Share
En direct de Kiev – La Finale du Concours Eurovision 2017 – Les favoris !

En direct de Kiev – La Finale du Concours Eurovision 2017 – Les favoris !

eurovision-2017-1205-03Italie versus Portugal. L’exubérant Italien face au réservé Portugais. C’est le duel que nous promettent la presse et les bookmakers pour la victoire du grand-prix Eurovision 2017. Tout oppose ces deux titres. Avec Occidentali’s karma on est dans la chanson pop avec mise en scène et une chorégraphie simiesque qui devrait être reprise par tout le Centre International d’Exhibition de Kiev samedi soir. Par contre Amar pelos dois est une chanson lente et intemporelle sans aucun autre effet que l’authenticité du chanteur qui devrait bouleverser l’assistance qui finira probablement en larmes quand il terminera sa chanson.

eurovision-2017-1205-04Pourtant, à y regarder de plus près, ces deux chansons, qui semblent si différentes, ont trois points en commun :
– D’abord elles passeront en première partie
– Ensuite ce sont des chansons à texte. En effet Francesco Gabbani évoque le consumérisme et les contradictions de la société occidentale alors que Salvador Sobral préfère évoquer la tristesse d’un amour intense qui n’est hélas pas réciproque.
– Enfin elles sont interprétées intégralement dans leur langue nationale. La dernière fois qu’un titre ne contenant pas quelques phrases en anglais a gagné l’Eurovision c’était en 2007. Il s’agissait du titre serbe Molitva.
eurovision-2017-1205-02Si quelqu’un pouvait perturber le duel annoncé ce serait, nous dit-on, le Bulgare Kristian Kostov, qui devrait ramasser le paquet de points habituellement dévolu à la Russie, absente cette année, et qui verrait sans doute d’un bon œil ce jeune garçon de 17 ans à moitié Russe soulever le trophée. Si son talent est incontestable, nous considérons que sa chanson ne se démarque pas tant que cela des autres titre lents de cette finale. Sur ce point nous sommes en désaccord avec la plupart des médias qui se sont entichés de Kristian, même si nous estimons qu’il sera probablement très bien classé et sans doute sur le podium.
eurovision-2017-1205-06Derrière ce trio annoncé on trouve comme d’habitude la Suède, avec un package très bien ficelé comme savent le faire les Suédois. Mais bon, nous sommes allés deux fois en Suède en quatre ans, alors on aimerait espacer nos vacances de printemps dans ce pays, même si nous avons conscience qu’après Malmö et Stockholm, Göteborg nous pend au nez. Et nous savons que Christer Björkman est bien décidé à donner à la Suède sa septième étoile qui lui permettrait d’égaler l’Irlande pour le nombre de victoires au concours.

La cote de la Belgique est remontée. Et même si elle n’est plus une gagnante potentielle, Blanche, qui a gagné en assurance au cours de ces deux semaines, a les moyens d’accéder au Top 5. Et on aime bien nos voisins Belges, alors s’ils sont bien classés on sera ravis.
Derrière on devrait trouver l’Arménie qui, lorsqu’elle envoie une bonne chanson, est régulièrement dans le Top 10, et la Roumanie et son Yodel it! qui devrait égayer toute l’Europe qui en a bien besoin en ce moment.
On se doit aussi de citer la France. La prestation d’Alma nous a plu. Nous pensons que la chanson, actuelle, unique en son genre (quand tant de titres se ressemblent), aidée par un visuel parisien du plus belle effet et le sourire d’une chanteuse au charme ravageur mérite amplement ce Top 10. Bref voir Alma rééditer le bon résultat d’Amir l’an passé nous semble tout à fait légitime.
Pour les deux places qui restent à prendre dans ce Top 10, nous pensons que la Hongrie pourrait créer la surprise. D’ailleurs si au départ nous avions dû parier sur le titre ethnique de ce concours c’est sur Origo que nous aurions misé nos Hryvnia ukrainiens plutôt que sur Amar pelos dois. Après si l’on suit les bookmakers et les journalistes cela pourrait aussi être l’Azerbaïdjan (on est d’accord), le Royaume Uni, les Pays-Bas ou le Danemark (on n’est pas d’accord).

eurovision-2017-1205-05L’ordre de passage déterminé par la production est tombé dans la nuit de jeudi à vendredi, à 02h25 précises (heure de Kiev). La fin de la première partie (Italie en 9, Portugal en 11, Azerbaïdjan en 12) et la fin de la seconde partie (Belgique en 23, Suède en 24, Bulgarie en 25 et France en 26) sont très prometteuses voire fabuleuses.
Ici cet ordre de passage est très commenté. La production aurait dit-on légèrement avantagé le Portugal. Un passage en numéro 9 est en effet considéré comme plutôt ingrat. Une étude ancienne sur l’attention des téléspectateurs avait noté que les positions 8 et 9 correspondent à un premier creux d’inattention des téléspectateurs.
Avec Israël en 1, Pologne en 2 et Belarus en 3, puis Australie en 14, Grèce en 15 et Espagne en 16, on se débarrasse, comme d’habitude, en début de chaque partie des titres qui n’ont aucune chance.
Si on étudie les quatre précédentes éditions, on remarque que les deux premiers de chaque demi qui ont tiré la première partie de la finale ont été placés entre 10 et 13 : Russie 2013 en 10, Suède 2014 en 13, Autriche 2014 en 11, Belgique 2015 en 13, Suède 2015 en 10, Australie 2016 en 13. Une seule exception : Roumanie 2014 placée en position 6. On peut en conclure que le Portugal a probablement remporté sa demi-finale. A moins que ça ne soit l’Azerbaïdjan ? Là ce serait une sacrée surprise !
Pour les deux premiers de chaque demi-finale qui ont tiré la seconde partie de la finale, ils passent généralement dans le dernier quart de cette finale. Danemark 2013 en 18, Azerbaïdjan 2013 en 20, Grèce 2013 en 21, Pays-Bas 2014 en 24, Russie 2015 en 25, Lettonie 2015 en 19, Russie 2016 en 18, Arménie 2016 en 26, Ukraine 2016 en 21. On en conclut que la Suède et la Bulgarie ont bien marché en demi-finale. La Belgique et la Roumanie aussi sans doute.

Ah, cet ordre de passage ! Sensé assurer une diversité entre les styles mais aussi entre les titres forts et les autres, force est de constater qu’il pose encore problème. Pour l’avoir testé ce vendredi après-midi, le début est peu attractif jusqu’à la Hongrie (position 8) et il y a un long pont de chansons plutôt moyennes entre l’Azerbaïdjan (position 12) et la Roumanie (position 20) : Croatie, Australie, Grèce, Espagne, Norvège, Royaume Uni et Chypre. On se demande pourquoi la production n’a pas mis une chanson forte entre les deux. Ce long pont de chansons moyennes ne risque-t-il pas de faire fuir le téléspectateur ? Ou de l’endormir avant que la Roumanie ne le réveille avec ses Yodel it! ? Concentrer les titres forts n’est pas du tout dans l’esprit de ce qu’on nous avait promis quand on a laissé la production décider de l’ordre de passage. Mais bon, la Suède passe en position 24, alors ne soyons pas médisants.

La France passera en position 26, la dernière… Pour être franc nous n’avons pas de critique à formuler sur ce choix de la production. Terminer par la plus jolie fille du concours sur fond de Paris, la ville lumière, ça nous semble cohérent. Et puis en 2015 l’Italie qui passait en dernière position avait remporté le télé vote. Si la même aventure arrivait ce soir à Alma je crois que dans le camp français on serait au bord de l’apoplexie et qu’il faudrait ramasser Edoardo Grassi à la petite cuillère. Ah ! Le nom de la France annoncé en dernier dans l’énoncé des votes … Et si ce rêve devenait réalité ? Quoi qu’il en soit et peu importe notre classement, nous sommes très content du parcours d’Alma au cours de cet Eurovision 2017. Elle y a mis tout son cœur et tout son talent. Et surtout elle nous a fait honneur. France is back !

eurovision-2017-1205-01

1 Comment on this Post

  1. Super article !!! 👍

    Répondre

Laisser un commentaire