Share
Dans les coulisses de Destination Eurovision 2018

Dans les coulisses de Destination Eurovision 2018

Les deux-demi-finales de la sélection française Destination Eurovision 2018 ont été enregistrées les 8 et 9 janvier et nous y étions. La production avait aménagé un espace presse pour recevoir les médias dans une atmosphère amicale et même familiale. Il y avait des radios comme RTL et EFR12, des journaux comme Télé-Loisirs et 20 Minutes, des web-médias comme concours-eurovision.fr et Wiwibloggs et des représentants d’OGAE France.

Marie Genest & Matthieu Grelier

Ce programme est le fruit d’une collaboration entre France 2 et ITV Studios France. D’ailleurs, peu avant la première émission, Marie Genest, Directrice de l’unité divertissements spectacles et jeux sur France 2, et Matthieu Grelier, Directeur des Programmes d’ITV Studios France, sont venus nous saluer et nous ont détaillé le déroulé du programme qui correspond en tout point à celui annoncé lors de la conférence de presse du 11 décembre dernier.

Hocène Amadj

Sur le plateau il y a beaucoup de pression. Les émissions ont été répétées pendant deux jours les 5 et 6 janvier et l’après-midi qui précède l’enregistrement de chaque demi-finale une ultime répétition a eu lieu. Le chef du plateau est l’assistant de réalisation, Hocène Amadj, en contact permanent avec la régie via son micro-casque et toujours d’une impressionnante réactivité dès qu’un problème survient, et qui s’active beaucoup tout autour de la scène. Dans les coulisses, Medhi Kerkouche, metteur en scène de l’émission, prodigue ses derniers conseils aux artistes qu’il a dirigés tout au long des répétitions.

A partir de 19h30 le public commence à investir le plateau par petits groupes et s’installe tout autour de la scène. Des drapeaux sont distribués. Français bien sûr mais aussi portugais et européens. Dans les coulisses on nous installe dans l’espace presse où nous avons été chouchoutés par le trio magique formé de Nathalie Rouanet, chargée des contacts presse à France télévisions, Matthieu Notebaert, chargé de la communication chez ITV, et la jolie Jeniffer Torres, qui ont été aux petits soins pour nous tout au long de ces deux soirées. Etaient présents également Edoardo Grassi, chef de la délégation française au concours, Steven Clerima, conseiller de programmes divertissements de France Télévisions, et Bruno Berberes, Directeur de casting et artistique, qui ont tous les trois activement travaillé sur ce projet Destination Eurovision 2018.

Jeniffer, Matthieu Notebaert, Nathalie Rouanet

Nous alternons toute la soirée entre l’espace presse où l’émission est diffusée sur un grand écran et le plateau avec le public qui compte notamment une soixantaine d’Eurofans français invités via OGAE France par l’agence Cassandra. Il y a beaucoup de passage dans l’espace presse, notamment l’entourage familial et artistique des artistes. Et nous avons croisé parmi les invités de la production notre chère Marie Myriam mais aussi Iris Mittenaere, Miss France et Miss Univers 2016, venue soutenir l’une des candidates.

Après chaque prestation Matthieu Notebaert nous a amené les artistes, avant qu’ils ne rejoignent la green room, pour deux à trois minutes de questions. Et de nous agglutiner tous autour d’eux, téléphone portable ou micro à la main, pour obtenir leurs premières réactions après leur prestation.

Garou

On ne va pas spoiler, mais on peut quand même vous dire que Garou a été magistral en animateur de cette émission. Après quelques hésitations au début, il a gagné en confiance, s’est pris au jeu et, à l’image des grands crooners américains, c’est imposé comme un animateur hors-pair. Pendant les quelques coupures il a badiné avec le public avec lequel il a repris des refrains de quelques-uns de ses grands succès comme Belle ou Seul. Dans « The Voice » je pouvais donner mon avis, mais là non, nous a-t-il confié, amusé. L’animateur de la soirée se doit en effet de respecter une stricte neutralité.

Le jury français composé d’Isabelle Boulay, de Christophe Willem et d’Amir, invité à donner son avis sur les chansons avant de voter, a été à la hauteur. Ils ont su trouver les mots justes pour donner leur impression sur les prestations. Nos jurés ont été souvent élogieux, parfois critiques mais en tout cas honnêtes et généreux. Quant aux trois jurés étrangers, le Suédois Christer Björkman, l’Italien Nicola Caligiore et la Biélorusse Olga Salamakia, ils sont enchantés et ont souligné la qualité et le professionnalisme de cette sélection.

L’enregistrement de la première demi-finale a été assez long avec pas mal de coupures. Il fallait du temps pour que l’émission se mette en place et que chacun trouve ses marques. Pour la seconde demi-finale ce fut plus fluide et nous avons gagné une heure par rapport à la veille.

Dans l’espace presse chacun s’est pris au jeu des pronostics à tel point que pour le second soir on nous avait préparé des bulletins de vote et des enveloppes que nous avons remis à Nathalie. Après le dépouillement, Matthieu nous a annoncé les quatre qualifiés de la presse. Au moment de l’énoncé des votes des six jurés, tout le monde était extrêmement concentré et regardait avec attention les tableaux des points à l’écran, commentant les résultats au fur et à mesure qu’ils étaient annoncés parfois avec des applaudissements.

Les deux demi-finales seront diffusées les samedis 13 et 20 janvier. Les titres seront disponibles en téléchargement le jour même de la demi-finale où ils sont présentés. Sachez que c’est un mini Eurovision auquel vous allez assister avec de remarquables prestations et toute l’ambiance du concours. C’est à mille lieux de ce qu’on a connu dans le passé. Destination Eurovision 2018 boxe dans la catégorie des sélections nationales de haut niveau comme le Melodifestivalen suédois. Alors il ne faut absolument pas manquer ce programme si vous aimez le concours. Avec des amis ou en famille, papier et crayons à la main, en dégustant une bonne galette des rois, regardez Destination Eurovision 2018.

On ne peut pas terminer cet article sans remercier nos amis de France 2 et d’ITV Studios France pour leur chaleureux accueil et les féliciter pour la production de cette magnifique sélection qui, à n’en pas douter, restera dans les annales du panthéon français de l’Eurovision.

Laisser un commentaire