Share
Eurovision 1956

Eurovision 1956

1er Concours Eurovision : 1956

Le concours Eurovision de la chanson 1956 fut la première édition du concours. Il se déroula le jeudi 24 mai 1956, au Teatro Kuursal, à Lugano, en Suisse. Il fut remporté par la Suisse, pays hôte, avec la chanson Refrain, interprétée par Lys Assia.

En 1955, les dirigeants de l’UER se réunirent à Monaco. Ils discutèrent de la possibilité de créer un évènement permettant à la fois de populariser l’UER, de promouvoir les relations entre ses pays membres et d’employer les nouvelles ressources offertes par la télévision.

Deux suggestions furent émises : un festival de cirque, sur le modèle de celui de Monte Carlo, ou un festival de musique, sur le modèle de celui de San Remo. Ce fut cette dernière idée qui l’emporta, donnant ainsi naissance au concours Eurovision de la chanson. Il fut finalement décidé d’en organiser la première édition à Lugano.

Pays Participants : Sept pays participèrent au premier concours, chacun avec deux chansons. L’Autriche, le Danemark et le Royaume-Uni auraient dû également participer. Mais ils ne purent respecter la date limite d’inscription et durent s’abstenir. Tous trois diffusèrent cependant le concours et firent leurs débuts l’année suivante.

Le programme dura près d’une heure et quarante minutes. Ses règles étaient assez différentes de celles actuellement en vigueur. Ainsi, seuls des artistes en solo furent admis à concourir. Toute chorégraphie était interdite. Et surtout, chaque pays put présenter deux chansons. Ce dernier point fut rendu nécessaire par le petit nombre de participants : à peine sept. L’orchestre était dirigé par Fernando Paggi et comportait vingt-quatre musiciens. La scène était fort simple. Elle se composait d’un parterre de fleurs sur le devant et d’un drapé en arrière-fond. L’orchestre était placé à gauche et les artistes, à droite.

Chaque pays envoya sur place un commentateur, afin de couvrir le concours. Quatre millions de téléspectateurs suivirent l’évènement en direct. Comme pour l’édition 1964, aucun enregistrement vidéo complet de l’édition 1956 du concours n’a été conservé. Seule la prestation du vainqueur et un enregistrement audio complet ont été préservés.

Lohengrin Filipello fut le présentateur de la soirée, le seul homme à avoir jamais présenté le concours en solo. Il s’exprima entièrement en italien. En effet, la règle obligeant les présentateurs à s’adresser au public dans les deux langues officielles de l’UER (le français et l’anglais) n’était pas encore entrée en vigueur. Il introduisit lui-même chaque chanson participante, en expliquant sa signification. L’entracte fut fourni par deux groupes : Les Joyeux Rossignols et Les Trois Ménestrels.

Chansons : Quatorze chansons participèrent au premier concours. Les chansons devaient durer au maximum trois minutes trente secondes. Aucune règle concernant la langue des chansons n’avait été fixée. Chaque pays recourut pourtant à ses langues nationales. La moitié des chansons (sept sur quatorze) furent interprétées en français.La représentante néerlandaise, Jetty Paerl, ouvrit le spectacle avec De vogels van Holland, la toute première chanson présentée au concours. (photo à gauche : Mathé Altéry, photo à droite : Dany Dauberson)

Le vote : Le vote fut décidé entièrement par un jury. Chaque pays participant envoya à Lugano deux jurés, sauf le Luxembourg. L’UER permit à ce pays de se faire représenter par les jurés Suisses. Chaque juré pouvait attribuer deux points à la chanson de sa préférence. Les jurés avaient le droit de voter pour une chanson de leur propre pays, possibilité interdite dès l’année suivante. Lohengrin Filipello appela sur scène le président du jury, Rolf Liebermann. Celui-ci annonca en français le nom du vainqueur.

Lors de la reprise de sa chanson, Lys Assia, sous le coup de l’émotion, s’interrompit à la première strophe. Elle s’en excusa : «Je suis tellement émotionnée. Je regrette. On recommence.» Elle se reprit alors et put interpréter une seconde fois Refrain, sous les applaudissements du public. Les résultats complets ne furent jamais publiés. Il n’y eut donc ni deuxième, ni dernière place. Les bulletins de vote furent détruits immédiatement.

1 – Pays-bas – Jetty Paerl – De vogels van Holland
2 – Suisse – Lys Assia – Das alte Karussell
3 – Belgique – Fud Leclerc – Messieurs les noyés de la Seine
4 – Allemagne – Walter Andreas Schwarz – Im Wartesaal zum großen Glück
5 – France – Mathé Altéry – Le temps perdu
6 – Luxembourg – Michèle Arnaud – Ne crois pas
7 – Italie – Franca Raimondi – Aprite le finestre
8 – Pays-bas – Corry Brokken – Voorgoed Voorbij
9 – Suisse – Lys Assia – Refrain
10 – Belgique – Mony Marc – Le plus beau jour de ma vie
11 – Allemagne – Freddy Quinn – So geht das jede Nacht
12 – France – Dany Dauberson – Il est là
13 – Luxembourg – Michèle Arnaud – Les amants de minuit
14 – Italie – Tonina Torrielli – Amami se vuoi

.

Laisser un commentaire