Share
En direct de Kiev – Répétitions des finalistes : Direction Italie 2018 !

En direct de Kiev – Répétitions des finalistes : Direction Italie 2018 !

Pour expliquer au plus novice d’entre nous, il y a 6 pays qualifiés directement en finale du concours qui aura lieu le 13 mai prochain. Il s’agit du pays organisateur, l’Ukraine cette année, et des pays du Big Five, qui sont les 5 plus gros contributeurs financiers du concours : Allemagne, Espagne, France, Royaume-Uni et Italie.
Toute la semaine nous avons attendu doublement ce jour : Les premières répétitions pour Alma, la représentante Française et les premières pour le grand favori du concours, l’italien Francesco Gabbani.

On passera un peu sur la répétition de l’Ukraine, qui s’est déroulée dans l’indifférence générale. Pour le pays organisateur c’est quand même ennuyeux de constater que même les locaux n’ont pas daigné à s’intéresser à sa chanson. Pas un seul applaudissement ! Comme dit notre collègue Patrick ils n’avaient qu’à choisir la jolie blonde avec sa ballade. Au Meet & Greet le chanteur d’O-Torvald a fait la gueule. Le prix citron est pour eux.

Au tour de l’Italie de faire son entrée. Le centre de presse très dissipé fait silence pour regarder la contribution italienne diffusée sur les écrans. La prestation est à la hauteur des espérances mais il y a quand même des imperfections. Francesco a du mal à se synchroniser avec les plans caméras. On le sent agacé et résultat il chante parfois un peu faux. D’ailleurs on sent que la prestation est en rodage, les plans caméra n’étant pas les mêmes d’une répétition à l’autre. Mais Francesco a une gueule qui capte la caméra et ça c’est essentiel.
Pour le reste tout y est : le gorille, les polos jaune, blanc, orange et rouge des choristes, la représentation de l’évolution humaine du singe à l’homme, bref, une prestation et surtout une chanson à plus de 100 millions de vues sur Youtube.
Et comme le précise Farouk, si l’Eurovision ne donne pas le trophée à l’Italie, le concours se tire une balle dans le pied. D’autant plus que cela fait deux fois de suite que le vote du public ne remporte pas le concours !
stephanechifrreL’Italie survole le concours 2017 et nous sommes ravis de préparer nos bagages l’an prochain pour Rome, Milan, Turin ou Bologne. Evidemment Francesco a été la star du Meet & Greet et vous imaginez la cohue pour le shooting photo comme en témoigne la tentative désespérée de notre camarade Stéphane Chiffre pour faire sa photo avec. Drôle et pétillant il a conquis les journalistes sacrifiant volontiers aux photos ou selfies et son entourage doit le tirer par la manche pour qu’il quitte la salle de conférence de presse.

Difficile de passer après le grand favori, mais l’Espagne représentée par Manel Navarro doit s’y résoudre ! … et la salle de presse vaque a ses occupations pendant la prestation, bref, il n’y avait qu’Aïtor (eurovision69.com) et ses amis Espagnols pour suivre Manel. Avec une chemise ouverte et un sein à l’air, rien n’y fait, Manel Navarro n’arrive pas à capter l’assistance. Aïtor a dit que c’est mieux qu’attendu, mais mieux que rien c’est toujours rien ! Ok c’est méchant. Parce qu’au Meet & Greet nous avons découvert un gentil garçon qui ne se déplace jamais sans sa guitare. Franchement on lui souhaite un meilleur résultat que celui que lui promet le centre de presse.

Au tour de Levina, la représentante Allemande de faire son apparition. Si le premier plan caméra est très intéressant, on s’ennuie ensuite. Au Meet & Greet, à l’assistance majoritairement germanique Levina a repris sa chanson a capella.

Elle se défend plutôt bien, Lucie Jones la représentante du Royaume-Uni. C’est très agréable à regarder. Et il y a un effet kaléidoscopique intéressant en fond d’écran. Cependant des problèmes techniques de retour de son ou de micro ont entaché ses répétitions.

Mais on attend Alma, qui va clôturer les répétitions du jour. Et bien, c’est applaudi dans le centre de presse ! Si le début qui n’accroche pas assez peut être amélioré, la seconde moitié est l’une des plus belles de ce concours, avec un visuel de Paris de nuit vu du ciel magnifique. Les personnes présentes sont enthousiastes. Alma n’a pas de problème de justesse et capte bien l’écran. C’est vraiment une très jolie jeune femme. Elle se déplace le long de la scène avec aisance représentant parfaitement la Parisienne.
Dans le centre de presse (on a papoté avec nos collègues) beaucoup ont apprécié alors que d’autres trouvent la scène un peu grande pour elle. Ils ne la trouvent pas assez énergique et regrettent le manque de danseurs. Il y a quelque chose sur la France et c’est un bon présage pour renouveler le classement d’Amir. Le Top 10 peut être sérieusement envisagé et pourquoi pas plus ?

Les photos de la conférence de presse d’Alma vont arriver  !! Patience 😉

Laisser un commentaire