Share
En direct de Kiev : La cérémonie d’Ouverture

En direct de Kiev : La cérémonie d’Ouverture

Ce dimanche 7 mai, alors que la France votait pour le second tour de l’élection présidentielle, la ville de Kiev n’avait d’yeux que pour l’Eurovision. Les policiers et les militaires d’abord, car la sécurité semble être le souci numéro un des autorités ukrainiennes.
Après les répétitions du Big Five le matin, il y avait la cérémonie du Red Carpet, le tapis rouge en français, la version Eurovision de la montée des marches du festival de Cannes. La presse était invitée à arriver avant 15h30 pour avoir le temps de passer les nombreux dispositifs de sécurité. Et c’est sous un soleil de plomb que la presse et les fans ont attendu le début de la cérémonie, prévu à 17h, sans avoir rien à boire. Les organisateurs avaient oublié des stands pour se désaltérer. En catastrophe, au bout d’une heure, ils ont fait passer des petites bouteilles d’eau pour qu’on tienne le coup sinon nous aurions fondu.
Le lieu du Red Carpet était la résidence du Président ukrainien, le palais Mariyinsky, qui s’élève sur une colline au bord du Dniepr. Un superbe bâtiment qui fait penser aux palais baroques autrichiens du 18ème siècle. Le tapis rouge était disposé tout le long du palais.
Cette année, le tapis rouge version ukrainienne était organisé de manière militaire. Presse et fans étaient compartimentés par pays sur plusieurs zones : photographes (pour le shooting), télés locales, pays de la première demi, pays de la seconde demi, big 5, Russie et délégations internationales. Dans chaque zone il y avait un coin à géométrie variable pour chaque pays. Fort heureusement la zone du tapis rouge étant très grande les personnes pouvaient se déplacer.
Le Red Carpet c’est l’occasion pour les artistes de se mettre sur leur 31. Accueillis par des journalistes locaux ils pénètrent sur le tapis rouge et commencent leur périple par un shooting photo, où les photographes jouent des coudes pour prendre leur meilleur cliché. Puis ils répondent à quelques questions pour Eurovision.tv avant de continuer leur trajet jusqu’au bout du tapis avec ici une petite interview, là une pause pour des photos, on encore des selfies avec les fans.
A vous de voter pour votre tenue préférée. Le passage le plus curieux fut celui de l’Azérie DiHaj qui avancé au pas cadencé avec toute son y équipe y compris le danseur à la tête de cheval. Sinon ils ont tous joué le jeu du shooting, à part les Lettons, qui n’en n’ont pas compris le principe : on se pose on sourit et on regarde des objectifs et on ne bouge pas dans tous les sens.
La plus belle était sans contestation possible Alma, superbe dans une robe longue noire, à rendre jalouses les plus célèbres mannequins car on aurait pu penser qu’elle faisait un défilé de mode. Elle était accompagnée d’Edoardo Grassi et de Ludovic Hurel. Et celui qui a le plus fait le show devant les objectifs était évidemment l’Italien Francesco Gabbani, très très attendu par les photographes et qu’on a dû tirer par le bras pour l’emmener devant les caméras d’Eurovision TV. Ils auraient pu nous le laisser un peu plus quand même !
La cérémonie a ainsi duré un peu moins de deux heures mais au moment du passage de la délégation portugaise (en avant dernier), pas de Salvador Sobral, alors qu’il était annoncé. Grosse déception sur le tapis rouge et les photographes ont dû se contenter d’un (rapide) shooting de Luisa, sa sœur. Tout le monde part, mais bizarrement la délégation portugaise n’a pas avancé sur le tapis et est restée à l’entrée. Et si Salvador allait finalement venir ? Nous restons. Bingo ! Qui voit-on arriver, à pied, Salvador himself. Un Salvador qui nous a semblé fragile et étonné de ce tourbillon médiatique. Nous n’étions que deux photographes pour un shooting de 20 secondes (photos exclusives !). Au début un peu craintif il a peu à peu gagné en confiance en avançant sur le tapis et s’est lui aussi prêté au jeu. S’il y avait une star ce dimanche c’est bien lui. L’artiste qu’on n’espérait plus voir. Ce sera bien lui qui défendra les chances du Portugal, dans la première demi-finale, mardi soir.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Laisser un commentaire