Share
En route pour l’Eurovision : Un documentaire unique à ne pas manquer !

En route pour l’Eurovision : Un documentaire unique à ne pas manquer !

Décidément, 2018 restera l’année des très bonnes surprises. Après nous avoir proposé en janvier une sélection nationale, Destination Eurovision 2018, considérée aux quatre coins du continent européen comme l’une des meilleures de l’année par la qualité à la fois des chansons et de la production, le duo France Télévisions et ITV Studios France conclut ce programme avec un documentaire très réussi, En Route pour l’Eurovision, qui raconte comment cette sélection a été produite mais aussi le parcours de ceux qui y ont gagné leur ticket pour Lisbonne, Madame Monsieur, depuis leur victoire à Destination Eurovision jusqu’aux meetings d’avant Concours, les pré-parties comme on dit à l’UER.

Ce documentaire sera diffusé jeudi 3 mai à 22h15 sur France 4. Il est produit par ITV, écrit et réalisé par Alex Gary, produit par Nathalie Ducrin et avec Elodie Suigo en voix-off. On ne va pas spoiler, mais on va vous appâter suffisamment pour que le visionnage de ce documentaire soit pour vous une nécessité. Il faut le voir, en direct ou en replay, et il faut même l’enregistrer car il va devenir culte.

Dans la première partie du documentaire, on revit Destination Eurovision 2018, mais vu des coulisses, et on croise celles et ceux qui ont apporté leur pierre à l’édifice : Noémie Barbot, la rédactrice en chef de l’émission qui a travaillé activement sur les cartes postales, Bruno Berberes, le directeur artistique très présent auprès des artistes pour leur apporter ses sages et indispensables conseils, et Mehdi Kerkouche, le chorégraphe de l’émission qui leur fait travailler leur gestuelle et veille à ce que tous regardent bien la caméra, le tout sous le regard avisé d’Edoardo Grassi, le chef de la délégation française qui observe avec un grand intérêt l’ensemble de ces prestations.

On réalise à quel point ITV a été d’un grand professionnalisme dans le travail de production de ces trois émissions. Matthieu Grelier, son directeur des programmes, n’a rien laissé au hasard. Il a par ailleurs pris un soin particulier à ce que tout se déroule dans une totale transparence, comme le montrent les images prises dans la pièce où étaient réunis les jurés étrangers.

Le film fourmille d’informations mais aussi d’anecdotes légères. On suit les artistes pendant les mois de décembre et de janvier où l’activité est intense. Madame Monsieur bien sûr, mais aussi Lisandro Cuxi, Ehla, Noée, Masoé, Louka, Emmy Liyana et tous les autres. On les découvre aussi avec ceux qui leur ont apporté leur expérience et les ont soutenu, comme Grand Corps Malade, Maître Gims, Vitaa ou Dany Synthé. On s’amuse de leur réactions à chaud, comme celle de Jean-Karl après la demi-finale qui lance « c’est épuisant ce truc ». S’il savait …

Dans la seconde partie de l’émission on suit le marathon d’Emilie et Jean-Karl qui démarre avec le journal de 20h, le lendemain de leur victoire à Destination Eurovision, où ils croisent Jean-Paul Gaultier qui a déjà des idées pour leur tenues du soir du concours. Les émissions et les interviews s’enchaînent. Emilie et Jean-Karl avaient-ils imaginé qu’ils allaient chanter Mercy des dizaines de fois ? Ils sont à Lisbonne avec Stéphane Bern, aux previews d’OGAE France avec les eurofans français, à Londres avec Edoardo Grassi, le chef de la délégation française, qui fort de son expérience depuis deux ans, va les encadrer pendant toute la période du Concours.

Au moment où vous découvrirez ce documentaire, Madame Monsieur sera à peine arrivé à Lisbonne. Cet Eurovision 2018, vu du côté français, est décidément unique. Pourquoi ne se terminerait-il pas en apothéose le 12 mai prochain ? En Route pour l’Eurovision, diffusé le jeudi 3 mai à 22h15 sur France 4.

 

Laisser un commentaire