Share
En Direct de Kiev : Demi Finale 2 – Les 10 qualifiés + Photos Exclusives

En Direct de Kiev : Demi Finale 2 – Les 10 qualifiés + Photos Exclusives

Le mardi 9 mai et le jeudi 11 mai l’équipe de concours-eurovision.fr était dans le centre de presse pour suivre sur les écrans disposés un peu partout les deux demi-finales. Avant d’évoquer la soirée de jeudi, nous allons revenir sur la soirée de mardi, car il y a quelque chose d’unique quand on vit une demi-finale d’Eurovision dans le centre de presse et que nous ne pouvions pas passer sur ce que nous avons vu au cours de ces deux mémorables soirées. Alors on vous fait un pack.

1ère demi-finale – Mardi 9 mai

eurovision-2017-DF2-1105-10Mardi dès 20h, alors que le show doit débuter à 22h, heure locale, c’est l’effervescence. Une petite partie de la presse qui a obtenu des tickets se prépare. Les Portugais comme d’habitude sont habillés aux couleurs de leur pays en rouge et vert. Ils focalisent l’attention car ici tout le monde ou presque voit le Portugal remporter cette demi-finale. Mais échaudés par la mauvaise expérience de 2008, s’ils sont confiants c’est sans excès. Je suis serein. On prendra ce qui viendra nous dit notre camarade franco-portugais Dalécio. Mercredi quand nous l’avons croisé il était moins serein. C’est l’odeur de la victoire.

On avait vu arriver les Français avec Marianne James et Jarry qui commentent les deux demi-finales du concours pour France 4. Et cette fois ce n’est pas dans une cabine téléphonique qu’ils vont travailler mais dans un endroit spacieux nous dit un membre de la délégation française. Les Français accrédités se sont regroupés et nous partageons notre table avec les Danois de good-evening-europe.dk. Ça c’est un sacré nom de média ! On ne mesure pas, quand on fait partie du Big 5 (France, Allemagne, Italie, Royaume Uni et Espagne) la chance qu’on a d’être d’office en finale. Car, pour la plupart des artistes, le plus important dans un Eurovision est d’accéder à la grande soirée du samedi. La pression est forte ce mardi soir sur nos amis Belges, Polonais, Islandais ou Grecs nombreux dans le centre de presse. Quant à nous qui avons côtoyé tous ces artistes avec qui nous avons bien souvent sympathisé c’est avec beaucoup de tristesse que nous en verrons huit quitter l’Eurovision ce soir.

Les caméras de télévision sont partout avec des présentatrices et des présentateurs de toute l’Europe, connus ou moins connus. Même la Chine a envoyé des journalistes. Ça parle dans toutes les langues. Certains des artistes qui vont concourir font aussi un passage rapide pour dire quelques mots avant de partir pour l’aréna. Les loges des délégations étant contigües au centre de presse on entend les artistes se chauffer la voix ou faire leurs vocalises, notamment des Paapeeeer islandais.

eurovision-2017-0405-suede-1A 22h le thème de l’Eurovision retentit sous les applaudissements. Il y a des directs. Ainsi deux télévisions sont à l’antenne au moment où Robin Bengtsson, le suédois, fait sa prestation. Le centre de presse est plutôt bien rempli. On risque de se battre pour trouver des chaises. Les fauteuils et les canapés de la fan zone sont bien occupés. L’ambiance est bon enfant et même les gens de la sécurité ont abandonné leur visage dur et fermé et jettent un coup d’œil aux écrans. Les caméramans essayent à chaque nouvelle prestation de trouver des journalistes du pays. Les drapeaux que l’on trouve un peu partout sont un bon repère. La prestation belge est très applaudie. C’est peut-être de bon augure.

L’Azerbaïdjan est le second pays à être très applaudi. Le centre de presse fait ensuite silence pour la prestation portugaise. Il y a beaucoup d’émotion surtout chez les journalistes portugais et à la fin de la chanson c’est la troisième ovation de suite. Mais la contribution qui a suscité le plus d’effervescence c’est celle de la Pologne. Tous les nombreux polonais présents au centre de presse se sont regroupés et les caméras accourent pour immortaliser l’évènement. Après la dernière chanson, chacun replonge sur son PC pour voir les réactions sur les réseaux sociaux. Il y a à la fois de la crainte et de l’espoir. C’est Jamala qui est la vedette de l’entracte, mais dans le centre de presse on n’y fait pas vraiment attention.

Après la prestation de la lauréate du concours 2016, dont beaucoup souhaitaient ici qu’elle soit plus courte, on annonce enfin les qualifiés. C’est la joie chez les Grecs, les Portugais et surtout les Polonais. Nos amis Belges qui ont dû attendre l’ultime annonce pour savoir s’ils étaient qualifiés sont soulagés. Une file d’attente se forme devant la salle des conférences de presse qui s’est rapidement remplie et dont le Portugais Salvador Sobral fut l’incontestable héros, notamment quand il a montré son pull sur lequel un message de soutien aux réfugiés était écrit.

2ème demi-finale – Jeudi 11 mai

Jeudi 11 mai, le centre de presse est encore plus rempli que mardi. Il y a beaucoup de drapeaux des pays qui participent à la seconde demi-finale et comme pour la première demi-finale les caméras se braquent sur les journalistes du pays qui est en train de passer. Comme il y a beaucoup de monde toutes les chansons sont applaudies et il est difficile de distinguer les préférences du centre de presse. Toutefois nous remarquons que ça a beaucoup yodelé et le dernier yodel a été ovationné.

Beaucoup d’applaudissements aussi pour les O’G3NE et Anja Nissen mais il y a beaucoup de journalistes néerlandais et danois présents ici alors temporisons. Dès la chanson norvégienne, qui passe deux chansons avant celle de leur pays (et je ne compte pas la pause publicitaire), les Biélorusses se regroupent au milieu du centre de presse. De mauvaises langues diraient que c’est ça ou le goulag. En plus c’est filmé par la télévision biélorusse… L’un des photographes a attaché le drapeau du pays sur son monopode. Une autre s’est coiffée exactement comme la chanteuse du groupe NAVI, Kseniya Žuk. L’amour de la mère patrie nous fait faire d’étranges choses. Quand enfin NAVI apparait à l’écran tous les objectifs et les caméras entourent les biélorusses qui entonnent leur Historyja majho žyccia à force de Hey ! Hey !.

C’est au tour des Bulgares du centre de presse d’attirer l’attention, mais vu que leur chanson est lente il n’y a pas l’ambiance des Biélorusses. La Lituanie est l’idéale pause-pipi, alors j’en profite. Puis vient l’Estonie qui a la particularité d’avoir des fans essentiellement féminines (et qui crient beaucoup) ce qui tranche avec les Israéliens où il n’y a que des garçons (qui crient comme les Estoniennes). Après le récapitulatif des 18 titres pendant lequel les téléspectateurs pouvaient voter nous avons eu un intermède avec la très populaire Verka Serduchka, (Ukraine 2007) où elle avait terminé seconde avec le très volcanique Dancing Lasha Tumbai.

Puis enfin c’est l’annonce des qualifiés. La Bulgarie sort en premier. C’était attendu et ça débarrasse. Puis sortent les noms du Belarus et de la Croatie. Là on ne s’y attendait pas trop et on devine qu’il va y avoir des surprises. Hongrie, Danemark, Israël, Roumanie et Norvège suivent.
Puis c’est l’explosion de joie au moment de l’annonce de The Netherlands (oui il ne faut pas oublier le The). Pour nos amis Néerlandais c’est la délivrance car la qualification des O’G3NE ne semblait pas aller de soi. Il reste une place à prendre. Estonie ? Non Autriche ! Et cris de joie des Autrichiens du centre de presse tandis que les jolies Estoniennes pleurent toutes les larmes de leur corps.

L’élimination de l’Estonie c’est la grosse surprise de cette demi-finale. Personne ne s’y attendait même si la première répétition il y a une semaine laissait entendre que la qualification de Koit et Laura serait plus compliquée que prévue. Nous sommes bien sûr très tristes pour l’Irlandais Brendan Murray et la Macédonienne Jana Burčeska. Elle pourra se consoler avec la demande en mariage en direct de la green room de son fiancé. De plus elle a annoncé sa grossesse, donc elle devrait être plutôt occupée ces prochains mois. L’E.R.Y. de Macédoine en est à cinq éliminations successives.

Les Estoniens sont venus dans le centre de presse pour remercier ceux qui les ont soutenus. Pendant la conférence de presse des qualifiés les questions se concentrent sur la Danoise Anja et l’Israélien Imri qui se sont faits plein de mamours avant qu’Anja ne fonde en larmes quand un journaliste évoque ses parents restés en Australie. Les Roumains ont bien sûr à la demande des animateurs et des journalistes yoodelé à gogo.

Les trois néerlandaises elles se serrent la main pendant toute la conférence tandis que les deux Norvégiens passent leur temps sur leur portable et relèvent à peine la tête quand on les interroge.

Nous avons remarqué au cours de ces deux conférences de presse que lorsqu’un artiste tire un passage en seconde partie, il affiche un sourire radieux et c’est une explosion de joie dans sa délégation. Après on dira que l’ordre de passage n’a pas d’importance…

C’est terminé. La finale de cet Eurovision 2017 se met en place et c’est peu après 2h du matin, heure locale, que l’ordre de passage est annoncé.

Voici notre galerie  avec des photos exclusives prises sur scène par notre photographe Farouk Vallette, 😉 car à concours-eurovision.fr tout est fait maison !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Laisser un commentaire