir été présentée à l’Eurovision. Pour la quatrième année consécutive, quatre pays ne reçurent aucun vote et terminèrent dernier avec zero point. Il s’agit de l’Allemagne, de la Belgique, de l’Espagne et de la Finlande. Ce fut la seconde fois pour tous les quatre.

Laisser un commentaire